Vu que je suis arbitre souverain, vous ne bronchez pas si mes solutions ne sont pas les vôtres. Vous déchaînez mon admiration si vous avez trouvé les 100 mots/mystères. J'accorde ma considération à ceux qui ont atteint les 90. Vous restez convenables si vous êtes parvenus à 80. Sous 65, je m'interroge sur vos motivations. Moins de 50 ? Vous êtes pétés comme à l'école, c'est à se demander pourquoi vous lisez Foot Mag...
...

Vu que je suis arbitre souverain, vous ne bronchez pas si mes solutions ne sont pas les vôtres. Vous déchaînez mon admiration si vous avez trouvé les 100 mots/mystères. J'accorde ma considération à ceux qui ont atteint les 90. Vous restez convenables si vous êtes parvenus à 80. Sous 65, je m'interroge sur vos motivations. Moins de 50 ? Vous êtes pétés comme à l'école, c'est à se demander pourquoi vous lisez Foot Mag... Qualifié au tour precedent à l'issue d'un nul blanc puis de l'epreuve des tirs au but, le FC Trignolles se retrouvait en demi-finale. Son stade était en ebullition, plein comme un oeuf : même un supporter inconditionnel ne se serait pas imaginé dans le dernier carre, tant le championnat s'était conclu sur un bilan mitige. " Cette fois encore, ça passe ou ça casse ! " avait martelé Arthur durant son laius. " Même si nous jouons à la maison, ce ne sera pas du tout cuit, le FC Xhout-on-pô est une équipe difficile à manoeuvrer. Il faudra aller au charbon, savoir forcer la chance, faire preuve de determination ! En reconversion défensive, chacun son homme ! Et réfléchissez, jouez malin ! Vouloir la maitrise du jeu, c'est bien ...mais trop jouer à la baballe, ce serait retomber dans vos travers ! " Arthur venait de divulguer une compo d'équipe sans surprise, deux defections (desertions) ne lui donnaient plus guère l'embarras du choix. Gilbert avait claque la porte, parce qu'Arthur lui reprochait d'être une danseuse malgré tout son bagage technique, puisqu'il n'allait jamais au contact : ce qui, pour Gilbert, revenait à jouer contre nature ! " Et tu joues avec des oeilleres ! " ajoutait Arthur ...ce que niait Gilbert qui évoluait seul en pointe : et fer de lance, c'était un rôle ingrat. Quant à Adolphe le veteran, depuis son eviction du onze de base, il avait mal supporté de jouer les bouche-trous. Il y eut crise (perte) de confiance, puis Adolphe avait remis son tablier, s'estimant même victime de concurrence deloyale : 20 ans de titulariat en avaient fait un recordman de longevite ; le club lui devait une fière chandelle, il estimait avoir de beaux restes et trouvait inadmissible d'être soudain supplante, poste pour poste, par un gamin frappant à peine à la porte de l'équipe premiere. Il déclara vouloir assurer sa reconversion et s'inscrivit aux cours d'arbitrage, lui qui avait passé sa carriere active à mettre l'arbitre en poche ! La selection du jeune Kevin, à présent titulaire au detriment d'Adolphe, allait-elle s'avérer payante ? Certes, il avait l'etoffe d'un grand, il était en pleine bourre et c'était une force de la nature : mais de là à être à la baguette et s'avérer le roi du terrain ...wait and see ! D'ailleurs, cela commença mal : corner rapproche botté dans le paquet, réflexe malheureux de Kevin, faute de main et penalty converti sans sourciller : 0-1 ! Ce ne fut que feu de paille, la joie des visiteurs fut de courte durée. Kevin se mit à jouer en première intention, cherchant sans cesse la verticalite pour approvisionner Baptiste, un attaquant de poche, et Augustin l'autre petit format. Mis sur orbite par Kevin, Augustin égalisa vite d'un angle impossible, avec un brin de réussite. Dans la foulee et au terme d'une jolie progression par passes redoublees, une tête piquee de Kevin sur ballon aerien amena le 2-1 : un but de fort belle facture ! Les prouesses du gardien visiteur retardèrent un moment l'echeance. Mais à l'heure de jeu, Baptiste ne lui laissa pas l'ombre d'une chance. etrangement seul, il fit le trou en profitant d'un boulevard s'ouvrant devant lui : tir à bout portant, 3-1, Trignolles en finale ! PAR BERNARD JEUNEJEAN