LUNDI

L'âge... Un logiciel chiffre la maladresse des avants gantois : 23 buts en 166 frappes et Depoitre & Co ne cadrent qu'1 tir sur 3.Picsou Louwagie libère un budget pour un coach-finition : " Je veux quelqu'un qui sait montrer lui-même le geste juste, pas une vieille gloire style Van Himst ", ose Vanhaezebrouck. Vandenbergh (Erwin, pas Kevin) postule et calcule : " Je peux hausser le rendement de 3 %. " Nilis n'est pas candidat : Lucky Luke le fait déjà au PSV.
...

L'âge... Un logiciel chiffre la maladresse des avants gantois : 23 buts en 166 frappes et Depoitre & Co ne cadrent qu'1 tir sur 3.Picsou Louwagie libère un budget pour un coach-finition : " Je veux quelqu'un qui sait montrer lui-même le geste juste, pas une vieille gloire style Van Himst ", ose Vanhaezebrouck. Vandenbergh (Erwin, pas Kevin) postule et calcule : " Je peux hausser le rendement de 3 %. " Nilis n'est pas candidat : Lucky Luke le fait déjà au PSV. ... de bronze. Polle Gazon dit ce qui cloche à Anderlecht, y a trop de djeuns : " Le Sporting a besoin d'un Simons. " Note ça pour ton mercato Herman... vu que Timmy rate aussi ses pénos. N'Sakala allume Hasi : " Prochaine fois, à la télé, je monterai sur le dancefloor. " Chancel Mbemba annonce qu'il sera électricien après sa carrière : à faire passer à Venanzi chez Lampiris. Defour est maudit : sa Laura s'est tracée, sa propre soeur met des pains à une fille d'en face, lors d'un sémillant Puurs-Hombeek de P3 Dames. Tacles en stock. Ronald, le fan carolo qui avait fourni le spray aux Rouches, regrette d'avoir stoppé trop tôt : " J'aurais dû ajouter du poil à gratter. " Dans Sud-Presse, Nico Dewalque tacle plus durement que jadis, avec Jeck, Thissen & Pilot : " Duchâtelet m'a dit -Aide-moi, j'en touche pas une en foot. " Démenti immédiat du patron rouche. Ouf. Vernis... À un mois du Soulier d'Or, Roger Lambrecht évoque les peintres espagnols et le Port de Bruxelles : il prédit un duel entre Velázquez et Van Praet (sic) - sors de ce corps, Raimundo. Praet nie, il n'a pas de clause de bonus salarial s'il gagne. L'agent de Vazquez fait venir la purée : " Victor a sa place au Barça. " ... doré. Le préparateur brugeois dit comment Victor tient 90 minutes : " Quand il ne court plus à l'entraînement, on le met sur un vélo. " Rik Coppens, 1er soulier doré de l'Histoire, entre à l'hosto : juste quand le Roi Pelé en sort, implacable destin. Bien avant Cruijff, Rik avait inventé le fameux péno à deux. (Re-)Prends ça, Timmy. Sporting... 25 ans après la chute du Mur de Berlin, Anderlecht résiste au Mur Jaune du Westfalenstadion : d'habitude si nuls loin de St-Guidon, les Mauves bouclent leur Champions League sans défaite away. Mitro surgit, bras, langue & doigts en V : pas pour Madame, juste pour tailler la lippe des vilains critiqueurs de boutroule (1-1). ... Über Alles. Devant Papa Antonio, Proto régale et rejoint Neymar & Nasri dans l'UEFA Team of the Week : ça valait bien un petit " Allez Silvio, saute avec nous ! " avec les fans. Dendoncker prouve que son papa fermier à Passendale ne produit pas que du fromage & des gorets, Steven tremble déjà pour sa place. Pour ses 81 euro-piges, Deschacht gagne le T-shirt de Blaszczykowski : 72 points au scrabble, record à battre lors des soirées-pouponnage. Boulettes à volonté. Déjà qu'il vire omanais à Noël, PJ Monteyne est maudit : la Commission Review le punit une 2e fois pour une même faute. Et la CBAS rappelle aux gars des Litiges que les sursis sont limités à 1 an, et plus 2 : Sclessin échappe au huis-clos pour la sauterie familiale de Zulte. Si Roland avait su, il n'aurait pas fui en Peugeot 205. Europe, me voilà. Après Poutine au Brésil, Verhaeghe drague Junker & ses 28 Commissaires : la Commission file prêter serment à Luxembourg... dans le bus du Club Bruges, garanti No Sweat, No Glory. Avec 492.518 amis, Duarte est le plus liké des footeux de D1 sur Fesse-Bouc, devant Defour (bedankt, Laura) et... Jali (Ostende). Grains de sable. Duduche ne croit plus aux marchands de sable : l'imam d'Abu Dhabi, c'était du flan. Ou alors pour Mouscron. De Camargo bute aussi at home : voici Gabriela, frérot Enzo aura enfin une tête vers qui centrer. Igor suit l'actu, il a choisi le même prénom qu'Albert & Charlène pour leur jumelle. On cadre. Deschacht cadre aussi pleine lucarne : Annelies instagramme l'écho des 10 semaines, elle a un gaucher dans le buffet. Fossoyeur de backs comme Papa ? Gonzesses (suite), Defour précise qu'Adeline, la serveuse du Mirano, " n'est qu'une amie, sans plus. " Maxime Colin ne dit rien : lui aurait bien pécho une future Miss Belgique chez Carlo & Fils. La guerre sans les armes. À Warneton, Platini pose un ballon sur un obus : l'UEFA plante une stèle pour la Trêve de Noël 1914, " quand la balle a suppléé les balles " (sic). Du maïeur, Platoche gagne une godasse de Poilu déterrée des tranchées. Pour mieux bosser ses coups francs pour un vrai Fair-Play financier ? Jésus, reviens. Ce Mazzu est magique : participant à un test de secourisme, Felice révèle qu'à la piscine, il a sauvé un gamin de la noyade. Interrogé sur une présélection de Dewaest, Wilmots nie énergiquement : Séba devra durcir la muscu. Top-club. Bruges revient au printemps européen : le Helsingin Jalkapalloklubi (bref, Helsinki) n'a pas vu gicler le joker Refaelov (2-1). MPH lance Coopman aka " le nouveau Vazquez " (©Clement) : reste bien T2, Philippe. Het Laatste Nieuws a tout épluché : avec 1 revers en 30 matches officiels, le Club surpasse tous les top-clubs européens, PSG, Chelsea, Porto. Bruges est donc un top-club ? Ajax Lessive. Contre Feyenoord, le Standard répète l'erreur fatale : mettre ses maillots Ajax, la vengeance des Kaas est terrible (0-3). Kawashima évite le but-throw-in, c'est Fiore qui foire. Comme un air d'Europa League 2013 ? Normal, la docu UEFA mentionnait Luzon pour la case Coach. Le Marché de Noël était bouclé pour les hooligans bataves, les collègues locaux ont pris le relais. Tournée Mbaye. Leye gagne ses pneus hiver chez Papy Lambrecht, son but à Kharkiv ramène 200.000 pépettes (0-1). Un succès amer : avec ses 10 pts, Lokeren se qualifiait dans 7 des autres groupes ! Après CR7 et Schweinsteiger à l'Euro 2012, le stade de Lviv a découvert Dessers, Corryn & Ngolok. Robotique. Anderlecht passe commande pour Neerpede, le comité mauve a vu à Dortmund une cage d'entraînement pilotée par un robot envoyant les ballons. Robots, suite : le revenant Mazuch figure parmi les stoppeurs pour janvier. Et Legear, coupé à Blackpool, se voit revenir au parc. Quelqu'un lui dit que le Carré n'a plus de permis ? Combat naval. La D1 a trouvé un truc pour sauver la D2 de la dèche : lui fourguer aussi ses chouettes play-offs. Même qu'elle les appellerait PO 4 et PO5, à décider avant la mi-mars. Avec aussi des séries de 2x12 clubs et une pondération sur 3 ans ? Cuirassé, touché-coulé. Vendredi, rien n'est permis. Pour Gand, les chats noirs passent vendredi 12 : pour le 5e vendredi, les Buffalos échouent à Malines, une affiche entre les clans qui ne butent plus (0-0). Louwagie présente pour les Fêtes son 6e Smoking Buffalo, un whisky de 18 ans d'âge. Qui voit double, bute double ? File ton podium. La Commission Review vaut aussi pour les arbitres ? A Genk-Courtrai, les refs fusionnent goal & corner, Mboyo remercie (3-0). McLeish est 2e : " Je dois être un génie. " Allusion à Ferrera ? " On ne m'a laissé le temps ", répète Emilio. Borkelmans console Vanderhaeghe : " Courtrai peut jouer le titre. " Vital, encore un visionnaire. Money-time. Comme le Spirou, le Sporting Charleroi percute au money-time : la roulotte beverenoise prend 3 caisses en 420 secondes, les jokers Galvez & Koulibaly rappellent que Mazzù a un solide naze (1-3). Felice précise, craignant déjà le mercato annuel à Mehdi : " On vise le maintien. " Surtout à 4 poits du podium. Excel sans sel. Mouscron perd la boule au Cercle, au pain sec depuis 2 mois : l'Excel n'excelle que contre les cadors, pas les nullards, même si Diaby bute à la douzaine (2-1). À Lierse-Westerlo, le Lisp arrache le nul malgré les piquets de Losada : Stojanovic vole en tribune, encore cette Fédé raciste avec son Lierse (3-3). La lèpre... Malgré l'action Père Damien, Bruges dépèce le Standard, une habitude depuis 3 ans : Refaelov stylise, Meunier salue ces Rouches qui, jadis, renièrent le vilain Toto (1-3). Sclessin vautre son 6e match sur 7 : forcément, à jeun, sans petit déj... De voir ça, Vainqueur a pleuré ou rigolé ? ...rôde. Dernier de D1 pour les matches at home (8/27), le Standard est... en tête pour ceux loin de sa Meuse fétide (19/30) : et si Duduche proposait le titre juste pour les matches away ? Avec pondération via coefficient Beneligue & terrain synthétique. D'ailleurs même De Camargo ose : " On peut encore être champion. " Igor, déjà la déprime post-partum ? Praet est prêt. À la VRT, Van Holsbeeck fixe les tarifs : " Tielemans ? On négocie à partir de 30-40 millions. " Pas de bol pour l'Inter, qui en offre 10. Herman clôt son dimanche contre Ostende : les employés troquent le smoking Europe pour la salopette Jupiler, 3 mois que St-Guidon n'avait plus fêté à la casa. Praet répond à Stoica et bute 2 fois, un peu de dorure pour le Soulier SVP. Et ce romantique de Mitro a remplacé sa lèche par un joli coeur (3-0). Juste pas. Lokeren pêche le virus gantois, flairer le top sans jamais conclure : à Zulte, Leye maudit ses ex-amis, Daknam a les jambes lourdes de l'Europe (1-0). Grâce aux caramboles de Trajkovski, Dury remonte ses Boeren vers le wagon central. Après Vanaken & Scholz, De Pauw prévient Lambrecht qu'il va partir. Diables-Plage. Souvenirs des stages plagistes de Waseige & Anthuenis, La Panne en pince pour Wilmots & ses petits Diables : Courtois, Willie, Origi et les Duivels au complet phagocytent les Sportifs de l'Année, encore heureux pour Thiam que nos footeux ne butent pas en jupette. Vérification faite, De Bruyne n'a pas tweeté ses voeux au copain Thibaut.PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT