" Dedryck Boyata n'atteint pas encore le niveau de Jason Denayer. C'est comme comparer une Lada à une Mercedes. " C'est l'avis, tranché, d'Antonio Carlo, journaliste sportif du Scottish Sun, au sujet des premiers mois de Boyata sous le maillot du Celtic Glasgow.
...

" Dedryck Boyata n'atteint pas encore le niveau de Jason Denayer. C'est comme comparer une Lada à une Mercedes. " C'est l'avis, tranché, d'Antonio Carlo, journaliste sportif du Scottish Sun, au sujet des premiers mois de Boyata sous le maillot du Celtic Glasgow. Les statistiques donnent un autre reflet de la situation. Le Bruxellois de 24 ans est un titulaire incontesté et il a déjà marqué quatre buts, dont deux en qualifications pour la Ligue des Champions, un parcours qui s'est arrêté contre Malmö à l'avant-dernier tour. Ce n'est pas mal pour un défenseur qui n'est entré en action qu'à six reprises la saison passée à Manchester City. Au sein de la phalange de VincentKompany, Boyata faisait en fait du remplissage de feuille : les clubs anglais sont obligés de reprendre dans leur noyau un minimum de huit joueurs formés au pays. Or, Boyata a quitté le FC Brussels pour Manchester City à l'âge de quinze ans et il remplit donc ces conditions. Le Celtic l'a transféré pour deux millions d'euros l'été dernier afin de remplacer Denayer qui, après une superbe saison, est retourné à Manchester pour être loué à Galatasaray. " Tout le monde espérait trouver un nouveau Denayer, qui montre d'emblée l'étendue de sa classe. Denayer était trop bon pour l'Ecosse ", poursuit Carlo. " Boyata, lui, est un footballeur moyen, qui ne possède pas le leadership naturel de son prédécesseur. Il s'est illustré à quelques reprises en marquant au départ de phases arrêtées mais il se laisse souvent tromper en défense. Le Celtic parvient à camoufler ses lacunes défensives en Ecosse parce que ses adversaires évoluent souvent en 4-5-1 et se replient dans leur camp mais il encaisse des buts ridicules en Europa League. Là, il n'arrive pas à préserver ses filets. Il est particulièrement fragile sur les phases arrêtées. Si Boyata conserve sa place, c'est tout simplement faute d'alternatives : Emilio Izaguirre, Efe Ambrose, Jozo Simunovic... tous ont déjà fait banquette. Le seul à atteindre le même niveau que l'année dernière, c'est le gardien, Craig Gordon. " C'est d'ailleurs pour cela que Logan Bailly, transféré cet été d'OHL, n'a encore pris place dans le but vert et blanc qu'à une seule reprise, soit dit en passant. L'entraîneur, Ronny Deila, a mené le club au doublé la saison passée mais est maintenant la cible des critiques. Pourtant, malgré les réserves suscitées par la défense, Antonio Carlo est certain que le Celtic va reconduire son titre. " Aberdeen, son unique rival, vient d'essuyer une défaite 3-1 contre le club de Glasgow. C'est éloquent. " PAR MATTHIAS STOCKMANS