LUNDI

Spéciale manchettes. La différence entre Mbokani et Deschacht ? L'un a pris les roubles, l'autre pas : " J'ai refusé un transfert en Russie, je veux finir à Anderlecht. " Et pas que : " Je pense au Brésil. Derrière, Vertonghen Van Damme et Poco ne sont pas meilleurs que moi. " Pas sûr qu'un référendum national confirmerait. Stylistes, suite : charmé par l'offre de... Courtrai, Wasyl file à Leicester, un vieux rêve angliche. Ritchie De Laet, son rival du flanc droit, peut commander un protège-dents : Marcin donnera tout pour être titulaire.
...

Spéciale manchettes. La différence entre Mbokani et Deschacht ? L'un a pris les roubles, l'autre pas : " J'ai refusé un transfert en Russie, je veux finir à Anderlecht. " Et pas que : " Je pense au Brésil. Derrière, Vertonghen Van Damme et Poco ne sont pas meilleurs que moi. " Pas sûr qu'un référendum national confirmerait. Stylistes, suite : charmé par l'offre de... Courtrai, Wasyl file à Leicester, un vieux rêve angliche. Ritchie De Laet, son rival du flanc droit, peut commander un protège-dents : Marcin donnera tout pour être titulaire. 5 briques dans le ventre. On saisit mieux les récents démarrages immobiles de Gudjohnsen : le fisc luxo lui réclame 5 malheureux petits millions, Eidur a eu tort d'acheter des actifs toxiques d'une bad bank islandaise, fracassée par la crise de 2008. Et lors des week-ends barcelonais sur le yacht d'Abramovitch, le délicat n'a pas osé demander un peu de rallonge au boss. Steak frites canard. Adepte de champagne et de Bordeaux corsé, Wilmots gagne un grossiste en canards du Périgord. Ex-lanceur de palmipèdes, Habibou postule comme Diable, il sera bientôt belge : " Je serai le meilleur avant belge " - prends ça, Benteke. À Lokeren, Harbaoui suinte aussi d'ambition : " Meilleur buteur en D3 et en D2, je veux aussi l'être en D1. " Hamdi pistonne même les confrères : " A OHL, Ruytinx traversait les murs, c'est l'avant qui effraie le plus les arrières de D1. " Pas faux. Oniratous, tous, tous... La sécurité de Brussels Airport est aux abois : les fans des Diables veulent se réunir à... 10.000 sur le tarmac pour le départ en Croatie. Encore heureux que la Syrie ne joue pas encore en Zone Europe à la FIFA. Les tour-operators préparent l'été brésilien : dans les clubs espagnols, grecs ou italiens, tous les Belges auront la télé flamande sur écran géant au bord de la piscine. Et tant pis pour ceux qui voulaient du calme. Maisquefait... " J'angoisse pour ce match " : le feeling à Roger était le bon, la maternelle mauve se fait manger par l'aigle de Benfica, Jan Mulder perd ses... 1000 euros misés sur un succès mauve (2-0). Proto avait piqué les gants à Bram Verbist, les nourrissons mauves fracassent leurs dents de lait. Mais pour De Zeeuw, la langue reste aussi tordue que ses pieds : " La tactique était mauvaise. " Ou ce type a appris le foot sur Twitter, ou il veut passer tous ses hivers au goulag moscovite. ... lapolice ? Pas top, le timing du service com de mettre justement en ligne un clip béat sur " le plus grand club belge de l'Histoire ". Même Penny, le roquet porte-bonheur emmené dans sa sacoche par Miss Kljestan, n'aura servi à rien. Si au moins les appointés avaient eu les crocs des fans : sur les 7 hooligans arrêtés, on repère un flic délégué syndical faisant bagarreur dans ses loisirs. Tomaszforever. Enième retour noyau B pour Menga au Lierse, le Lukaku du pauvre confond toujours l'heure de l'entraînement. Radzinski peut dépanner : le DT enchaîne les tours " juste pour garder la forme. " Un fan ajoute : " D'ici 3 jours, il est notre meilleur joueur. " Au fait, des nouvelles de Koller ? Unsiège... FIFA 14 relate la crise des stades belges : aucune enceinte ne figure dans la jaquette, le parc Astrid a disparu, preuve que le futur Parking C urge. La réalité dépasse la fiction, la Ghelamco Arena gantoise n'a toujours pas d'attestation-pompiers : si, d'ici le 8 octobre, le fil vert n'est pas sur le fil vert, et le fil rouge itou, De Witte devra fermer boutique. ... pourdeux. Aucune chance de rappliquer vers le Stade Otten : la tribune est cassée, chaque siège est vendu 5 euros. La Ville se paie les baquets-popotins de Louwagie & De Witte pour sa salle des Trophées ; le reste a filé chez les fans pour équiper le salon-télé, la tondeuse ou la balançoire des marmots. Lachute... A Bruges, le Pavlov du C4 s'en fout toujours des points. L'automne approchant, Verhaeghe presse son bouton-poussoir favori : le boss découpe Garrido, avec Koster, Daum & Leekens ça ne fera jamais que 4 dédits à payer en même temps. Le photographe du Club gagne une pige : 2 jours plus tôt, tout le monde avait posé pour la nouvelle photo d'équipe avec les transferts... et le futur ex-T1. Qui a Photoshop ? ... desfeuilles. " Il nous fallait un vainqueur " dit Gretarsson. Au vrai, un certain MPH voulait justement quitter son désert des chamelles : le flirt d'il y a 2 ans aboutit, après Liège et Gand. Preud'homme roule toujours sur l'E40. Mais sans stopper à Bruxelles : après qu'on lui ait refusé son Luciano, Roger VDS enterre son 2e grand fantasme... MPH précise : " Je ne suis pas un sorcier " - ça valait bien la peine de côtoyer Aladin et sa lampe à huile. Au labo brugeois, faudra juste désactiver le dépistage du tabac à mâcher... même si Eidur gagne un partenaire pour le snus sous la gencive. Et Tchité un top-chef pour mijoter le boulet liégeois. Et les 4e refs belges retrouvent leur excité préféré. Sinon, le Conseil d'Etat rejette le site de La Chartreuse pour le futur stade : sûrement encore la faute de Garrido. Tournezmanège. À Sclessin, la chance s'éteint passé le chiffre 13 : pas de 14e succès de suite pour les Rouches qui plongent dans la mangeoire du grand Danois d'Esbjerg (1-2). A force de tourner fou (7 nouvelles rotations), Luzon a embrumé la boule de ses joueurs. Van Damme y gagne une peau de bébé : il ne se rasait plus depuis 2 mois - paraît que ça porte bonheur, foi de Boeckx. Après le rapt du MPH, Bruges pille encore Sclessin : le but fatal est celui de Bakenga, un appointé du Club. MauditMPH. Déjà hanté par le spectre MPH à Gand, dribblé par le même dans son rêve brugeois, Dury ressort vierge du Breydel : Zulte passe Wigan au porridge... en oubliant de buter (0-0). Les Boeren ont même dû payer les keufs brugeois pour tenir les fans britons supposés hooligans. Et sans flic bruxellois dedans. Dieu, merci. " Les pâtes ukrainienne sont trop pauvres en glycogènes " : à Kiev le cuistot genkois a emmené son huile d'olive et 30 kg de tagliatelles, son collègue des maillots a ressorti le jaune/noir de Waterschei. Gagné, le Racing ressort boosté comme une dynamo : Gorius a glacé le réacteur local, Köteles joué bouclier nucléaire, même Koulibaly a oublié de faire sa floche (0-1). Mbokani aurait pu mieux tuyauter son employeur : le site du club renseignait Vercauteren comme coach genkois. Arrosagegaranti. A Anderlecht, Suarez rebranche sa K7 annuelle : " Je veux partir en fin de saison dans un grand pays. " Sous-question : la Russie n'en était pas un ? Mati console son Président : il n'ira jamais à Bruges. En voilà un que le vilain Bart ne piquera pas à son Roger. Pour De Mos, Nuytinck serait le dernier blacklisté de van den Brom, les deux Bataves se seraient torchés. " De Mos, c'est celui qui ne trouve plus de boulot ? " rétorque Coach John. Gaffe à l'arroseur arrosé, Johnny. La preuve avec Acheampong : " Quand je joue sur FIFA 14, je prends Barcelone contre Anderlecht... et je me bats moi-même. " Le Messi ghanéen, c'était donc ça ? Sortezcouverts. Carolos are vraiment back, le Sporting fait sa Journée Partenaires dans les salons néo-classiques des Bouleaux d'Arquennes : " On a triplé nos sponsors en 1 an ",savoure le dircom. Avec ciblage sur le textile : le fan-shop propose aux Zébrettes coquines ses froufrous, avec démo par Miss Hainaut. Et aussi des capes gratos pour ceux qui veulent rester assis sous la drache. Pollet & Rossini, reste plus qu'à arroser. Ba-Ba(h). Au White Star, le duo Bico-François s'attaque au record de Verhaeghe : le Fallon nomme son... 3e coach de la saison, Lionel Bah relaie Karim Ba. Pratique pour les programmes de match déjà imprimés, faudra juste ajouter un H au crayon. Cisco Ferrera claque la porte des jeunes : au cas où, y a une case libre à Al-Shabab où le petit frère est devenu calife. Allumezlafemme. En endossant son 127e mandat, De Keersmaeker l'avait juré : il mettrait du budget sur les femmes. Traduction : un nouveau chic nom, les Red Flames. Consultées, les joueuses avaient proposé... les Red Cheetahs : mais que fait le MLF ? Et les flammes, ça marche, l'Albanie est calcinée (2-0). Mais sans échange de maillots, Femen Belgique a fermé ses portes. L'Albertabdique. " Je ne peux quand même pas jouer moi-même... " : à Malines Scifo constate, le lien avec ses joueurs est brisé (4-2). Avant de filer 2 semaines en tribune Belek fait sa chochotte au péno, Soumah cartonne puis se cartonne avec Dédé le délégué : ils sont jolis, les nouveaux transferts. Timmermans et Franquart illustrent la mouise des losers : l'été dernier, Mokulu a bien choisi le bon côté. Les 37 fans montois sont ligotés, le public local avait sorti le papier WC, au Tondreau la fosse septique déborde. Au moins, l'Albert échappe au forfait pour dopage : soigné à la cortisone, Spungin avait été écarté in extremis. Rednic attend en salle d'attente : Cristea & Tucudean aussi ? AllôVictor ? Tout dérape à Gand, même Ostende doit buter pour les Buffalos (1-1) : le chantier de Fernandez s'inspire de la Ghelamco Arena, pas sûr que le pompier Louwagie prolongera longtemps le certificat d'emploi. Sur Twitter, Marc Coucke se moque : " Soutenons l'écologie, offrons à Fernandez le covoiturage avec Garrido vers l'Espagne. " DentelledeZèbre. À Charleroi, le défilé lingerie de Tatiana Silva tombe à pic : les Zèbres découpent le string du Cercle, l'inattendu Neeskens Kebano tranche techniquement sur l'illustre briseur de tibias ayant inspiré son paternel pour le prénom (2-0). En fan blaugrana, Vanhaezebrouck devait savoir que l'Ecossais Watt, ex-buteur du Celtic face au Barça, flingue chaque fois qu'il entre : au Lisp, un électricien du kilt pète donc le fusible courtraisien (2-0). Chinatown. Les Francs Borains de Zarzecki sont déjà loin, Boussu-Dour cherche d'urgence des sous pour survivre. L'ex-boss Arbonnier brise le cordon sanitaire : " On aurait dû vendre à De Wever, on a perdu 2 millions. " Pas grave, des pistes existent : quelqu'un suggère Depardieu, un autre a écrit à Fellaini (oui, oui, Big Mo est passé au stade Vedette...) mais Marouane ne répond pas. Chouette, on parle de repreneurs chinois avides d'exposer leurs talents dans le Borinage : Zhe quelque chose, c'est bien ça ? (Anti-)Chocpsychologique. MPH peut rester en tribune : Bruges a trouvé son sorcier, il s'appelle Philippe Clement. Habitué des 6-1 face aux Mauves, le bon T2 inverse le boulier-compteur : Lestienne a servi deux fois le bistrot-dîner dans la chambre, même que Wilmots aurait tout noté (4-0). Sur le banc bruxellois, les fesses à van den Brom gratouillent, un peu plus loin 2 Bataves tondus et tweeteurs auraient souri. 3e revers contre un top 6, le coach mauve prouve par l'absurde qu'il a pigé nos play-offs : la phase classique, il s'en tape. Une semaine après Suarez-Mitrovic, on a surtout vu le duo Mechele-Engels : Aleksandr en aurait même postillonné sur du fan local, l'habitude sans doute des derbys de Belgrade. Si le comité sévit, ça fera du temps pour aller chez le coiffeur. Commed'habitude. Esbjerg n'était qu'un intermède, face à Lokeren le Standard reprend la routine du succès (2-1). Les twins Ezekiel & Batshuayi ont buté... et gâché, Carcela a retrouvé ses chéris, Luzon est content : " On a joué niveau Champions League. " Euh... niveau Barça ou Krasnodar ? Peter Maes aussi : " Si on avait gagné, on aurait dû subir la pression des candidats-champions... " Nuitetbrouillard. À Zulte-OHL, les jokers Habibou & Syllah taillent le granit à Ronny, Dury remonte sur le podium (4-2). De Kiev au Freethiel, Genk déprime logiquement : le catenaccio labellisé De Boeck a répandu sa vermine pour un 5e partage local, dans le soir brumeux du Pays de Waes. ?PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT