LUNDI

Rêves d'ailleurs. Chez Mazzù, le sevrage de clope fouette l'ambition : " Je coacherai un jour l'un des 3 grands, Anderlecht, Bruges ou le Standard. " Pour Sclessin, faudra patienter que Duduche ait revendu et Lawarée décampé. Charleroi entrevoit le 1er trophée de son Histoire : Kebano est nominé-favori pour le Soulier d'Ebène. Tielemans fut trop médiocre. Mbemba trop blessé. Simon trop tardif. Et Kara trop genkois.
...

Rêves d'ailleurs. Chez Mazzù, le sevrage de clope fouette l'ambition : " Je coacherai un jour l'un des 3 grands, Anderlecht, Bruges ou le Standard. " Pour Sclessin, faudra patienter que Duduche ait revendu et Lawarée décampé. Charleroi entrevoit le 1er trophée de son Histoire : Kebano est nominé-favori pour le Soulier d'Ebène. Tielemans fut trop médiocre. Mbemba trop blessé. Simon trop tardif. Et Kara trop genkois. C'est... Y avait pas que les sièges avion avec option lit à 100.000 boules. Sous Advocaat, Wilmots a aussi appris les tarifs hôteliers : à Jérusalem les Diables crèchent au Waldorf Astoria, avec 1er prix de chambre de bonne à 488 pions la nuit. Restons positif, personne n'a pris la suite à 1.750. Sinon, Linard avance bien sur son audit ? ... de la bombe. Valises posées, Kompany & Cie poussent jusqu'au Mur des Lamentations : se faire des trelfies avec une kippa sur le crâne, Kevin, Nacer & Moussa ont adoré. Moins relax, les 250 fans venus de Belgique : la Fédé leur a filé un mémo-sécurité de 48 pages. Avec, marqué dedans, " En cas d'alerte à la bombe, gagnez votre bunker dans les 90 secondes. " Petits trucs. Préparer un match au jiu-jitsu avait du bon, les Diablotins de Walem tapent la Moldavie pour Malanda (2-1). On a peu marqué, c'est la faute d'Interpol : si personne n'avait pécho les truqueurs de Singapour, on aurait eu 3 buts d'écart. Singapour justement : Michel Sablon y devient DT fédéral. Le communiqué évoque " la vision innovante et l'extraordinaire réseau " de l'ex-T2 de Thys et Van Himst. La meilleure défense, c'est l'attaque. Craignant l'habituel C4-maison, McLeish va dire à son DG qu'il arrête après la blague PO2 : " Pour mettre ma griffe, il me faut un contrat de 5 ans " ose le très lent impétrant. Félon, Sir Alex 2.2 avoue qu'il a tuyauté quelques joueurs locaux à des agents d'outre-Manche : Kara à Chelsea par exemple ? Pas Vossen : M'Borough biffe l'option, Jelle va reprendre son lobbying pour fuir la mine. Reprise du cirque Peter Maes, même Gerets est cité... avant d'annoncer sa quille après le Qatar. Du coup, Vuko s'annonce à Daknam : pratique pour les frais réels, il habite en face. Stamford Kuipje. Le Château de Mérode vaut bien le Taj Mahal, le Kuipje le vrai Kuip, les coquelets de Campine les vaches sacrées et Molenbergs Del Piero : reluqué par l'Inde et Feyenoord (pour y faire T2), Van Veldhoven resigne à Westerlo. Apau est aussi prolongé : un agent futé a osé dans la presse locale que son gus était pisté par... Chelsea. Prévenu, même l'intéressé a bien ri. Mur... À Jérusalem, les Diables se croient trop vite en territoire occupé et ajoutent l'arrogance aux péchés d'Israël : la Wilmots Factory oublie de mouiller son joli maillot noir pondu par les créatifs d'Adidas. La Terre Sainte était ceinte : Hazard grommelle avec Willie comme avec Leekens, vive le burger casher au fritkot voisin. Kompany rédige la Bible de la jongle gratuite, de l'assist hors-jeu & de la double biscotte griffée ABSSA. Ou alors c'était encore un coup de pouce à chouchou Denayer pour sa 1re cap ? ... des Lamentations. Au final, Fellaini nous ressert le (Van) Graal du serial-buteur, Super-Thibaut repart Homme du match, c'est tout dire face aux philatélistes de Tonton Ben Haïm (0-1). Maï-Li Witsel n'a pas vu ça, la petite a attendu son Papa après le taf. Mais les Diables ont bien récupéré dans leur coucou, SN Airlines avait planifié son pilote le plus chevronné. Non, pas de la famille Lubitz. Mons 2015. Tel Tony Montana, Tony Bellavia décapite le pauvre Dragon, le curateur inhume l'AEC Mons : hormis Curaba, personne n'a sorti des biftons. Juste avant, des vandales étaient passés au Tondreau piquer des ballons... et des chips à la buvette. On n'oubliera pas le Nutella de Suray, le tour d'honneur de Brio après un 0-9 contre Bruges, le " Tondreau-Sarajevo " (sic Leone), les cigares de Lommers, les assists de La Placa pour pichichi Roussel, les durites de Dahmane. Et bien sûr les râteaux-semelles de Nicaise. Heist et Dessel festoient, personne ne descend en D3 : chouette, avant la D1, la D2 est déjà un cartel. My Hurlu is rich. Mouscron est re-Belge, les acteurs locaux rachètent les 51 % du LOSC. Chelsea, oui, oui, veut y caser ses rebuts, puis renonce... par SMS : dommage, il aurait vibré, Mourinho, à scouter la marmaille Musonda dans l'enfer du Canonnier. Et si c'était un poisson d'avril ? Racing Glu. Le directeur marketing de Genk revient de Jérusalem avec les Diables, il y scrutait des sponsors : un tuyau de Patrick Janssens, ex-maïeur d'Anvers féru de diamantaires locaux ? Ou c'était pour un sponsor colle forte : après sa lessive, un fan a vu le T-shirt de son ket se décoller, sous le flocage du sponsor actuel apparaissait... l'ancien, le fan-shop a recyclé ses vieux stocks. Adidas et les Diables, un exemple qui essaime. Lisez la notice. Le Zèbre ne tarde pas pour dépouiller le Dragon fumant : Ferber file au Mambour, voici un an le Montois joutait encore la P1 après sa journée sur les chantiers. Le juge anti-dopage veut voir l'ADN de Geraerts, qui aurait forcé sur l'ozone : " C'était de l'homéopathie " dit son avocat. Rappelons que le Dr Mabuse était aussi homéopathe. Pas grave, Mehdi vient de prolonger d'un an son bon Karel. Pour les conseils apothicaires, sonner De Bock & De Pauw : les 2 ex-potes de Lokeren collectent des fonds pour une pharmacie en Sierra Leone. À fond, à fond. Pas de 4e test VO2Max à Louvain pour notre Jérôme si musclé : Nzolo pose son sifflet sur la cheminée, fini le sourire Blend-a-Med, la course Bourvil et les cartons brandis entre pouce & index. 1er ref black de D1 en 2006, la CCA avait basé sur lui son marketing politique. Le meilleur souvenir ? Non, pas le Clasico gore du duo Wasyl-Witsel. Mais le Tournoi Minimes du Hainaut qu'il sifflait chaque année. Où sont les femmes ? Ça broie moins de noir chez les femmes en noir : Ella De Vries, 1re juge de ligne féminine de D1 en 2009, est reprise pour le Mondial Dames de juin au Canada. Pas de bile pour ses congés : prof d'économie à l'Ecole de Sport Haut Niveau de Wilrijk, son boss est l'ex-ref Vanden Wijngaert. Et au Canada, Ella pourra scouter pour Papa entre ses matches : elle est la fille de l'agent Louis De Vries. Faites vos jeux. Les bookmakers Bwin et Ladbrokes donnent Charleroi champion à... 151 contre 1, la pire cote de l'Histoire. Mazzù y croit : en cas d'Europe il se laisse pousser la barbe, en cas de titre il part en voyage avec sa Julie. MPH et Vanderhaeghe se lancent aussi : Mimiche chantera s'il est champion, Yves sautera dans la Lys. Pavé goûteux. Vanderhaeghe, un vrai coach magique qui transmet son goût de la bave aux lèvres : sur leur jour de congé, Matton, Demets & Capon se tapent les pavés du Tour des Flandres ! Vanhaezebrouck, lui, montre sa maison au Laatste Nieuws, il a dessiné lui-même son feu ouvert avec le logiciel d'architecture SketchUp. Quel bâtisseur, ce Hein. Sir Frankie 2.2. Naguère, on parlait de match pour le titre : Genk et Zulte ouvrent les PO2 avec 3 bois locaux et une piquée de De Ceulaer pour soigner son CV en haut (1-0). Dommage que McLeish mette les voiles, il aurait pu rêver d'un destin vercauterenien : une remontée européenne, puis un titre l'année d'après. Droits de succession. Déjà auteur d'un mémorable " Ariel Jacobs est notre Wenger ", Vanden Stock récidive : " Hasi est le T1 idéal, je le veux encore 10 ans. " Besnik s'en fout et allume sur Sylla, à opérer et forfait pour les PO1 : " Ma direction n'a pas bien bossé. " Pas fini : Suarez ne veut plus revenir de Barcelone, il préfère les toubibs & kinés catalans. Car à Sclessin, les pilules marchent plus vite : annoncé out 2 mois, Ezekiel est quasi de retour. Mais si les poudres magiques sont les mêmes que pour Defour, gare à la rechute. Mbaye Boum. Tenant des PO2, Ostende cale déjà contre Lokeren (1-2) : Leye montre qu'être meilleur buteur cumulé des PO1 marche aussi en PO2. 2e buteur, Vanaken rappelle qu'il veut partir : " A Anderlecht, Bruges ou au Standard. " Bien noté. Bien vu. " Les missions-commandos, je connais " : malgré ses 43 caps en barrages & tours finaux, van Wijk doit cesser de faire le malin. Après Staelens & Vidarsson, Dennis découvre la malédiction du Breydel pour le Cercle : à voir les djeuns du Lierse, ils ont déjà gagné les PO3 (2-3). Super-G(u)ano. Edward Vandaele a bien fait de passer la veille régler les primes : pour la 3e fois de l'année, Mouscron fesse Westerlo (0-3). Prends ça, Chihab : Gano, c'est pas du guano, surtout en régime triple. Même Rodelin a testé la Rabona, le Kuipje n'est le cauchemar que des seuls Mauves de BXL. Retour du bon vieux temps, Van Langendonck a remis ses doigts dans le pâté. Stade... Sur son site, Ghelamco montre en boucle le futur Eurostadium en visite 3D : des toits & murs translucides et une promenade circulaire rappelant étrangement le stade de Gand. Le tout en pleine zone verte récréative : chouettes, les pique-niques sur le Ring Nord. ... terminal. Futur locataire, Anderlecht veut un resto-concept avec vue sur le tunnel des joueurs : gare aux insultes. Le vieux parc Astrid abritera les matches de jeunes, Jan Mulder en doute : " Mes 16 mètres chéris accueilleront des foires pour bagnoles d'occasion, des Réunions des Jeunesses Chrétiennes et des shows de moto-cross. " Mais le parc reste attractif : Charleroi y jouera en cas d'Europe, l'accord est signé. Marketing direct. Pour la grande bataille, les clubs soignent leur com chez les fans. Gand propose son nouveau slogan " We are One Buffalo Family " : les fans lancent illico une pétition contre, ça ressemble trop au laïus brugeois. Avec ce clip posté sur son site, le Standard donne sa recette pour des PO1 gagnants : Thuram & De Camargo briefent un amoureux transi de leurs conseils de serial-lovers, Trebel & Carcela aident une ménagère à gravir la colline avec ses sacs de course, Van Damme achète une écharpe rouche à une fillette, De Sart fait les lacets d'un Diablotin. Les reliquats de la méthode Luzon ? AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT PAR ERIK LIBOIS