" Je ne me vois pas dans la peau d'un vieux gardien ", déclarait Edwin van der Sar à VI en 1996. " J'arrêterai à 34 ans. Du moins, c'est mon sentiment actuel. J'ai envie de mener une autre vie. Je ne pense donc pas que je jouerai jusqu'à 40 ans ".
...

" Je ne me vois pas dans la peau d'un vieux gardien ", déclarait Edwin van der Sar à VI en 1996. " J'arrêterai à 34 ans. Du moins, c'est mon sentiment actuel. J'ai envie de mener une autre vie. Je ne pense donc pas que je jouerai jusqu'à 40 ans ". Le portier a atteint les fatidiques 34 ans mais il a signé un contrat de rêve de deux ans à Manchester United. " Je veux vivre deux dernières années magnifiques ", a-t-il confié à l' Algemeen Dagblad. " Peut-être retournerai-je ensuite à l'Ajax, du moins s'il veut encore de moi ". Les gardiens sont comme le bon vin : ils vieillissent bien. Mercredi dernier, Van der Sar a disputé son 100e match international. Son commentaire : " Cela représente une longue période. Je ne m'y attendais pas ". Van der Sar a effectué ses débuts le 7 juin 1995 à l'occasion du match Biélorussie û Pays-Bas (1-0). Il a été remplacé à neuf reprises, dont sept fois à la mi-temps d'un match amical et deux fois pendant l'EURO 2000. Il a gagné 54 de ses 100 matches, réalisé 31 nuls et perdu 15 rencontres. Il a joué 13 matches de qualification pour un championnat d'Europe, 13 dans les tours finaux de cette épreuve, 26 matches de qualification pour un Mondial, sept dans les tours finaux et 41 matches amicaux. Enfin, il a été sélectionné à 39 reprises alors qu'il jouait à l'Ajax, 21 fois quand il défendait le but de la Juventus et 40 fois depuis qu'il évolue à Fulham. On l'a surnommé le Lapin de glace, contre son gré : " Peut-être parce que je n'ai jamais rien laissé transparaître quand nous étions sous pression mais je n'aime pas du tout ce surnom ". Van der Sar n'est pas le champion des trophées internationaux. Il a souvent échoué de peu. En 1998, ainsi, les Pays-Bas ont été éliminés par le Brésil en demi-finales du Mondial. Deux ans plus tard, l'Italie l'a empêché de décrocher le trophée européen tant convoité, sur ses propres terres. L'année dernière, son équipe a trébuché face au Portugal. Mais c'était différent selon Van der Sar : " Je n'ai pas versé de larmes car jamais nous n'avons été réellement dans le coup ". Longtemps, on lui a reproché de ne pas maîtriser l'exercice des tirs au but. Il n'a arrêté un penalty décisif que l'année dernière, en quarts de finale contre la Suède. C'était l'envoi d' Olof Mellberg. " J'y ai travaillé. Les conseils prodigués et les images visionnées m'avaient convaincu que j'en serais désormais capable ", explique-t-il au Telegraaf. Il espère maintenant devenir le recordman national des sélections - Frank de Boer le détient avec 112 matches - et être champion du monde en Allemagne l'année prochaine. (F. Vanheule) L'éQUIPE NATIONALE a battu la Finlande 0-4, sur des buts de Ruud van Nistelrooy, Dirk Kuijt, Philip Cocu et Robin van Persie, qui a fait une entrée au jeu remarquée. Le sélectionneur Marco vanBasten avait laissé Mark van Bommel à la maison, mécontent de sa prestation contre la Roumanie. TheoLucius (PSV) s'est fracturé le tibia et est out cinq semaines au moins. PLAYOFFS. Le Sparta, entraîné ad intérim par Adri van Tiggelen, et le RBC jouent la saison prochaine en Eredivisie. De Graafschap est relégué en D2 après une saison parmi l'élite. SHOTA ARVELADZE (32 ans, Glasgow Rangers) portera le maillot de l'AZ les deux prochaines années. LES ESPOIRS ont accompli un grand pas dans leur qualification pour l'EURO en battant la Finlande 2-1. Klaas-Jan Huntelaar (Heerenveen) a marqué. OLAF LINDENBERGH (31 ans), un médian de l'AZ, rejoint l'Ajax pour trois ans. Tom DeMul et Thomas Vermaelenretrouvent le noyau A. BART VAN DEN EEDE (27 ans) reste au NEC. L'avant belge, auteur de cinq buts en douze matches la saison passée, est loué un an de plus. F.Vanheule