Le Hertha BSC de Jürgen Klinsmann peut se préparer à une soirée chaude à la BayArena car le Bayer Leverkusen a déjà gagné 24 de ses 46 matches contre la formation berlinoise, laquelle n'en a remporté que onze.

Klinsmann devra être attentif à l'évolution de son adversaire depuis l'arrivée de l'entraîneur néerlandais Peter Bosz. " Charles Aranguiz n'est pas le footballeur le plus explosif de mon noyau mais c'est lui qui réfléchit le plus vite ", déclare Bosz à propos du médian droit sud-américain. Le compliment est d'autant plus remarquable que le Néerlandais en est généralement avare.

Aranguiz est le guide du Bayer Leverkusen dans sa lutte pour une place dans le premier peloton de Bundesliga. Cependant, le directeur sportif Simon Rolfes est confronté à un fameux problème depuis le début de la saison : Aranguiz arrive bientôt en fin de contrat et sa femme Fernanda souffre d'un tel mal du pays qu'elle veut retourner dans sa patrie. Les négociations traînent donc depuis un an. En outre, le joueur lui-même a souvent confié qu'il aimerait se produire encore une fois sur son continent natal. Le club brésilien Internacional Porto Alegre, qui l'a employé de janvier 2014 à l'été 2015, lui offre un contrat particulièrement lucratif, valable jusqu'en 2022.

Le Bayer Leverkusen est également prêt à puiser dans sa bourse pour conserver son stratège, qui intéresserait également l'AC Milan et le PSG. Bosz, dont le contrat arrive également à échéance en fin de saison, a plus ou moins lié son destin à celui d'Aranguiz, qu'il considère comme un des piliers des futurs succès de Leverkusen, avec Kai Havertz. " Charles comprend le football ", a déclaré Lucien Favre, l'entraîneur de Dortmund. Le Chilien allie puissance et élégance. A Leverkusen, il veille aussi à l'équilibre entre défense et attaque, un aspect crucial dans la mesure où Bosz prône un football très audacieux.

Le Hertha BSC de Jürgen Klinsmann peut se préparer à une soirée chaude à la BayArena car le Bayer Leverkusen a déjà gagné 24 de ses 46 matches contre la formation berlinoise, laquelle n'en a remporté que onze. Klinsmann devra être attentif à l'évolution de son adversaire depuis l'arrivée de l'entraîneur néerlandais Peter Bosz. " Charles Aranguiz n'est pas le footballeur le plus explosif de mon noyau mais c'est lui qui réfléchit le plus vite ", déclare Bosz à propos du médian droit sud-américain. Le compliment est d'autant plus remarquable que le Néerlandais en est généralement avare. Aranguiz est le guide du Bayer Leverkusen dans sa lutte pour une place dans le premier peloton de Bundesliga. Cependant, le directeur sportif Simon Rolfes est confronté à un fameux problème depuis le début de la saison : Aranguiz arrive bientôt en fin de contrat et sa femme Fernanda souffre d'un tel mal du pays qu'elle veut retourner dans sa patrie. Les négociations traînent donc depuis un an. En outre, le joueur lui-même a souvent confié qu'il aimerait se produire encore une fois sur son continent natal. Le club brésilien Internacional Porto Alegre, qui l'a employé de janvier 2014 à l'été 2015, lui offre un contrat particulièrement lucratif, valable jusqu'en 2022. Le Bayer Leverkusen est également prêt à puiser dans sa bourse pour conserver son stratège, qui intéresserait également l'AC Milan et le PSG. Bosz, dont le contrat arrive également à échéance en fin de saison, a plus ou moins lié son destin à celui d'Aranguiz, qu'il considère comme un des piliers des futurs succès de Leverkusen, avec Kai Havertz. " Charles comprend le football ", a déclaré Lucien Favre, l'entraîneur de Dortmund. Le Chilien allie puissance et élégance. A Leverkusen, il veille aussi à l'équilibre entre défense et attaque, un aspect crucial dans la mesure où Bosz prône un football très audacieux.