LUNDI

Fake. Badbulletin pour McLeish : son fils Jon, agent de joueurs, révèle qu'en 2005, son coach de père (alors aux Rangers) avait refusé de tester 2 joueurs repérés sur... Football Manager. Des dénommés Messi & Iniesta, ben oui. Par bonheur pour les teufs à Genk, Sir Alex 2.2 a dit yes pour Okriashvili. Un faux compte Twitter naît à son nom : à 2 h 26, retour de boîte de nuit après le match à Anderlecht, l'alias McLeish révèle : " Mes joueurs sont aussi bons danseurs que footballeurs. " Genk a encore du chemin.
...

Fake. Badbulletin pour McLeish : son fils Jon, agent de joueurs, révèle qu'en 2005, son coach de père (alors aux Rangers) avait refusé de tester 2 joueurs repérés sur... Football Manager. Des dénommés Messi & Iniesta, ben oui. Par bonheur pour les teufs à Genk, Sir Alex 2.2 a dit yes pour Okriashvili. Un faux compte Twitter naît à son nom : à 2 h 26, retour de boîte de nuit après le match à Anderlecht, l'alias McLeish révèle : " Mes joueurs sont aussi bons danseurs que footballeurs. " Genk a encore du chemin. Vous avez un message. Staelens expérimente le C4 par téléphone : c'est sa faute, Lorre a refusé de passer au Breydel sur son jour de congé, juste pour s'entendre dire qu'il est lourdé. Déjà dribblé jadis par le Beerschot pour le prix d'une tondeuse, le Cercle renonce à De Boeck, encore trop cher. Le T2 Vidarsson fera l'affaire : " Avec moi, l'équipe va enfin bosser et gagner. " Sors de ce corps, Besnik. Envols.... I believe I can fly : " plus stressé qu'en match " (sic), Denayer chante du R. Kelly pour ses copains Diables. Puis ajoute : " A terme, je vise la place de Kompany. " Son ex-coach à l'Académie JMG confirme : " A 17 ans, Jason était plus avancé que Vincent. " Tant que c'est pas pour piquer les contrats Bonka Circus de Captain, my Captain. Geert De Vlieger nuance : " A la place de Wilmots, j'aurais pris Engels. " ... rase-mottes. Sur les chances de Praet & Tielemans d'être Diables, Wilmots coupe : " La Jupiler League est trop faible. " Sauf pour Defour & Ciman, ces sacrés cracks. Au Brésil, un Belge a atteint la finale, et même au-delà : un fan incarcéré pour avoir causé un accident de roulage est enfin libéré. Les campeurs du Devillage attendent toujours leurs 50 euros d'indemnité. Enzo qui ? Un agent pousse Scifo comme DT à Sclessin : " Pas besoin ", dit Duchâtelet. Au fait, c'est qui Scifo ? Le boss risque l'amende pour sa sortie anti-arbitres de Bruges : à 837 briques la fortune perso, la dringuelle Houba fait peur. Et si les Rouches visaient vraiment la pire défense de D1 ? A Bruges Mpoku & Cie ont voulu stopper à la pause : pour les stats, perdre 5-0 c'est mieux que 3-0. Patate douce-amère. Régime sans patates pour Mitrovic : le Serbe va subir 10 % de ponction-salaire pour son strip-tease-bourrelets. Le faux McLeish tweete : " Mitro est un sportif complet, taillé pour le dart. " La valeur se calcule au kg : selon transfertmarkt.de, Mitro vaut 8,5 millions. Mais Tielemans 12. Et Defour seulement 6. Vanaken plafonne à 5, Mannaert a eu raison de stopper à 4... la valeur présumée d'Engels. Timmy n'est pas classé. Hors-argus. Crédit-temps. Comme Duchâtelet, le boss de Zulte soutient son T1 jusqu'à la mort : " Même en D2, Dury ne sera pas viré, son crédit chez nous est illimité. " Autant y penser : 4 fois sur 5, le dernier après 10 matches a basculé. Broos raconte son Algérie : " On était à 100 km des montagnes où se tenaient les décapitations. " Mais il est prêt à repartir : " En Belgique, je suis rayé. " La pension à 67 ans, Hugo est pour. Planning. En Twitterinterview, Simons révèle que ses idoles sont George Clooney et Roland Liboton, après le foot Timmy se verrait bien manager de cyclo-cross. En décembre, il décide avec le Club s'il continue : info aux Mauves s'ils cherchent un botteur de pénos en janvier. Simons coupe : " Le meilleur souvenir de ma carrière ? Le titre en mai prochain. " Pigé, Besnik ? Tout fout le camp. Même Panini a raté son mercato d'été. Clôturé mi-août pour être prêt plus tôt, l'album 2014-15 a loupé Defour en mauve. Conte y est toujours zultois, le duo Vadis-Lestienne tire la tronche vu qu'il est toujours Gazelle à l'heure du cliché. En janvier, on pourra télécharger les stickers du mercato. Dury a déjà son nom d'utilisateur. Gare aux WAGS. Vanhaezebrouck adore les phases à chaud : Coach Hein et ses joueurs vont visiter les aciéries Mittal, pour voir ce qu'est un vrai métier de sueur. Restons hot : Jolien Sysmans a nagé les JO de Londres et a toujours le record belge du 50 m libre. Mais à 22 ans, Madame range son string pour s'occuper full time de son macho Matz Sels. Ruhr, toujours. Kampfschwein un jour, Kampfschwein toujours : Wilmots avoue, son mamour de Schalke l'a contacté avant Di Matteo. Mais, bouche en coeur et main sur le torse, sa transe pour la Nation reste plus intense. Preuve que 90 % du job n'est pas fait ? Même Collin tremble : il se dit que fin de saison, les Königsblauen rappliquent pour rafler l'aurochs Willy à grandes rasades de vieux Deutsche Marks. Baisse des cotes. Fin des cocktails pour Anthony : Vanden Borre tape 70 minutes en Espoirs contre Mouscron (3-0). 90 km à l'ouest, Engels se tord cheville & ménisque et prend 6 semaines : avec un Anderlecht-Bruges fin novembre, ce sera tout juste pour revoir son copain Mitrogros. Pardon, Mitrovic. Matthys râle, il va perdre du pèze au Onze d'Or du Laatste Nieuws : Tim avait placé le Bjorn dans son équipe-type de la saison. Actor's Studio. L'effet Basic Fit de Marouane sans doute, Preud'homme & Sonck font aussi les acteurs. MPH est filmé sur son banc pendant Club-Anderlecht : les actions il s'en fout, il est plongé dans les aventures du Commissaire Van In, le dernier polar paru d'un auteur brugeois. 15 ans de chutes dans le rectangle, ça forme : Sonck simule aussi très bien face caméra, l'équipe de tournage l'applaudit pour son acting dans un épisode d'une série télé. Après Van Himst dans A nous la Victoire, Pfaff dans FC De Kampioenen, Boskamp en nain Plop et Cantona chez Ken Loach, la relève est prête. Zenitude. Le Comité d'Appel est furax, Serge Gumienny brosse la séance où il devait témoigner : il avait exclu le coach de Lommel, qui l'avait traité de gros vendu. Du coup, le gus échappe à 4 dimanches de colle, solidarité de Limbourgeois sans doute. Nzolo chute toujours, il doit rendre son badge FIFA. L'heureux élu se nomme Nicolas Laforge, un ingénieur pétrolier de 27 ans... dont 2 mini-saisons en D1. Fais dodo.... Face aux hautboïstes d'Andorre, les Diables évitent la sieste et tapent leur 3e score-record (6-0) : oui, St-Marin c'est plus nul encore. Origi & De Bruyne jouent baballe comme jadis à 14 ans au jardin de l'internat, Nainggolan convainc les sceptiques : les Belges stylisent, Willy n'a même pas dû tabler sur une phase arrêtée. Entre 2 pions et passes aveugles, Dries triple-bisoute son jubilaire Van Damme. " Epouse-moi, Adnan ! " est écrit sur une banderole : Januzaj a même gagné une noce. Mais en mode séparation de biens, méfiez-vous des WAGS. ... t'auras ton gâteau. Les Diables empochent leur 1re prime de victoire : 8.000 euros, Vince a tout bien négocié - avec bonus Bonka Circus ? L'analyste belge se croit au Barça meilleure époque : les Diables rentrent 75 % de possession et 625 passes réussies... pour 31 aux philatélistes d'en-face. Malgré leurs dénommés Vieira et San Nicola, les turlurons de Santa Coloma n'avaient rien dans la hotte : Courtois aurait pu rester au pieu, près de son électrocardiogramme. Taille maillot. Les Diables bombent les pectos pour la photo d'équipe : même Eden est venu avec son gros orteil bleu, devenu plus célèbre que le nez à Cléopâtre et les hanches de Maggie De Block. Pas Witsel : les préparatifs de Miss Africa le soir même à Liège... ou la honte de sortir en moche maillot Adidas ? Après les vareuses produit blanc, la marque Adidas a aussi fourgué les vieux cuirs en plâtre : " On dirait de la pierre " renâclent Ciman & Lukaku. " Mes poignets sont cassés " ajoute JF Gillet. En même temps, si c'est pour pas jouer... E-bay. Connu pour bien vendre les joueurs, Degraen s'essaie à la revente de club : Courtrai a chargé l'ex-DG genkois de trouver des repreneurs. Le grand Dirk en a déjà débauché 4 et jure : " Ce ne sont pas des cow-boys. " Même pour des Éperons d'or ? Sinon, Degraen fait toujours consultant pour Genk pour les transferts... Mano de Dios. Pfaff multiplie les oeillades à Monaco, Zean-Marie reçoit son Golden Award : " Ça vaut bien mon Soulier d'Or. " Malgré sa moustache intacte, Panenka n'a pas fait le poids, Milla, Nakata & Sukur non plus. Jean-Marie a moulé ses menottes dans la Champions Promenade, juste à côté des petons de Maradona. Qui, lui aussi, aurait pu graver sa Main de Dieu. Pierre Denier est Citoyen d'Honneur de Genk pour ses 40 ans à Winterslag et au Racing. Quelqu'un a même pondu une bio, avec force détails sur ses 824 matches et 8 intérims de T1. Burger... Bart Verhaeghe est maudit pour les titres. Venu jusqu'à Hawaï zieuter le pseudo-triomphe de son team Uplace-BMC à l'Iron Man, le boss prend le tsunami pleine face : son champion finit 8e, sa meilleure dame termine 43e. Dire que MPH comptait sur eux pour filtrer la pression. ... King. Info pour Mitrovic, la guerre brugeoise du burger est finie : Mannaert a viré le fritkot qui nourrissait les supporters depuis 52 ans mais les fans ont protesté, la bicky-cahute retrouve sa place dans l'enceinte. C'est connu, le fan basique est une fine fourchette. La croisière s'amuse. En période de trêve, vive le non-foot :Westerlo & Waasland font du golf. Gand aussi : enfin un créneau où le T3 Bernd Thijs a pu briller sans vautrer ses croisés. Courtrai est en team-building tennis à la Côte : les transferts d'août montent sur la chaise pour le bizutage, Henkinet a tenté Marie de Johnny, mais en moins rauque. PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT