Vous avez acquis une certaine notoriété via YouTube. Est-ce uniquement par la grâce d'une vieille écharpe ?

Luc Sacré : Oui. Lors du titre 1983, j'ai juré de ne plus acheter de nouvelle écharpe tant que le Standard ne serait pas à nouveau champion. En 2006, un journaliste a remarqué mon écharpe et l'a tenue devant la caméra. La séquence s'est retrouvée sur YouTube. J'ai crié " Standard Champion " avec un certain enthousiasme mais malheureusement, c'était prématuré. Le Standard n'a été champion qu'en 2008. Jamais je n'aurais imaginé devoir attendre 25 ans pour acheter une no...

Luc Sacré : Oui. Lors du titre 1983, j'ai juré de ne plus acheter de nouvelle écharpe tant que le Standard ne serait pas à nouveau champion. En 2006, un journaliste a remarqué mon écharpe et l'a tenue devant la caméra. La séquence s'est retrouvée sur YouTube. J'ai crié " Standard Champion " avec un certain enthousiasme mais malheureusement, c'était prématuré. Le Standard n'a été champion qu'en 2008. Jamais je n'aurais imaginé devoir attendre 25 ans pour acheter une nouvelle écharpe... Je dois dire qu'on ne fait plus d'écharpes aussi solides maintenant. Mes exemplaires 2008 et 2009 sont en plus mauvais état que l'écharpe de 1983, qui n'a rien du tout, en fait. On m'a d'ailleurs proposé 500 euros pour cette écharpe mais je n'ai pas le coeur de la vendre. J'espère pouvoir effectuer un autre achat au fan shop en fin de saison. Je pense que si Luzon fait tellement tourner son noyau, c'est pour maintenir leur fraîcheur à tous les joueurs en prévision de la dernière ligne droite. Le matin, en me levant, ma première pensée est pour le Standard. Je surfe tout de suite sur quelques sites pour me tenir au courant. Après ma famille, le club est ce qui compte le plus dans ma vie. Je lui suis vraiment reconnaissant pour la chaleur humaine et les amitiés que j'ai pu nouer avec d'autres supporters pendant toutes ces années. Ils me font parfois sourire. Au plus fort du match, il m'arrive aussi de m'énerver sur les arbitres mais j'espère que les supporters n'oublient pas que ceux-ci ne sont que des êtres humains, qui peuvent commettre des erreurs. Ils font de leur mieux et sifflent ce qu'ils voient. J'ai d'ailleurs trouvé honteux ce que le Club Bruges a fait à Alexandre Boucaut avant le match contre le Standard. Celui-ci a été excellent, ce que je trouve remarquable. C'est la grande question. J'ai compris la manifestation des supporters l'été dernier, même si certains sont malheureusement allés trop loin. Cependant, depuis lors, Duchâtelet a signé un parcours sans faute. Il est formidable d'avoir pu conserver cette équipe et de l'avoir renforcée. Veut-il encore vendre le club ou va-t-il rester ? Nul ne sait ce qu'il a en tête. J'espère surtout que la situation s'éclaircisse rapidement. PAR JENS D'HONDT - PHOTOS: IMAGEGLOBE" Lors du titre 1983, j'ai juré de ne plus acheter d'écharpe tant que le Standard ne serait pas à nouveau champion. "