LUNDI IVAN PAS TERRIBLE

Crésus du Limbourg. A Genk on dit ce qu'on fait... et on fait ce qu'on dit : après le clash Ford, le club baisse les abonnements et ouvre une bourse on-line des jobs à pourvoir chez les sponsors. Faut dire que la trésorerie le permet : avec le flouze de la Ligue et les pactoles pour Courtois, De Bruyne et Ogunjimi, le bilan chiffre... 28 millions de bénefs ! Rikikis, les 17 briques mauves de Tonton Roger pour le retour en C1.
...

Crésus du Limbourg. A Genk on dit ce qu'on fait... et on fait ce qu'on dit : après le clash Ford, le club baisse les abonnements et ouvre une bourse on-line des jobs à pourvoir chez les sponsors. Faut dire que la trésorerie le permet : avec le flouze de la Ligue et les pactoles pour Courtois, De Bruyne et Ogunjimi, le bilan chiffre... 28 millions de bénefs ! Rikikis, les 17 briques mauves de Tonton Roger pour le retour en C1. Glen a la frite. Good news pour le syndic Mathijssen : De Boeck à Waasland, c'est au moins un coach-frite parmi les dépanneurs Rednic, Booy, Ramzy et autres Garrido. Bad news pour Jacky : Glen lui a chouré sa place, il était le plan B du Freethiel. Dès son 1er point-presse, De Boeck se profile corporate : " Avec Sonck, Coosemans et... Lardenoit, on a les qualités pour le subtop. " Cavens abonde : " Glen et moi, on s'est encore connu... en équipe nationale. " Autre temps, autre niveau, Vince et Eden doivent se pincer. Avis d'ex. Croisant Hassan à Neerpede, Jovanovic parle avec le coeur : " Le Soulier d'Or 2008, c'est toi qui le méritais. " Defour appréciera, Milan se fait encore aimer à Sclessin. Depuis Anzhi, Boussoufa juge la cuvée courante : " Il est temps pour Biglia, il survole tout le monde en Belgique. " Bien fait pour toi, Jova. Scout, (pas) toujours prêt. Nul sur le green, le noyau gantois tente le mezze au Marathon, un Grec de Wetteren. Le scout Schepens explique le malaise : " Sollied ne voulait pas de nos recrues. " De Witte promet des renforts au mercato... à commencer par Zukanovic : Courtrai s'esclaffe, Louwagie n'a mis que 500.000 sesterces. Les débutants n'ont pas la cote : un sondage sur le prochain T1 viré plébiscite Bob Peeters à 68 % devant De Boeck (14 %). Le record de 52 jours du brave Neumann (Anderlecht, 1995) vacille. Pshiiiit. Le comité d'appel rejuge les pétards du Clasico, le Standard obtient le sursis pour son huis clos : sûr, dans deux-trois évocations, il n'y paraîtra plus. Car au civil, Maître Uyttendaele se fait fort de piper l'affaire - sors de ce corps, Misson. Mais le sursis court sur... 2 ans : pas coton de maîtriser si longtemps un fan rouche à qui viendrait l'idée d'enfumer un match moisi... Trace... Si Bart Verhaeghe ne regarde pas à la dépense pour ses bin's chroniques, il a au moins l'éthique automobile : Garrido reçoit sa voiture... la Mercedes ML rétrocédée par Leekens. Avec toujours 90 % du plein ? Pas sûr : le 4x4, Leekens l'avait lui-même récupéré de Daum, et celui-ci... de Stijnen avant lui ! Place à la mobylette, de retour de Malaisie Balaban (34 ans) fait du porte-à-porte : " Le Club est mon grand amour, je reviens quand on veut. " Pour info à Bart, le dernier titre brugeois en 2005, c'était grâce à Bosko. ... carbone. Quand Garrido re-cédera-t-il sa toto ? Pas tout de suite pour Peter Maes : le roi de Daknam resigne jusqu'en 2016. Et sans pression, malgré les pneus du patron : " Le président sait que Lokeren champion, c'est impossible, c'est pour ça qu'on s'entend si bien. " Au même moment, Vanhaezebrouk emmène ses ouailles courtraisiennes au parc à recyclage tester... les vélos écologiques : sacrés play-offs, on y verra même bientôt des cyclistes. Tôles au carré. Séance fatale à Mons : Sapina avait déjà " les pieds carrés " (sic Scifo), il a aussi le genou déclassé pour 2 mois. Coup d'assommoir pour Zola : le Dragon gauchiste (élongation) revient après St-Nicolas. Pour Perbet, c'est objectif Nouvel An : " Je pense à un gros transfert en janvier " - ça y est, ça le reprend. Toutes affaires bêlantes. Au Lierse le président est toujours colère, des fans ont encore insulté ses joueurs égyptiens et sur Facebook, Maged Samy offre des primes à ceux qui dénonceront les félons : " A la poubelle les idiots racistes ! " D'évidence, le Fuku/Kawawashima du Beerschot au Lisp l'an passé a fait tache d'huile. Dolly n'est pas une brebis : taxé d'avant le plus vite de D1, Menga se teste face au sprinteur Damien Broothaers (10.62 sec sur 100m). " Pas mal l'ex-Rouche... mais j'ai pas poussé à fond ", claque l'athlète. Indécrottable mauve évidemment. Escalope... Face au Milan Anderlecht brille jusqu'au thé, ensuite Montolivo & Co sifflent la fin du sketch et appliquent le bunga-bunga du patron. El Shaarawy passe la crête à Gillet, Mexès zlatanise Proto, Pato ne sourit même pas pour le beau-père (1-3). Les Rossoneri ont laissé à leur hôte les stats stupides (61 % de possession mauve) pour s'occuper des vrais chiffres : 4 tentatives... 3 buts. " On n'a pas été malins, eux bien " : côté micros, Kljestan joue juste comme sur le pitch. ... (tré)pannée. Biglia et Jova ont joué " en vieux requins d'eau douce " (Gazzetta dello Sport), Nuytinck a bourré sa gamelle de biscottes rouges, Zorro Mbokani a troqué sa cape pour la chemise du valet sourd-muet Bernardo : " Dieu est juste bon pour jouer aux Plats Pays ", tacle Boskamp. Deschacht n'est pas d'accord : " C'est le meilleur Sporting dans lequel j'ai joué, avec Kompany on avait... zéro point. " En tribune, blason de l'AC sur le blazer, Lucien D'Onofrio et Robert De Pot (ex-adjoint de Verschueren) se sont bien bidonnés. Pour l'Europaligue, faudra taper Malaga : cool à l'aise. DT Jelle. Déjà élu soutien-modèle de Jans lors d'un point-presse mémorable, le ventriloque Van Damme cause encore pour ses dirigeants : " Il faut des renforts en janvier. " Pigé, Jules ? Rednic renvoie 2 joueurs, jugés trop chauds durant la séance mais, motus, personne ne saura qui : des années de com Ceaucescu, ça marque. Dennis est aware. Impossible d'avoir Praet sur un plateau radio-télé, mais côté réseaux sociaux Dennis assure grave : pour l'ouverture de son Facebook perso, le Degryse des temps modernes se fait... 7.185 amis en quelques heures. Kaminski lorgne plutôt vers la Pologne : barré aussi chez les Diablotins, le 2e portier mauve reluque la sélection polonaise. Gare, Thomas : l'ex du Beerschot devenu sénateur Tomaszewski en tête, les Polaks ont du mal avec les convertis tardifs. Pas vrai, Obraniak et Perquis ? Label Georges. Avec Villarreal Garrido faisait demi d'Europaligue, avec Bruges c'est stop avant l'hiver. Bordeaux n'est pas Waasland, les Gazelles resservent une vieille partition à Leekens : Jussié remplit les bouteilles, le vieux couple Donk-Almebäck produit deux énièmes toiles de maître, Maxime Lesbienne (© Jbari) sauve l'honneur pour son copain Nordin. Venu zieuter en ami de la maison, JiPéPé aurait bien prêté son Cacolac. Mannaert la joue lucide : " D'ici la trêve, on aura d'autres désillusions. " Jeux vidéos. Faste financièrement, la semaine de Genk l'est aussi côté cuir : Barda snobe le cessez-le-feu de Gaza et pose sa mine en plein Lac Balaton (0-1). Videoton n'avait plus perdu chez lui depuis... 1986, année bénite pour nos Diables mexicanos : le Racing grave son 1er printemps européen. Il est frais, mon cabillaud. Bientôt le mercato, les étals sont prêts. Juhasz annonce son départ en janvier, mais Kouyaté (suivi par Anzhi et le Zenit)... pas : " Je termine la saison, j'ai trop de... respect pour le Sporting. " Bruno a resigné pour 5 ans et Papa Alfonso jure : " Même pour la Juve, son club préféré, on ne bouge pas. " Et pour Zorro, pisté par Arsenal ? Van Holsbeeck calcule : " Mbokani, c'est minimum 10 millions. " Van den Brom fait son Ariel : " En janvier, je veux garder tout le monde... et des renforts en plus. " A Bruges, Mannaert ne discute pas : " Même pour le pactole, Bacca ne part pas ". Chez le voisin circulaire, Iachtchouk déprime depuis que Papy Eidur a piqué sa carte de pensionné dans le onze : " Si rien ne change,... j'arrête ma carrière. " Et retour en famille d'accueil à Neerpede comme papa-maman ? 19 minutes chrono. Le Standard fesse le Lierse en vitesse : de la 21e à la 40e la classe-biberon rouche remplit de jolis papyrus avec Ezékiel et Mpoku en premiers de classe (3-0). Si Eiji a gagné sur Dolly le duel des ex, Biton a encore cramé ses biftons. Rednic remet ses Rouches sur orbite de top 6 : en tribune, Jans aurait grimacé. Question de plaire à son pote président, Coach Ramzy a annoncé l'Europe dans les 2 ans et la C1 dans les 5 ans : bienvenue dans le désert de la soif. Loi des séries. Mauves pâles versus Mauves luisants : au Beerschot Anderlecht se balade comme une minette sur le Meir en période de soldes (1-4). Bruno et Mbokani griffent les étiquettes, Gillet rachète son mercredi en réhabilitant le péno mauve et ouvre enfin son compteur après 1369 minutes sèches en championnat. Le Bar Jupiler n'est pas l'Europe : Van den Brom signe un 15 sur 15, Koster un... 4/27 mais ne stresse pas, Vanoppen lui garantit son baquet jusqu'en fin de saison. Trop cool, ce boss. 7 sur 7. Peter Maes se la joue Anne Sinclair : le DSK waeslandien, sans le peignoir en soie, tape son 7 sur 7 à Mons, Gueye passe à la fin rappeler aux Dragons que Lokeren reste le chirurgien du cuir : peu de show, rien que du concret (1-2). Chatelle fait son écolage express : une semaine après le Retour-gazon, le Bruxellois a bossé le Carton rouge. Malgré son 9e pion, Perbet a appris le péno dans les syllabi du Parc Astrid. Loi des séries (suite). Malgré une demi-compo transbahutée Gand se vautre encore contre Zulte, les jeunes Boeren sont plus matures que les djeuns citadins Buffalos (0-1). L'effet d'annonce de De Witte a échoué, Louwagie termine sa soirée au bureau avec le noyau dur. Dury savoure sa revanche, Peeters (1 sur 12) ne stresse pas : après tout la campagne Bob ne débute qu'en décembre. Méconnu à Gand, le choc psychologique existe bien à Waasland : à Malines Lepoint en rapporte 3, De Boeck signe le hold-up chez ses ex où le pacemaker de Van Loo dézone encore (0-1). Fessé par Chavarria le-type-qui-marque-quand-Anderlecht-le-laisse-jouer, le Cercle retrouve sa lanterne : n'empêche, sur le but visiteur le trio Eidur-Rudy-Bakenga signe le grigri du week-end (3-1). Promotion canapé. Les jours brugeois de Jorgacevic sont comptés : Vande Walle le tacle dans la gazette, Bojan n'aurait pas de jeu au pied. Et Bruges de zieuter Casteels (Hoffenheim) qui, chez les jeunes de Genk, était plus fort que... Courtois. Le staff Garrido s'étoffe : Bart-le-boss lui fourgue l'ex-team-manager... de son club de triathlon. La veille au soir, Donk s'est endormi devant le film et se réveille au petit matin... dans le fauteuil et dos cassé. Info fournie par la maison sur Twitter évidemment. Vous avez dit... Une semaine après avoir copié au Freethiel le score-tennis label van den Brom, Garrido teste le score Daum, manière comprise : Bruges bat Charleroi petitement, sous les lazzi et avec des Zèbres sans pattes durant une mi-temps suite au renvoi léger de Rossini (1-0). Voyant le duo Bacca-Tchité sortir du banc Vleminckx joue les sauveurs, re-pisté par Everton Vadis quitte plus tôt bristol rouge dans la culotte. Sinon ? Señor Jean-Charles voulait du boulot, il en a sa musette remplie. Malgré Kangourou Mandanda, Charleroi re-zieute vers le bas. ... Super-Sunday ? La semaine folle de Genk ne pouvait l'être jusqu'au bout : OHL casse l'ambiance en happant un péno dans les arrêts, Ibou est plus habile que son rival corné Bacca 3 heures plus tôt. Seul membre du top 7 à rater le succès, le Racing s'est chloroformé dans sa propre facilité (1-1). Le vrai foot-émotion loge 3 échelons plus bas : Faymonville et le FC Charleroi (Promotion D) nous livrent un 7-7 même pas truqué ! Et Amand Ancion, héros jadis d'un Westerlo-Genk soldé d'un 5-5, n'était même pas de service pour distribuer 63 sous-bocks. PAR erik libois - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT