Au premier abord, Jacky Mathijssen est plutôt taciturne. Et pourtant il ne passe pas longtemps inaperçu dans un groupe. Son regard malicieux est attentif à tout et à tous. On devine une personnalité forte et surtout une nature peu encline à s'en laisser conter ! Il est de ces hommes dont le silence est plus dérangeant et déstabilisateur que tous les discours qu'il pourrait tenir. Et cependant, dès qu'il prend le crachoir, il n'est pas facile de l'arrêter. Car le gaillard aime débattre et défendre ses idées. Et des idées, il en a. Et pas seulement sur le foot !
...

Au premier abord, Jacky Mathijssen est plutôt taciturne. Et pourtant il ne passe pas longtemps inaperçu dans un groupe. Son regard malicieux est attentif à tout et à tous. On devine une personnalité forte et surtout une nature peu encline à s'en laisser conter ! Il est de ces hommes dont le silence est plus dérangeant et déstabilisateur que tous les discours qu'il pourrait tenir. Et cependant, dès qu'il prend le crachoir, il n'est pas facile de l'arrêter. Car le gaillard aime débattre et défendre ses idées. Et des idées, il en a. Et pas seulement sur le foot ! Né à Leut, non loin de Maasmechelen, Jacky a grandi dans une famille où la culture des vraies valeurs de vie allaient de soi : le travail, la solidarité, la franchise et l'honnêteté. Son père mineur fut, pour lui, l'exemple quotidien de courage et de volonté. Toute sa carrière en sera imprégnée. Régent en éducation physique, il fait son trou à Winterslag à l'occasion d'un tour final de D2, en 1985, que remporte le Sporting Charleroi. Tuyauté par Jean Nicolay, Jean-Pol Spaute, président du Sporting, emmènera Jacky avec lui à Charleroi pour en faire son titulaire en D1. Il y disputera 130 rencontres en cinq saisons. Dire qu'il avait gardé la nostalgie du Pays Noir est un euphémisme ! Car en débarquant une nouvelle fois dans l'ex-Mambourg en mai dernier, il confessera avoir frissonné en retrouvant le même accueil qu'il y a 20 ans : -Un accueil sincère où tu sens qu'on te donne vraiment ta chance.Spaute aime rappeler qu'il n'a eu qu'à se louer des services de tous les joueurs limbourgeois embrigadés chez les Zèbres et de Jacky en particulier : " Ils sont carrés et plein de bon sens comme les Carolos ". Râleur à ses heures, Jacky était capable de pousser une gueulante quand la résignation s'installait, trop à son goût, dans le groupe. Mais toujours réfléchi, il redevenait pondéré et amical après ses coups de sang. Certains lui reprochent parfois un certain entêtement. Entêtement ou obstination, ce qui est certain, c'est qu'il faut de bons arguments pour le convaincre de quelque chose ou tout simplement le faire changer d'avis. Jacky n'est pas très facilement manipulable mais il est à l'écoute. Les comploteurs, les mécontents, les perturbateurs n'ont qu'à bien se tenir. Ce que l'on sait moins, c'est que l'idée de Mathijssen à Charleroi ne date pas d'hier. Interviewé il y a environ deux ans, dans un journal flamand, Jacky avait déclaré qu'il rêvait d'entraîner un jour Charleroi. Abbas Bayat, averti de ce souhait, prit tout naturellement contact avec lui pour constater de l'impossibilité d'envisager une collaboration immédiate vu ses obligations contractuelles avec St- Trond. Ce n'était que partie remise. Ses bons résultats avec St-Trond, son passé carolorégien, sa personnalité, tout concourait à ce que les contacts soient rétablis. De son côté Jacky estimait avoir terminé un cycle avec les Trudonnaires. Dans sa tête, il voulait se trouver un nouveau défi. Jacky c'était notre maillon manquant assure joliment Mogi Bayat ! Je connais Jacky sous un angle plus particulier puisqu'il est un de mes élèves aux cours de la Licence Pro où nous réfléchissons à l'importance de la communication face aux médias. Un cours à priori sans prétention mais qui permet de mieux cerner encore la mentalité de chacun. J'ai d'abord été frappé par ses capacités intellectuelles. Son sérieux, sa modestie et son application. Détail très significatif pour le prof que je suis resté : tous ses cours sont rassemblés dans un seul classeur où il retrouve, à la seconde même, n'importe quel chapitre, sujet ou thème auxquels il est fait allusion. On sent chez lui cette priorité qu'il accorde à l'ordre et à la méthode. Reflet d'un esprit structuré et donc d'un meneur d'homme qui sait ce qu'il veut et où il va. Normalement, avec lui, la ligue d'impro à Charleroi, ça devrait être terminé ! par André Remy" Avec Jacky, LA LIGUE D'IMPRO à CHARLEROI, ça devrait être terminé ! "