Le grand nettoyage effectué par le Lierse la saison passée n'a pas produit ses fruits. Au lieu de vivre une saison de transition en visant la neuvième place, le Lierse a dû s'estimer heureux que la faiblesse d'autres équipes le mette à l'abri de la relégation. Déçu, le club a opté pour un second grand nettoyage et une nouvelle direction sportive. In extremis, le nouvel entraîneur, Emilio Ferrera, a conservé trois des sept joueurs priés de partir: le gardien Van der Straeten, l'arrière droit Smeets et l'avant Frigaard. Comme l'année précédente, le Lierse a essentiellement engagé des joueurs libres, jeunes et de préférence belges. Snoeckx est le seul rescapé de l'équipe d'il y a deux ans.
...

Le grand nettoyage effectué par le Lierse la saison passée n'a pas produit ses fruits. Au lieu de vivre une saison de transition en visant la neuvième place, le Lierse a dû s'estimer heureux que la faiblesse d'autres équipes le mette à l'abri de la relégation. Déçu, le club a opté pour un second grand nettoyage et une nouvelle direction sportive. In extremis, le nouvel entraîneur, Emilio Ferrera, a conservé trois des sept joueurs priés de partir: le gardien Van der Straeten, l'arrière droit Smeets et l'avant Frigaard. Comme l'année précédente, le Lierse a essentiellement engagé des joueurs libres, jeunes et de préférence belges. Snoeckx est le seul rescapé de l'équipe d'il y a deux ans. DEFENSEPour la troisième fois d'affilée, la défense est complètement remaniée. Du quatuor qui a entamé le championnat précédent, il ne reste plus personne. Le duo Nikolovski-Shekiladze, sur lequel l'entraîneur précédent comptait tant et qui avait très bien entamé le championnat, a été tellement peu sûr au second tour qu'il a été renvoyé alors qu'à gauche, Poorters, le seul joueur survivant de la fameuse génération si douée, a écopé de la mention insuffisant. De Roeck est le nouveau leader de la défense centrale. Il sera sans doute flanqué de Fassotte, à moins que Ferrera ne préfère le jeune Nnaji, susceptible d'acter davantage en stopper. A droite, Laeremans semble préféré à Smeets. Smet et Schaessens sont également susceptibles d'être alignés à l'arrière droit. Polyvalent, Smet ne s'est pas mal débrouillé à l'arrière gauche pendant la préparation mais à cette place, on attend Kacic, le Croate qui a débarqué en cours de saison, presque incognito, et qui a signé de bonnes prestations sans cependant crever l'écran. Dans le but, il semble évident que Van der Straeten soit préféré au jeune espoir Mardulier, qui a réalisé de bons matches dans des circonstances difficiles. ENTREJEUGrâce au jeune Mitu, le Lierse semble avoir trouvé un médian créatif susceptible de mieux faire jouer l'équipe et de faire oublier Zdebel. Pour cela, il faudra que le Roumain se défasse de son irrégularité et qu'il soit plus présent dans les statistiques des assists et des buts. A droite, Schaessens est synonyme de profondeur, de technique, d'agressivité, sans oublier ses excellents centres et passes. Avec De Roeck, il doit montrer la bonne voie au nouveau Lierse, à condition que son champ d'action ne soit pas trop limité et qu'il ne soit pas confiné dans des tâches défensives.A gauche, Gadiaga, fin technicien, semble tenir la corde, du moins à court terme, au détriment d' Empoke (ex-Mouscron). Au milieu, Snoeckx doit être le coeur et les poumons du Lierse et conférer plus de profondeur au jeu que Leen. Snoeckx peut bénéficier du soutien de Smet ou de Imschoot, qui constitue cependant une option pour le flanc gauche, au même titre que Sels. ATTAQUEHuysegems, un des rares éléments positifs de l'année dernière avec De Roeck, sera certainement un des deux attaquants. Huysegems fait preuve de culot, malgré son jeune âge, et il est face à l'année de vérité: il peut prouver qu'il émarge à l'élite belge. A côté de Huysegems, ArchieThompson, le chouchou du public, est le candidat numéro un, grâce à son brillant second tour. Après une saison difficile à Alost, De Wilde, international espoir, devrait être proche d'une place de titulaire, à moins que Frigaard, fort de la tête et capable de bien remettre les ballons, ne reçoive une nouvelle chance, sans oublier le jeune Janssens, qui doit confirmer. CONCLUSIONComme l'année dernière, le plus difficile sera de former une équipe solide à partir d'un noyau chamboulé. Compte tenu des résultats obtenus par Ferrera en quelques années, malgré des moyens limités, on peut s'attendre à ce qu'il retire le maximum d'un noyau qui recèle plus d'aptitudes, surtout qu'il ne devra pas gaspiller d'énergie à résoudre des problèmes extrasportifs. Il devra surtout délivrer l'équipe de sa peur de mal faire. Depuis trois ans, le Lierse tente en vain de retomber dans les grâces de son public, gâté par des temps meilleurs et las de ne voir aucun spectacle au Lisp. Un classement positif (de la cinquième à la dixième place) assorti de quelques coups d'éclat à domicile réconcilierait les Lierrois avec leurs spectateurs.Geert Foutré