Durant les deux premières journées, le Torino a respectivement titularisé six et sept Italiens. Sans la blessure de l'avant Simone Verdi, le club aurait mérité son nouveau surnom, ItalToro. C'est que 65% des joueurs alignés pouvaient entrer en compte pour une sélection en équipe nationale d'Italie, contre 39% en moyenne dans les autres ...