LUNDI

Une ardeur d'avance. Suarez retrouve ses repères à la salle d'op : le chirurgien mauve a tout charcuté... sous la surveillance du Doc argentin. On n'a rien sans rien, Mati devra se revalider en Belgique. Pour ne plus allumer ses dirigeants à distance, comme la fois passée ? De Zeeuw lance son avenir textile : des Legend T-shirts floqués foot, Ronaldo Beckham Maradona et Zizou ont déjà cédé leurs droits. Demy veut aussi faire des tasses et des valises. Avec De Zeeuw marqué dessus ?
...

Une ardeur d'avance. Suarez retrouve ses repères à la salle d'op : le chirurgien mauve a tout charcuté... sous la surveillance du Doc argentin. On n'a rien sans rien, Mati devra se revalider en Belgique. Pour ne plus allumer ses dirigeants à distance, comme la fois passée ? De Zeeuw lance son avenir textile : des Legend T-shirts floqués foot, Ronaldo Beckham Maradona et Zizou ont déjà cédé leurs droits. Demy veut aussi faire des tasses et des valises. Avec De Zeeuw marqué dessus ? Comptons ensemble. Pour Boskamp, Rednic ne sera jamais champion à Gand : " Ou alors... à 170 ans. " Gare Johan, les sorciers transylvaniens ont 7 vies et les dents longues. A La Tribune, El Ghanassy raconte son West Bromwich : " On a pris 18 points sur 18 en... 5 ou 6 matches. " Va pour 5 alors ? Het Laatste Nieuws compte que Gand a fait 44 transferts en 2 ans - allô Waasland ? Louwagie s'en fout : " Je préfère avoir un beau stade et une mauvaise équipe, que le contraire. " Mircea avait pigé. Derrière ses tapas, Fernandez réplique : " Avec moi, Gand était sûr d'être européen. " Mouais. Un Bob pour la route. Après le recyclage de joueurs, Waasland opte pour le vieux Diable côte staff : Bob Peeters (T1) et Czernia (T2), ça fait à deux 44 caps et 11 caisses en tricot Diabolix. Broos, Scifo, Vercauteren et Brijs avaient postulé, superstitieux le DT a fait comme au Cercle : prendre le même type qu'après De Boeck. Staelens peut déjà scruter Immoweb-Waes : dans 4 mois, il file là-bas. Peeters concède : " Anderlecht ne m'attendait pas. " Et gagne aussi un T3, l'ex-coach de Zulte... Dames. " Peeters correspond à notre philosophie ", dit le manager. Gagné, en janvier Bob peut faire 52 transferts en bois. Même que cet été, De Boeck voulait... De Sutter et Legear. Données GPS pour Jona : le Freethiel, c'est à gauche après Le Carré, puis 25 km tout droit. Mister Tussaud. Sven-Goran Eriksson doit vite trouver une équipe pour le Mondial, son sosie n'en sera pas : le préparateur des Diables Erik Roex est remercié, Wilmots voulait placer son pote Innaurato. Comme à St-Trond : pourvu juste que les Diables ne basculent pas en D2. Surtout que sur www.uefa.com, Willie est toujours T2 de Leekens. Comme Blanc T1 des Bleus. Et Evra & Ribéry toujours dans le bus de Knysna ? Le Roland rouge. On a retrouvé Louis Smal, il bosserait au PTB. Les Cocos ont repéré un subside de 125.000 euros au Standard, zarbi pour un club qui fait 19 briques de bonus avec juste 0,19 % d'impôts. Surtout qu'en 68, Duduche animait les barricades louvanistes avant de fonder Vivant sur le moto Une alloc universelle et un logement chauffé pour chacun. De fait le Roland rouge, pardon, rouche s'insurge : le Standard est subsidié car il file de la pub et des tickets gratos pour les matches. Un peu comme Mogi jadis avec Despi alors ? D'ailleurs " le Standard est un des principaux loisirs du pays ", ajoute le boss. Surtout les équipes B de Gaille Louzonne. Paris... A Paris, malgré Di Caprio entre Reynders et Vanden Stock, Anderlecht évite le Titanic 2 (1-1). Au toss, Deschacht l'a subtilement jouée neuneu avec Zlatan : Ibra est reparti chloroformé... avant de fuir devant " la moche moustache " (sic) de Kljestan qui, outre les km, lui a aussi bouffé son " big nose " (re-sic). Kouyaté gagne sa place dans le onze-type de la Champions, Praet a mieux défendu à droite que Suarez à gauche - qui a dit " pas difficile " ? Même le buteur De Zeeuw rapporte enfin (un peu) ce qu'il coûte. 8,5 fois la mise des rêveurs de match nul chez Bwin. Et 500.000 thunes de prime UEFA pour DG Herman. Comme cadeau de 59 ans, y a pire. ... en bouteille. Van den Brom s'est fourvoyé : oui, ce Saint-Guidon a bien sa place en Champions, parmi les trompettes de Haendel. Et tout faux pour les experts ballonnés : Virginie Caprice avait gravé 6-0 sur ses melons, Pierre Menès avait prédit " une bonne branlée ". Evra avait raison, ce gus n'en touche pas une en jongles. Deschacht a même gagné le tricot à Zlatan. Que Dame Annelies s'est empressée de ranger avec les 73 vareuses de son loulou gagnées chez Maldini, Robben & Roberto Carlos. Et même un type de BATE Borisov. C'est trop injuste. L'élevage du poussin à coquille d'oeuf explose en zone agricole de Sint-Andries : Calimero encore frappé, à 4 jours de Standard-Club le communiqué anti-Boucaut fait exploser la toile. Mais promis-juré : MPH n'était pas au jus. Le brave Alex, pourtant dévoué gestionnaire d'agence... Belfius à Ath, sifflerait toujours contre la Gazelle. Sur Facebook, la page Envoyez des Kleenex au Breydel récolte illico 1635 like. Intraitable, l'Union Belge promet un blâme, voire une mini-amende : merci à l'article 504.2.21.1 du terrible règlement fédéral. Au fait, Bruges a perdu une fois sur les... onze fois qu'il a eu Boucaut. Celui-ci siffle en D1 depuis 2009. Le Club n'est plus champion depuis 2005. CQFD ? Tic-tac-toe. La Ligue Pro lance une nouvelle séance de Rubik's Cube et ressort la fameuse D1 à 24 chère au fromager Herman Wijnants : un chouette bidule censé alléger le calendrier, remuscler la phase régulière et remotiver la D2. Pour l'explicatif, faire d'abord le plein en Dafalgan chez Biglia. Du moment que la télé crache : après Fox, Al Jazeera serait tenté, Reynders le tient de son poto parigot. Pas Leonardo, Nasser. Grand Guignol.Ostende étoffe sa division commerciale. Comme chef, voici le crooner venu de Bruges et avant ça Lokeren, où Patrick Orlans animait les karaoké d'après-match. Et comme adjointe, voici la bimbo : Brunhilde Verhenne, ex-Miss Belgian Beauty 2002. Mais surtout Citoyenne d'honneur d'Audenarde, organisatrice de Miss Racing Star et... Reine des OEufs & Volailles '99 de Kruishoutem. Leekens, tu rejoins quand le cirque ? Bande de peintres. L'Ardenne jubile, le Kampfschwein s'offre un peintre moderne, féru de Dali et Picasso : Wilmots appelle Meunier pour le duo Colombie-Japon, Pifounet devra revendre ses tickets achetés comme spectateur. Vossen et Nainggolan avaient raison de pleurnicher la fois dernière, ils peuvent revenir au bistro Chez/Bij Willie. Cavanda pas : il n'a pas été sage chez les Espoirs - Batshuayi, Cissé & Lestienne étaient donc contagieux. Sinon, les Diables iront bien dans leur hôtel paradisiaque de Mogi Das Cruzes (Sao Paulo), où on peut faire du foot, du golf et du... cheval. Avec de la place aussi pour les chevalets à Toto ? C'est la chenille... Gagner étant " son oxygène " (sic), Luzon ne respire plus : le Standard biffe l'Europaligue et passe en mode championnat, le Président ne devra plus payer de primes pour ce truc qui ne rapporte rien. Comme d'hab, le T1 rouche n'avait rien dit sur les gars d'en face : Salzbourg enfile les perles avec son Kampl profilé Legear et cet Alan roi du vélo (1-3). ... qui... À Vienne, Genk valse grâce au péno 18 carats signé Kara et aux vieux réflexes buteurs de Buffel... mais zappe le jeu aérien (2-2). Manque plus qu'un point pour hiverner, surtout que Mbokani (exclu) ne viendra avec Kiev que pour voir Madame et les pioupious. Vercauteren a la dent dure : " Genk a joué contre des nobodys. " ... redémarre. À Maribor les miracles ont lieu pour Zulte comme pour Bruges. Faut dire que le ref était le même qu'en 2011 pour le Club, que Thorgan a botté le péno comme un vrai Hazard et que Bossut a fait le match de sa vie (0-1). Et surtout que Colpaert avait emmené Madame, et chaque fois l'Essevee gagne : avertissement aux WAGS de Wigan, Katrien arrive. Thorgan a même offert 30 pizzas à l'aéroport. Non pas des burgers, chacun son rayon. Paul est pâle. Cette fois, ce n'était pas une simulation : Polle Gazon file aux pâquerettes, Van Himst est aux soins intensifs pour une pneumonie ayant mal tourné. Le Footeux Belge du XXe siècle digérait mal son double pontage de l'été : son état est jugé " sérieux mais stable ". Tout le monde croise les doigts pour le plus sympa des Popol. Cuirassé coulé. Ne dites plus G5, dites G4 : Genk claque la porte du combat naval, le vilain Standard lui a piqué un mini-Jamaïcain nommé... Bailey, une vraie promesse d'ivresse footeuse. L'occasion pour Duduche et Degraen de jouer les poètes, noms d'oiseaux inclus. " Chaque été Genk nous pique des joueurs ", dit le premier. " J'en ai marre des types qui se font du fric sur le dos du foot ", ose le second.... coulé. Ivan De Witte s'invite à la récré : le boss gantois veut une enquête officielle sur ce 7-0 zarbi de Sclessin... puis se rétracte avec force courbettes. Du moment que le doute est semé, ça ajoute un peu de bordel. Pauvre foot. Petites annonces. Le mercato montois débute déjà : on engage... des stewards pour surveiller les 327 spectateurs - si vous butez facile, c'est un atout. Comme la Ville de Mons, celle de Zulte bétonne avant d'investir : le matricule doit rester lié au lieu. Pouvez expliquer ? A Charleroi, fini la guerre de l'Euro 2000 avec les riverains : la Ville lâche 2,6 millions en indemnités. Soient 50.000 euros par tête de Zèbre. Viva Brazil. À Daknam, la tempête inonde les vestiaires, Malines se noie : Lokeren s'impose via Dutra (2 pions), joker d'Harbaoui et danseur brésilien déniché... au Japon. En face, Mokulu avait juré sa revanche, il est reparti bourré de regrets (4-0). Kevîîîn ! Van Holsbeeck dévoile ses cartes pour le mercato de janvier, il va chasser sur la niche du Diable réserviste : " De Bruyne ? Il signe quand il veut. " Le moment pour Degraen de se souvenir qu'en vendant Kevin, il avait mis une clause de non-prêt... à Anderlecht. Vercauteren analyse le retour en force de Vanden Borre : " Anthony est très bon... quand il ne doit pas réfléchir. " Pour moins que ça, tu vas en diffamation... Dragon (pas) Ball. Pas d'Hôtel Mondo pour Mons : pour la mise au vert à Ostende Janevski avait choisi le Thermae Palace, retraite balnéaire de nos roitelets. Mais sur le pitch, la partie de pêche au gros entre potos Berthelin & Werner tourne pour le vieux Ced : tétanisé par l'eau de mer, l'Albert coule... et n'est même pas fichu d'honorer les 350 jeunes venus soutenir en car (2-0). Oui, les PO3 se visitent dès novembre. À Charleroi-Gand, le Buffalo bouffe le Zèbre, c'est une loi de la Nature : Mazzù redécouvre le but hors-jeu façon Waasland, Kagé ponce ses vieux bois, Rednic gagne enfin (0-1). Aux seats VIP, le Sporting proposait le piano-bar d'Alyssa Cortez. Faut rappeler Tatiana Silva : avec les défilés-lingerie, au moins les Zèbres gagnent. C'est l'Armistice. Courtrai mange les grands mais s'écrase face aux nullards : théorie confirmée au Cercle qui, spécialement pour l'Armistice, rentre un, bilan... 14/18 (3-1). Avant OHL-Lierse, Hoefkens n'aurait pas dû allumer son Ruytinx sur Twitter : El Toro encorne, le Lisp participe aux cadeaux pour la collecte locale de 11.11.11 (2-0). Pas de quoi s'exciter : Malgré les coups de pression reçus en semaine par les corbeaux blauw en zwart, Alexandre Boucault n'a pas craqué et a encore une fois été très bon. Même les deux coaches survitaminés des deux camps, Guy Luzon et Michel Preud'homme, se sont tenus à carreaux. Le quatrième arbitre s'est presque ennuyé. Pour son retour à la maison, Mimich est reparti avec un bon nul blanc (0-0) et a même lancé, en fin de match, Mémé Tchité pour la première fois de la saison. Sclessin n'avait apparemment pas oublié la double infidélité de son ex. Classe backs à sable : Nuytinck ziek, Deschacht qui saute à l'échauffement, ajoutez-y les suspendus Vanden Borre-N'Sankala et vous obtenez une équipe improbable, reliftée encore un peu plus. Vanden Brom, déridé grâce au point pris chez Ibracadabra, a sorti de son chapeau l'ailier hondurien Najar (20 ans) pour occuper le back droit et Tielemans pour arpenter l'autre flanc. Kara Mbodj est venu aider la classe backs à sable mauve en sortant la faucheuse sénégalaise. Jacques Chancel Mbemba a fini le travail (0-1) à un quart d'heure du terme en piquant joliment sa tête ; mettant fin à la série de 17 matches sans défaite des Limbourgeois. PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT