Vendredi dernier, le tribunal correctionnel de Bruxelles a enfin rendu son jugement dans l'affaire du Chinois Ye Zheyun. Le juge a prononcé des peines de prison contre 20 des 32 accusés. Les peines les plus lourdes touchent Ye, Pietro Allatta et Paul Put. Ils écopent de peines de prison effectives de respectivement cinq ans, treize mois et deux ans. Ye et Put n'étaient pas présents, pas plus que pendant le procès en février. Le juge a requis leur arrestation. Allatta était dans la salle, comme l'ancien gardien du Lierse, Cliff Mardulier, et l'ancien président de La Louvière, Filippo Gaone, qui a quitté la ...

Vendredi dernier, le tribunal correctionnel de Bruxelles a enfin rendu son jugement dans l'affaire du Chinois Ye Zheyun. Le juge a prononcé des peines de prison contre 20 des 32 accusés. Les peines les plus lourdes touchent Ye, Pietro Allatta et Paul Put. Ils écopent de peines de prison effectives de respectivement cinq ans, treize mois et deux ans. Ye et Put n'étaient pas présents, pas plus que pendant le procès en février. Le juge a requis leur arrestation. Allatta était dans la salle, comme l'ancien gardien du Lierse, Cliff Mardulier, et l'ancien président de La Louvière, Filippo Gaone, qui a quitté la salle sans un mot, escorté par son frère. Le juge a été modéré à l'égard des footballeurs. Ils écopent de peines de prison de dix mois (Laurent Delorge, Laurent Fassotte, Igor Nikolovski, Yves Vanderstraeten, Marius Mitu) ou de six (Mardulier, Hasan Kacic, Ninoslav Milenkovic, Mario Espartero, Dusan Belic), mais avec sursis, un sursis dont bénéficient également Olivier Suray (deux ans), Patrick Deman (douze mois) et Gilbert Bodart (six mois). Les deux avocats cités dans le dossier subissent également une peine légère avec sursis : Laurent Denis (six mois) et l'ancien président du Lierse, Chris De Nijn (trois mois), de même que Gaone (dix mois). Neuf inculpés sont blanchis, parmi lesquels l'ancien président du Lierse Leo Theyskens, l'ancien manager Bruno Belmans de Verbroedering Geel et l'ex-joueur Jean-Pierre La Placa. Trois inculpés écopent d'une peine de travail : le managerFederico Avelino et les deux gardes du corps avec lesquels Allatta avait menacé le manager norvégien Harald Svain pour récupérer une somme due à Denis. Si les peines de prison sont légères, puisqu'elles sont assorties de sursis, le juge a condamné les accusés à rembourser les sommes qu'ils ont touchées de Ye pour falsifier des matches, reprendre le Lierse pour La Louvière. Les montants sont plutôt élevés pour certains. Ainsi, Denis et Gaone doivent-ils rembourser ensemble 446.000 euros, Allatta 400.000 et De Nijn 200.000. Suray doit rendre 75.000 euro, Put 50.000. Pour les joueurs, les montants vont de moins de 10.000 euros à 61.250 euros pour Mardulier et 66.500 pour Mitu. L'avocat de Mardulier a immédiatement annoncé qu'il allait en appel. La Justice réclame 1,5 million à Ye. Ce jugement, dont la lecture a requis six heures, ne clôture pas l'affaire. Tous les accusés ont maintenant 14 jours pour aller en appel. C'est le cas de Mardulier et l'avocat de Deman a dit qu'il conseillerait à son client de s'en abstenir. Put va plus loin : il s'opposera au jugement dès que celui-ci lui parviendra, au Burkina Faso, d'après son avocat, Kris Masson. Cela veut dire que dans son cas, le procès devra être repris à zéro et, si ça dépend de Masson, devant une chambre néerlandophone. Si Put ne se présente pas, il pourra quand même être à nouveau condamné et aller en appel mais on sera alors proche du délai de prescription. En fait, Put tente tout simplement d'éviter une arrestation immédiate au cas où il remettrait les pieds en Belgique. PAR JAN HAUSPIE