LUNDI

Régime Wa(e)sserette. Après Geeraerd, De Boeck, Peeters et Van Geneugden, Brepoels est le 5e en 30 mois à passer à l'essoreuse Waasland. " Trop juste tactiquement " pour le comité. Et " pas assez polyglotte " : avec son vestiaire Tour de Babel, fallait Berlitz comme sponsor, pas un marchand de frites. " On m'a juré un contrat en cas de maintien " pleurniche Guido : sauf que c'est les Malinois qu'il doit féliciter pour leurs 3 dernières minutes au Cercle. Guido ayant zéro fierté, il va faire les PO2. " Je préparais un partenariat avec Schalke " ajoute-t-il. Guido avait donc gardé le GSM de son ex-DT trudonnaire, reconverti team-manager sur place. Le type qui réserve le bus et livre les pizzas, quoi.
...

Régime Wa(e)sserette. Après Geeraerd, De Boeck, Peeters et Van Geneugden, Brepoels est le 5e en 30 mois à passer à l'essoreuse Waasland. " Trop juste tactiquement " pour le comité. Et " pas assez polyglotte " : avec son vestiaire Tour de Babel, fallait Berlitz comme sponsor, pas un marchand de frites. " On m'a juré un contrat en cas de maintien " pleurniche Guido : sauf que c'est les Malinois qu'il doit féliciter pour leurs 3 dernières minutes au Cercle. Guido ayant zéro fierté, il va faire les PO2. " Je préparais un partenariat avec Schalke " ajoute-t-il. Guido avait donc gardé le GSM de son ex-DT trudonnaire, reconverti team-manager sur place. Le type qui réserve le bus et livre les pizzas, quoi. Jeune et bon. Neerpede ne jure que par ses djeuns, les U17 mauve accrochent la Future League : après Celtic, Juve & Liverpool, la Stef Stassin Factory tape l'Ajax en finale. Et aux pénos, svp : quelqu'un file le DVD à Youri & Cie ? Même Van Himst se lance comme manager : Pépé Popol a son petit-fils Youri Lapage qui ne joue plus à Alost. " Avec son réseau, Grand-Père va me trouver un club. " Merci, la FIFA, d'avoir supprimé la licence d'agent. Serment d'hypocrite. Neerpede reste un cimetière de toubibs : après les confrères Sas & Vollon, le Dr Wieme prendra la porte fin de saison. Nuytinck l'a flingué : son orteil pété, ce serait à cause des 4 infiltrations du Doc. Pas rancunier, le parc : malgré sa fuite de 2 ans à Bruges et son sobriquet de Docteur Piqûre, Kristof Sas reviendrait. Le soir, Proto reçoit Legear à manger à la maison. Et dit à La DH : " Signer au Standard un jour ? Faudrait que je sois obligé pour nourrir mes gosses. " Dégâts des os. Bruges dit vite que ses toubibs à lui sont magiques. Pour revenir si vite, Vazquèz a fait de la " bio-électrostimulation ", un truc inventé à Bassevelde (Eeklo) qui avait aussi sauvé le Mondial 2010 de Robben. Et même Defour du temps de Genk. Mais plus depuis. Mais les docteurs brugeois ne sont pas si sorciers :Meunier & Gedoz rejoignent Duarte pour 1 mois à la Faculté. Réglez la mire. Sinon, le Club reste magique sur la Commission Review. Tontons flingueurs du Standard, Claudemir, Simons & De Sutter repartent sans rien : le jury n'a rien vu sur ses magnétos griffés. À Gand, Monsieur Je Sais Tout Hein somme les vieux fardés de faire leurs valises. Et si Verhaeghe était juste passé dire bonjour à la pause-café ? Licence to kill. Au diable Dogues & Omanais, Vandaele avait raison de compter sur ses copains de bistrot : le RMP a sa licence au 2e grattage. Mbo Mpenza est cité comme DT... puis les comitards se rappellent que le gus avait pistonné jadis les beaux parleurs de Capital Consult. Un budget de 4 briques pour tenir une saison ? Impossible pour le Cercle qui file au CBAS, tout est bon pour fuir ce puant PO3. Dominos. Van Holsbeek est à Madrid avec son copain Henrotay : ni Prado, ni plaquettes de CR7 au programme, mais bien négoce avec Simeone et son toutim. Tielemans serait vendu à l'Atletico : DG Herman dément vite, il discute pour un autre joueur - lisez Mbemba ou Mitrovic. Car Porto a pris la mouche, Luciano avait juré une priorité sur Youri & Praet après les pistons Defour & Rolando. Justement Rolando : Van Gaal le voudrait en Mancunien, ça tombe bien Joao Carlos (Moscou) postule justement chez St-Guidon. Pas Boussoufa ? JeSuisFelice. À Charleroi, Van Cauwenberghe fils stoppe les voyous briseurs de carreaux : il lance le concours de la plus belle... vitrine sur le thème du Sporting. Mehdi Bayat parle à la presse du Nord : " Avoir un million sur mon compte ne m'intéresse pas, je veux marquer l'Histoire avec un trophée pour cette ville. " Mazzù évoque son image ternie après le Standard Gate : " La naïveté est une qualité, je veux être un con. " Pépéttes Show. Pour un mois de salaire footeux, les chauffeurs de train, astrologues et entrepreneurs de pompes funèbres doivent bosser 7 mois, les peintres, cuisiniers et fleuristes 8 mois. Het Nieuwsblad révèle que depuis la naissance des play-offs, les salaires ont gonflé de 60 % : 253.386 boules par an, 21.116 par mois. Les Mauves restent les nababs (600.000 par an), les smicards crèchent à Westerlo (73.000) : Herman Wijnants compense-t-il en vins, fromages ou affiliations N-VA ? Bruges a perdu 8 millions l'an passé. Message reçu par Vormer : " J'échange un an de salaire contre un titre avec le Club. " Noté, Mannaert ? Pop(pe) Art. En 87 il quittait Beveren pour St-Guidon, blé au menton et doigts de talent. Il revient 30 ans plus tard, barbu et crin-blanc. Filip De Wilde devient DT au Freethiel. Avec pour mission impossible de freiner Dirk Poppe avec ses C4 de coaches et ses contrats pour bras cassés syldaves et burkinabés. Guacamole. Décidé... 2 jours plus tôt, le Fan-Day mouscronnois attire 200 fans. Et un Van Daele vert de colère : la Ligue Pro attaque aussi sa licence, le grand Edward contre-attaque au civil et réclame tous les dossiers de D1-D2. À 500 pages le dossier, les photocopieuses vont tourner au Canonnier. Et si le schmilblick à licences est bloqué, on file vers une D1 à... 0 club ? Cette réforme-là, la Ligue n'y avait pas pensé. (U)kraine de champion. L'habitude de l'UEFA, Vanden Stock préfère la Suisse à Liège et brosse le Clasico pour la Youth League : dommage, les djeuns mauves craquent 10 minutes face aux " robots " (sic) du Shakhtar, pas de finale contre Musonda (1-3). Mais quand même 1.000 boules de prime par joueur... et quelques RV d'agents... Sinon, Van Holsbeeck adore le look salafiste de Nuytinck : Bram resigne 2018, sale coup pour le Doc mauve. Mais surtout juste à temps : Ezekiel ne l'enrhume que dimanche. On est en finale. Derrière les finalistes allemands et argentins du Brésil, ne reste que nous : les Diables sont 3e FIFA. Tout ça en n'ayant torché que les Pays-Bas dans le top 10, Willie est trop fort. Et la Coupe va retrouver sel, poivre et paprika : Croky, un fabricant de chips, va relayer Cofidis. La boîte est basée à Mouscron : le Cercle et la Ligue enquêteraient sur sa licence. Arbitres & arbitres. D'ici le CBAS, autant prester sur le vert, le Cercle reprend au Lisp la main en PO3 : Werner a palpé un péno, une bascule avec Mons lui suffit (0-1). Et si Samy y allait aussi, au CBAS ? Propos d'arbitres, le ref Dierick invente le coup franc pour le Cercle... après collision entre 2 Brugeois. Maman bobo. Suarez se lâche sur une radio argentine : Mati veut rentrer à Belgrano et oublier son cauchemar mauve. La grosse amende, c'est déjà fait : DG Herman devra trouver autre chose. Ou alors l'humiliation publique ? Dans un sondage DH, Deschacht incarne mieux que Mati le style mauve : allô le foot-champagne ? Dendoncker précise : " C'est trop tôt pour signer à Chelsea. " Humble, ce petit. Comme d'habitude. Comme d'hab, Bruges prend la purée à Courtrai : 2-0 comme en phase classique mais Vanderhaeghe a mis plus de jeu et de ruse que de tampons. Capon Petit Patapon explique son but mondial : " J'ai de nouvelles pompes roses. " Ryan aurait dû le sentir : le jardinier local avait oublié des trous dans ses filets. MPH foire son 4-4-2 et vacille grave au moment M : Luzon a-t-il refilé sa phobie du money-time ? Neeskens, saute avec nous. Avec une Nouvelle Gazette valant entrée au match, la Jup gratuite pour ceux qui " Saute(nt) avec Mehdi " et Debecq à la grosse caisse, le Mambour redevient un enfer zoologique : le Zèbre bouffe le Buffalo, invaincu depuis 3 mois (2-1). Et un Léopard parigot dans le rôle-titre : Kebano double, logique Zlatan & Cavani font pareil le même soir contre Gillet. " Si Simon vaut 20 millions, Neeskens en vaut 21, 22, 23... " calcule Mehdi. Coach Hein a fait comme son poto MPH : pour une fois, il l'a mise en veilleuse. " Forrrrmidable. " Quand Stromae, le vrai, shoote en pirate dans les streets de Big Apple, son hologramme picard torpille au Canonnier : Gano élève son ratio contre Ostende du félon Coucke (2-0). Le 0/33 était pure tactique, Da Cruz a gardé ses victoires pour les PO2. Stoppe à temps, Fernando : Edward n'a pas demandé de licence UEFA. À Waasland-Genk, Kagé sort de sa cage, Brepoels entame la 1re des 5 stations de son calvaire (0-2). Contre Westerlo, Lokeren offre aux fans Happy Hour avant le match. Pendant aussi : 31 frappes, 1 seul pion (1-1). Mot compte triple. MPH le dit dans un hebdo flamand : " Bruges sera mon dernier club, je veux pouvoir aller au cinéma. " Sur Club TV pourtant, on s'amuse : Meunier apprend le graff à la bombe, Izquierdo passe la loque au salon sur du Michael Jackson. Les fans peuvent gagner des tickets s'ils disent bien Dniepr Dniepropetrovsk. Dommage que Karabag Aqdam, Sjachtjor Soligorsk, Brommapojkarna, Mitjydlland, Chornomorets, Kyriat Shmona, Cukaricky, Buducnost, Siroki Brijeg, Aberystwyth ou Shkëndija ne soient plus là. Mauve pâle,... Souvenir d'une banderole, Anderlecht déboule sans tête à Sclessin : le duo Ezekiel-Carcela coule Rolando-Nuytinck, Bia aligne les roulettes, même Igor ose le retourné. Vanden Borre dézingue la tactique mauve : " Fallait juste un peu écouter à la théorie " rétorque Deschacht, parfait premier de classe. " Le fautif, c'est moi " coupe Hasi, chef-coq en soupe tactique. Mitrovic privé de vivres, la seule minette est venue d'une mamy en tribune. Sinon, Steven, tu resignes quand à Sclessin ? ... rouge vif. À tout prendre, le Sporting aurait préféré un bon tifo-machette façon Tony Montana : en cas de remake, il avait juré ne pas commencer ce bête match. Riga prolonge le carton plein mauve de Vuko : et si José nous préparait du Besnik 2014 pour le titre 2015 ? Dans ces PO1, tous les visités ont gagné : le premier qui gagne away est champion ? Six de suite. Comme Genk et Mouscron, Malines ne se bouge que pour les PO2 : à Zulte, Paulussen assure le 6e succès de suite (0-1). Le match était rasoir. Répétons : nous sommes en play-offs 2. AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT PAR ERIK LIBOIS