Seuls les athlètes élite pourront fouler les allées du Saint-James' Park. Malgré le Covid-19, les organisateurs ont tenu à mettre sur pied cet événement incontournable de la vie sportive londonienne, même s'ils ont dû accepter certaines restrictions. 45 hommes et 28 femmes prendront donc part à ...

Seuls les athlètes élite pourront fouler les allées du Saint-James' Park. Malgré le Covid-19, les organisateurs ont tenu à mettre sur pied cet événement incontournable de la vie sportive londonienne, même s'ils ont dû accepter certaines restrictions. 45 hommes et 28 femmes prendront donc part à la course, qui se déroulera dans une bulle sécurisée pour le bien des coureurs. Le plateau sera grandiose. Eliud Kipchoge et Kenenisa Bekele s'érigent clairement en favoris de ce marathon, lors duquel la star britannique Mo Farah prendra le rôle de lièvre. Côté féminin, la Kényane Brigid Kosgei, recordwoman du monde, affrontera ses compatriotes Ruth Chepngetich et Vivian Cheruiyot. L'organisation a dû s'adapter pour respecter les conditions sanitaires. Les athlètes, testés avant et après leur voyage vers la capitale anglaise, seront logés dans un hôtel privatisé et devront s'entraîner uniquement dans un parc de seize hectares mis à leur disposition. La course se déroulera quant à elle sans public, dans le Saint-James' Park, sur un parcours long de 2,15 kilomètres qu'ils devront parcourir à 19 reprises. Diffusé en direct sur la BBC, le marathon s'achèvera comme à l'accoutumée sur le Mall, devant Buckingham Palace. Les coureurs amateurs n'ont pas été oubliés. Un " marathon virtuel " a été prévu, ce qui permettra aux sportifs du monde entier de réaliser les 42,195 kilomètres où ils le souhaitent. Un bon entraînement, en espérant pouvoir revenir courir à Londres dès 2021.