LUNDI

Crochet court. Charleroi bétonne son Giggs nordiste pour 3 ans, Tainmont rempile au Mambour. Mehdi soulage la Cellule Foot : il photoshoppe le calicot " Infernos, les seuls à décapiter, c'est vous " et supplée le slogan par le communiqué officiel. Si Geraerts rêve d'un retour à Bruges, c'est râpé : " En 2011, on pouvait être champion mais Bart Verhaeghe ne voulait pas satisfaire la direction précédente, il a donc affaibli l'équipe. " Déjà roi du crochet pédestre, Ndongala se lance dans le tricot et lance sa ligne Ndongalife. Après le rap, la sape, c'est logique.
...

Crochet court. Charleroi bétonne son Giggs nordiste pour 3 ans, Tainmont rempile au Mambour. Mehdi soulage la Cellule Foot : il photoshoppe le calicot " Infernos, les seuls à décapiter, c'est vous " et supplée le slogan par le communiqué officiel. Si Geraerts rêve d'un retour à Bruges, c'est râpé : " En 2011, on pouvait être champion mais Bart Verhaeghe ne voulait pas satisfaire la direction précédente, il a donc affaibli l'équipe. " Déjà roi du crochet pédestre, Ndongala se lance dans le tricot et lance sa ligne Ndongalife. Après le rap, la sape, c'est logique. Va donc chez Bico. Officiellement, Bico n'est plus agent d'Eden. Mais John garde des copains à Chelski : le White Star annonce un partenariat avec les Blues, Stamford Bridge va découvrir les pigeons à fientes du Stade Machtens. L'accord prévoit prêts de joueurs et échanges de cadres : vite, les ateliers-rabona dispensés par Eden et les stages de Stef Demets chez Mourinho. Match très nul. 20e minute de Genk-Lokeren en Espoirs, le coeur de Grégory Mertens se craquelle : 30 minutes de bouche à bouche, électrochocs et assistance respiratoire pour rien, c'est le coma critique. " Le dépistage a ses limites, c'est une aiguille dans du foin ", dit le toubib du club. Prix d'amis. " C'est notre premier transfert ", dit Hasi : tout arrive, Suarez reprend l'entraînement à Neerpede. Coeur léger, porteflouze aussi : 50.000 boules n'était qu'un montant brut, sans l'assurance groupe et les frais médicaux, Mati ne devra lâcher que 20.000. Une gazette ritale en pince pour Youri : " Si vous croisez Pogba, Pirlo et De Rossi, vous obtenez Tielemans. " Carrément. T'as ta penne ? À Noël chez les Vanden Stock, Cousin Flupke ne sera plus seul à avoir sa jolie double casquette : Roger décroche la Ligue Pro au nom de " l'intérêt général. " Sauf pour Duduche, seul à voter contre. Houba Street ne cache plus son crépi mauve, même Bruges kiffe la peinture violette. Mais seulement si Pif François dribblait le méchant Degraen comme CEO. Sinon, De Keersmaeker prépare les élections : " Je ne serai pas un nouveau Blatter. " Le Qatar tremble sur ses bases. Comment on écrit... De l'art de se tirer une balle dans le pied : à Courtrai-Standard, Riga repasse son onze au shaker, Carcela parle de " match de merde " (3-1). " Je ne suis pas fait pour le Standard ", aurait dit Don José en interne. " Mais Riga finit la saison ", dit Lawarée. Donc il part après. La veille, Axel parlait de projet de 2 ans... Mauvaise langue, Vuko ose : " Avec moi, le top 3 était garanti. " ... Bérézina ? Au moins, Legear a fait pleine vidange au Drive-in des Éperons d'Or, 4 années sèches depuis son dernier pion en D1... avec les Mauves à Sclessin. On ignore si Duchâtelet est allé danser ça au Stayen. Bof idée : un groupe Facebook somme son Roro de choisir entre ses 2 enfants. Sinon, c'est retour dans son bureau comme au temps des manifs. Fred est vert. Comme le cousin Roland de Sclessin avec Vuko, Coucke ose le C4 préventif pour Vanderbiest. Qui note qu'" on peut se faire vider sans avoir commis de faute " : le tweetomane trouvait son Fredje trop juste pour tirer sa weireldploegske aux PO1. Le sudoku à Mathijssen marchera mieux ? Jacky est annoncé chez les cabillauds. Devroe le pousse en souvenir des exploits (?) signés together à Bruges. Outre Sollied, très las de compiler les sous-bocks Jupiler, Leekens est prêt à (re)déchirer son beau contrat tunisien. Au carrousel. Geronimoulule dans la pampa du Freethiel : Stijn Vreven aka L'Apache relaie Brepoels comme T1 du KV Frappadingue, welkom dans ce dug-out miné. Emond devra kiffer les gueulantes en sabir ost-limbourgeois. Ou fuir : " Il a sa place dans un top-club ", dit Van Geneugden. Temps partiel. Club ou Cercle, Bruges reste maudit pour Charleroi : la défense zébrée prend 3 rasades avec Izquierdo en chef-cocktail, tous les José ne sont pas contrits (3-1). Pour la 18e fois, Bruges a ronflé ferme avant le réveil : pratique pour MPH, il ne doit arriver qu'à la mi-temps pour pousser une gueulante. Coeur brisé. 16 h 30, la famille Mertens fait débrancher les machines : Grégory rejoint Michel Soulier, Miklos Feher, Marc-Vivien Foé, Antonio Puerta, Bobsam Elejiko et Alen Pamic au paradis des footeux naufragés du coeur. Benteke pleure " fréro ", Meunier promet " La prochaine, c'est moi qui l'offre ". Même le requin Blatter prend le deuil. Lineker aussi. Le dernier match de Greg n'a duré que 20 minutes. Et à la fin, on a tous perdu. Exotica. Après les Sultans d'Oman et les Ruskov de Chelski, place aux Malais de Cardiff pour Mouscron : le proprio local a déjà palpé la top-ambiance du Canonnier aux play-offs 2. Pour info, le Kazakh jadis cher à Detrem s'est pendu en taule voici quelques semaines. Côté coach, Bob Peeters et Lolo Staelens sont preneurs : les ennemis du Cercle sont les amis des Hurlus. Mais Louf pousse Emilio Ferrera, qui s'ennuie à Dender. La preuve, son T2 Grosjean file à l'Union. Pour être en D1 dans 3 ans. Euh... VDB, je rentre perdant. Face auxMauves, Gand étrenne la Kiss Cam, des amoureux transis se léchant en public. Pour Vanden Borre, Hasi biffe le patin pour la cravache : Tony a encore pioncé sur le corner pour Neto (2-1). Tielemans a gravité sa troisième roquette lunaire mais les Mauves ont vautré 29 autres frappes. Avant le minibus avec Proto et Carcela vers la Commission Review, Depoitre est passé au massage dorsal chez sa Miss Coast. Forever. Duchâtelet recrache son café : Al-Arabi placerait bien Ezekiel à Bruges ou Anderlecht, question de jouer la Champions. L'autre Judas, Defour, tient la bonne : Ornella s'est fait tatouer sur le dos une rose avec le prénom magique de son chouchou. Pareil pour le gardien de St-Trond : des abdos passés à l'encre, " Plus le combat est dur, plus la victoire est belle, 19 avril 2015, Champion STVV ". Pratique à effacer au prochain transfert dans l'un des 6 clubs du réseau du patron. Un peu, à la folie. MPHraconte, Simons est un vrai dingue : " La dernière fois qu'il a mangé des frites, Timmy est descendu du bus et a fini en courant, pour éliminer. "Fête du Muguet, Mannaert effeuille son bouquet : la FIFA abolit la tierce propriété, Bruges n'a que 65 % sur Gedoz. Et Van Holsbeeck va voir comment il fait avec ses potos argentins. Et bien sûr Luciano. Dites 4. Le Breydel a sa Minute 23 pour Sterchele, le parc sa 27 pour Wasyl et Sclessin sa 51 pour Namurois. Au Kuipje, Lokeren adopte la Minute 4 pour Mertens, mais c'est Westerlo qui en passe quatre dans la culotte à Verhulst, dont une perle messienne d'Aoulad (4-3). La Campine a eu son torrent de buts et surtout de larmes. Pour sa dernière at home contre Mouscron, Vanderbiest est ensablé par Dumesnil, un prêt de la maison, et un cuistax de Rodelin chez Ovono (0-1). À l'after-party d'après, le président a chanté faux - Coucke, pas Van Daele. Les branlées de phase classique, le RMP s'en fout : seule compte l'Europe en PO2. Psycho-... Retenez-moi, je pars : Riga réussit son wake-up call, Bia, Carcela et leur clique se bougent. En face, Bruges qui fait exprès d'être mené avant de tout casser derrière, ça ne marche plus (1-0). " On l'a fait pour nous, pas pour le coach ", dit Van Damme, qui n'a pas oublié sa banquette. Rapide coup de fil au Pan-Pan, au Mama Roma et au La-O-La de Fléron, Duchâtelet n'est pas sur le dance-floor. ... choc. Bruges perd sa première place après 163 jours,MPH peste sur les keufs : avec 24 heures de sieste en plus, ses Gazelles cavalaient grave, mais la police ne voulait pas bosser le dimanche. Et le juge de ligne a zappé trois hors-jeux : déjà un qui n'est pas de la Commission Review. On re-cause des faux pénos du Breydel ? L'addition, svp. À Genk-Waasland, les coaches ont leurs valises faites, c'est donc Portes Ouvertes : avec Strupar venu pour une communion, Genk re-bute forcément foldingue (7-1). Brepoels s'est bien marré, en tribune Vreven un peu moins. Genk joutera Malines en finale : avant de démolir sa vieille tribune côté Casernes, le KaVé passe Zulte à la benne (3-0). Malgré Veselinovic, toujours aussi nul des 11 mètres. Obradovic est cité à Anderlecht et Sclessin. Skulason pas : les fans se cotisent pour son contrat, c'est le crowdfunding boer. Gand... Au laboratoire du 3-4-3, Maître Hein mate Disciple Yves : à Courtrai, Gand passe le service minimum, déjà l'art d'un champion potentiel. Cité en Buffalo, Chanot se fait bien voir en butant à l'envers (0-1). De Witte cligne de l'oeil, Louwagie éructe : l'historique PACS gantois voit son rêve arriver. ... de fer. Gaffe au calendrier lourdingue... et surtout au stress : Coach Hein va devoir jouer Psy Hein. Bingoal passe la cote gantoise de 6/1 à 2.8/1. Et les primes de titre sont déjà négociées. Et pour Kums la Pompe Dorée 2015 ? " Il est aussi fort que Praet ", ose Dejaeghere. Mode... Tout a une fin : malgré les " Silvio, saute avec nous ", les Rosettes mauves cassent cinq ans de dèche au Mambour. Fini les chichis qui ne rapportent rien, Anderlecht sort les canines et le bleu de travail. Praet et Najar ont percuté la théorie : Mitrovic ne peut pas tout buter seul (0-1). ... guerrier. Vanden Borre a encore écouté la moitié : la partie sur les coups de pieds arrêtés, mais pas celle sur les lacets à faire avant la minute d'hommage à Mertens. Tenu au chaud pour ce duel, Kebano n'a pas moufté : pour ne pas bousculer ses futurs boss ? Ce qu'on s'amuse quand même : que celui qui n'aime pas les play-offs ose le dire maintenant ou se taise à jamais. PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT