Chaque année, c'est le match le plus attendu en Espagne et il le sera encore davantage cette année-ci, puisque le clásico a été programmé à l'entame de la dernière ligne droite. Si le Real Madrid veut encore garder une chance de remporter le titre, il doit absolument battre le FC Barcelone dimanche prochain. " On a une équipe capable d'être championne ", estime le Brésilien Marcelo, " mais on a perdu trop de points en début de championnat. Aujourd'hui, on ne doit plus y penser, le mal est fait. On doit simplement se concentrer sur le prochain match. "
...

Chaque année, c'est le match le plus attendu en Espagne et il le sera encore davantage cette année-ci, puisque le clásico a été programmé à l'entame de la dernière ligne droite. Si le Real Madrid veut encore garder une chance de remporter le titre, il doit absolument battre le FC Barcelone dimanche prochain. " On a une équipe capable d'être championne ", estime le Brésilien Marcelo, " mais on a perdu trop de points en début de championnat. Aujourd'hui, on ne doit plus y penser, le mal est fait. On doit simplement se concentrer sur le prochain match. " Arrivé en 2007, Marcelo est aujourd'hui le seul Brésilien du Real, un club qui en a compté beaucoup dans le passé. Dont un certain RobertoCarlos, arrière gauche comme lui. " Les comparaisons étaient inévitables ", constate Marcelo. " A mon arrivée, les gens m'ont considéré comme son successeur, mais il a son style et j'ai le mien. Il fut le meilleur arrière gauche du monde et également mon idole. Au départ, il m'a beaucoup aidé. Dès le premier jour, il m'a dit : - VoicimonnumérodeGSM, situaslemoindreproblème, appelle- moi ! Aujourd'hui, je suis content qu'il ait quitté le club, sans quoi mes chances de jouer seraient quasi nulles. " Elles se sont fortement réduites également depuis l'arrivée de JuandeRamos, qui a fait de l'Argentin GabrielHeinze son arrière gauche titulaire. Mais la prochaine suspension de Pepe (voir encadré ci-contre) pourrait ouvrir des perspectives pour Marcelo. " Heinze peut jouer comme arrière gauche ou comme défenseur central, il est à l'aise dans les deux positions. Il a beaucoup d'expérience, me parle sans cesse et j'apprends énormément à son contact. Lorsque je ne joue pas, je l'observe constamment depuis le banc. Et j'essaie de prendre exemple sur lui. " Marcelo peut aussi évoluer comme milieu gauche. " A Fluminense, j'avais parfois tout le flanc pour moi car je jouais à gauche de l'entrejeu dans un 3-5-2. Mais je préfère néanmoins évoluer à l'arrière. Un arrière offensif... BerndSchuster m'accordait une certaine liberté. En revanche, FabioCapello souhaitait que je ne monte pas trop. Un défenseur est fait pour défendre, disait-il. " SAMUELETO'O (28 ans) a battu son record de 2005-2006 : il a inscrit son 27e but face au FC Séville. STATISTIQUES : depuis que le championnat compte 38 journées, le Barça a toujours été champion lorsqu'il a remporté 25 victoires. ARJEN ROBBEN (25 ans) s'est occasionné une déchirure au niveau du triceps de la jambe droite, lors du match contre Getafe. Il est out pour deux à trois semaines et loupera donc le clásico. MÉMÉTCHITÉ (23 ans) a été titularisé pour la première fois depuis sa blessure, jeudi passé. Il a inscrit le troisième but de Santander qui a battu l'Atletico Madrid 5-1. Son septième de la saison, le premier depuis le 30 novembre 2008. CARLOS GURPEGUI (28 ans), le milieu de terrain de l'Athletic Bilbao, a été opéré du nez. ACHILLE EMANA (26 ans, le milieu de terrain camerounais, est l'homme en forme du Betis. Il a réussi deux doublés ces dernières semaines et en est à 11 buts. Le sauvetage est en vue pour le club andalou. BILBAO, que l'on croyait à l'abri, connaît en revanche une fin de saison difficile et doit se méfier. LA REAL SOCIEDAD, désormais en D2, a présenté son maillot spécial du centenaire. PEPE (26 ans), le défenseur portugais du Real Madrid, a pété les plombs lors du match contre Getafe. Après avoir commis un penalty, il s'est rué sur Javi Casquero, qui était à terre, et lui a asséné plusieurs coups de pied. Il a écopé d'une suspension de dix matches. Il est conscient de la gravité de son geste : " Je m'excuse, je ne suis pas un joueur violent. " daniel devos