LUNDI

Ordre d'applaudir. Ringard l'applaus-vervanging, Dirk Degraen invente le concept de C4-standing-ovation : Been quitte Genk sous les vivats de la salle de presse. Le successeur amène sa science : " J'ai vu tout de suite le problème ", dit Emilio Ferrera. Het Belang Van Limburg note qu'avec 17 clubs en 23 ans, Emilio tient 266 jours par club. Passé le 17 novembre, tout est donc du bonus. La Fédé des fans gronde : " Après l'officier Been, on reçoit un caporal-chef. "
...

Ordre d'applaudir. Ringard l'applaus-vervanging, Dirk Degraen invente le concept de C4-standing-ovation : Been quitte Genk sous les vivats de la salle de presse. Le successeur amène sa science : " J'ai vu tout de suite le problème ", dit Emilio Ferrera. Het Belang Van Limburg note qu'avec 17 clubs en 23 ans, Emilio tient 266 jours par club. Passé le 17 novembre, tout est donc du bonus. La Fédé des fans gronde : " Après l'officier Been, on reçoit un caporal-chef. " Parlons ballon. La Ghelamco Arena est sacrée plus beau stade du monde : les internautes lui ont donné 2 fois plus de points que le Macarana... Sûr, De Witte & Louwagie ont fait péter leur 3G en votant la nuit. Sinon, c'est régime sec : une firme ricaine de bourbon attaque le Buffalo Gin du fan-shop gantois. Concurrence déloyale, qu'ils disent : sauf que cette gnôle n'est vendue qu'en région de Gand. En Général. Deuils au Stade Machtens : Kresten Bjerre (67 ans) était le capitaine du RWDM champion en 75, avec De Bree, Wellens et Jacques Teugels. " On l'aurait encore été 3 ans sans les petits ménages à Polleunis ", ajoute le vicieux Boskamp. Le Général était redouté des rédactions : lors des interviews, Bjerre piquait le combiné du journal pour appeler chez lui au Danemark. Au point que le comptable cachait les fils dans les armoires. Ivan à la pompe. Emilio dérouté vers Genk, Louvain reste dans la panade et approche Yannick Ferrera... pour signer finalement l'ex-futur-T2 de Tonton Emilio : Leko troque le banc de Daknam pour celui de Den Dreef... mais côté coin caméras, coach c'est mieux que réserviste. Mission impossible ? " Même Capello ne garantit pas le succès, si je coachais Anderlecht ou le Standard je devrais aussi tout gagner, non ? " Sclessin oui, mais plus Anderlecht, Ivan. Pour Mulder, OHL se croit l'AC Milan : " Ils nomment un débutant comme pour Seedorf. " Ruytinx avec une crête, c'est donc Balotelli. Mi(ni)ster Michel. " Je vais pousser Maggie De Block " : Michel Verschueren (82 ans) a du biceps, le Renard Argenté va jouer les loups blancs pour l'Open VLD aux élections. Car oui : " Je veux sauver ce beau pays de l'explosion. " Mister Michel sera-t-il bientôt Minister Michel : " Je n'exclus rien " qu'il a répondu. À vos briques. Si Decuyper revient à Zulte, qu'il sache que le matricule est adossé au stade : l'Essevee aura son arène de 13.000 places, plus besoin d'aller brouter l'Europe chez Sint-Andries ou St-Guidon. Un stade " conçu sur le modèle anglais pour une ambiance maximale ", dit le communiqué : Capi Davy peut ranger son porte-voix et sa chaise haute. Construction, suite : Waasland passe à Batibouw, au stand du sponsor frigo & piscine. Petit mais frétillant. Silence dans la baraque. Avec Minister Michel, ça ferait moins désordre : Anderlecht emmène la D1 de la baston avec 79 interdits de stade, devant Bruges (62), le... RC Malines (51, D3), Charleroi (42) et... Beerschot-Wilrijk (32, P1). Côté gnon, La Louvière (22) égale le Standard (21)... sauf que Duchâtelet compte dedans 2 femmes et que le plus jeune casseur (16 ans) est affilié à Saint-Trond. Le pire de tous ? Un Malinois privé de foot jusqu'en 2027 : " Quand je vois un stade, je deviens fou. " Code de conduite. Jour de Twittinterview à Bruges, Lestienne s'y colle : ses idoles sont Totti, Vadis... et Mendoza quand Max venait au Breydel en jeune fan. Et Max aurait fait plombier si le foot avait foiré. Tuyauterie, suite : sa tendre Kiara exhibe joints, coudes et goulots dans un maga people. Puis dit tout : " Le sexe avant match n'a pas d'impact sur le jeu de Max " et " Une Porsche ou un tracteur, pour moi c'est pareil. " Sniff alors. Courtrai fait la guerre au sniff, fini les joints au stade : " On a même saisi de la coke en tribune. " Les shoots avec ballon restent autorisés. Le poulet thai façon Hein, c'est gras mais c'est plus sain. Ma famille... Heureusement, la famille reste centrale pour le footeux : Bruno dément son propre Papounet qui l'envoyait à l'Inter cet été. Elke Clijsters accuse Wilmots de copinage : Vanden Borre et Poco reviennent pour la Côte d'Ivoire mais pas son grand tatoué. " Pourquoi ne pas me reprendre moi aussi alors ? " tweete la soeurette à Kim. Un mal pour un bien : en juin, Madame aura son Jelle pour remplir le lave-vaisselle. Et il doit dire quoi, Michy ? ... d'abord. Wilmots pose la question centrale : " Mais que veut-il vraiment ? " Notons que Willie parle de lui-même et évoque une année sabbatique, une idée à Van Gaal. Kiara Lestienne pas dispo, Miss Belgique montre les maillots pour le Brésil : des tuniques antiallergiques et anti-sueur, le tailleur a laissé des trous sous les aisselles. Et un 3e jeu jaunasse en hommage à Westerlo & Saint-Trond : Duchâtelet pourra plus dire qu'on le snobe à Laeken. Effet retard. L'excès de Prozac sans doute, Genk sort un match pour dépressifs graves et clôt l'Europe des Belges : Anzhi avait pourtant zéro victoire chez lui, postuler aux PO1 vaut donc la quasi-D2 au Daguestan (0-2). Ferrera est formel : " Dans 3 semaines, on aurait battu ce Makhachkala. " Hé les Ruskovs, vous revenez rejouer ça fin mars ? Le kop a chanté son air favori : Mboyo, prends ta douche et rentre chez toi. Car malgré sa séance tactique du mardi, un monde de différence avec Been, Pelé a fini au milieu des cagoulés devant le stade. Dire qu'une qualif donnait droit à un Happy Hour.Maes au fût. Philippe Collin est plus Machiavel que jamais : " Van den Brom est très, très fort footballistiquement. " Flupke, prends un verre pour John. Peter Maes sort du bois : " Je reviendrai à Anderlecht par la grande porte, et comme T1. " Sur Unibet, un Maes mauve en juillet rapporte moins (1,70 euro) que s'il reste à Daknam (2,25) devant Genk (7,5), Sclessin (15) et Bruges (20). Signe à l'Antwerp, Peter, c'est à 66 contre 1. Vieux tubes : l'agent de Wasyl glisse que Van Holsbeeck s'informe sur un retour de son ours. Mauve toujours. À Malines-Lokeren, Vercauteren bouffe encore du mauve : après le scalp de Van den Brom, voici celui du successeur Maes... et d'Odoi, auteur d'un émincé de Cordaro farci au stud (1-0). Mauve toujours : Legear repointe le bide après 34 mois sans Bar Jupiler - mais quelques Carrés quand même. Retour au coin-abdos ? The Broken... Même sans Milicevic & Kagé, Gand garde un traître zèbre : Habibou défile le tricot de Mazzù et garde les Buffalos collés aux PO1. Kebano a beau avoir croisé Zlatan au PSG, sa perte de balle était fatale (2-1). À Waasland, Zulte récupère son griot Leye mais bégaye toujours loin de son Gaverbeek. Si le foot, c'est pas la guerre, on a quand même aimé les roquettes à Cums & Trickovski (2-2). ... Cercle... Les jolis tip-in ne sont pas réservés aux Mons-Ostende du basket : Matthys & Angeli perlent l'anneau du Tondreau, l'Albert se libère avant les PO3 (3-0). PJ Monteyne a 400 caps en D1 et raconte : " J'ai battu Iniesta & Fabregas en Diablotins, je me suis entraîné en A sous Anthuenis. " Quelle époque. ... Breakdown. Pour sa première avec OHL au Lisp, Leko propose son concept : le foot à 9 contre 11, Ruytinx n'a même pas vu rouge, tout fout le camp (0-0). Et précise : " Le foot, c'est pas de la danse classique. " À Courtrai aussi, Vanhaezebrouck change les règles : un match ne dure plus que 36 minutes, le Cercle prend 4 angles (4-0). Staelens est passé avant Veerle Baetens et les Oscars : c'était son Broken Cercle Breakdownà lui. Oh la belle rouge. Après les matricules des Zulte, White Star & Francs Borains, De Wever zieute les confettis d'Alost & Binche. Contre Saint-Trond, les fans de l'Antwerp anticipent le Carnaval et enfument le match, pas le plan le plus futé pour des candidats au rachat. Même à Chelsea et à l'Atletico, Hasselbaink avoue : jamais, il n'a vu un truc si nul. Anvers et le foot, c'est toujours pas ça. Tonnerre de Diable. L'Union belge salue ses Diables, qui ont ramené 18 millions d'euros en 2013, 40 % des rentrées laekenoises... doublées en 5 ans ! Prochaine étape : le jeu de cartes, avec Eden en 10 de trèfle, Romelu en 9 de carreau et Kompany en Roi de coeur, évidemment. La firme de Turnhout a reçu le contrat pour la FIFA : avec Blatter en valet de pique ? Plan relance. Un môle de Gazelles joviales, l'ours Béné a tout pris sur la mascotte mais ça valait le coup : le bulldozer brugeois est de retour, MPH fesse Luzon en direct à la télé israélienne, même Nzolo n'a renvoyé personne en tribune (1-0). Simons tacle ses censeurs et refile à Buyens la casaque d'antihéros : le championnat est relancé mais Luzon va devoir tenir son vestiaire. De Mos lâche sa mine : " Duchâtelet avait raison, Preud'homme lui piquera le titre. " Kara-Pils. À la cour des miracles, le paralytique mauve domine le lépreux limbourgeois : Mitrovic a filé sa crête à Pollet et partage la butante, merci à Jova pour la magie du kick-off (2-0). Les Latinos Najar-Vargas ont encore débuggé le Tetris à van den Brom, Kara (exclu) a enterré les siens comme à l'aller. Mais Ferrera a vu " plein de choses positives " : sans doute le maillot couleur Barça.PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT