Tine De Caigny : " Mon frère jouait au SK Beveren mais ce club n'acceptait pas les filles, alors j'ai débuté à Vrasene. Ma mère était également impliquée au SK Beveren, elle donnait régulièrement un coup de main aux équipes de jeunes. Plus tard, c'est elle qui a créé l'équipe féminine. A l'époque des Africains, nous assistions à presque tous les matches au Freethiel. Mon préféré, c'était Gervinho. Il était fort techniquement et marquait facilement. Je me rappelle qu'il jouait surtout très bien face aux grands clubs. De cette époque, je retiens aussi le nom de Kristof Lardenoit, qui était pratiquement le seul blanc de l'équipe et qui était de la région.
...