Dans l'histoire de la NBA, 1423 clubs ont participé à un championnat régulier. Les Warriors sont les meilleurs ces derniers mois : 73 victoires en 82 matches, soit une de plus que les Chicago Bulls en 1995-1996. Les Warriors détiennent le record de victoires en déplacement (34) et n'ont jamais perdu deux matches d'affilée.
...

Dans l'histoire de la NBA, 1423 clubs ont participé à un championnat régulier. Les Warriors sont les meilleurs ces derniers mois : 73 victoires en 82 matches, soit une de plus que les Chicago Bulls en 1995-1996. Les Warriors détiennent le record de victoires en déplacement (34) et n'ont jamais perdu deux matches d'affilée. Pourtant, les USA se demandent quelle équipe est la meilleure : celle de Michael Jordan et Scottie Pippen ou celle de Stephen Curry et Klay Thompson ? Pippen affirme que ses Bulls battraient facilement les Warriors et 70 % des 295 000 personnes ayant répondu à une enquête d'ESPN.com lui donnent raison. Les Warriors de Curry n'ont donc pas encore le statut légendaire des Bulls et surtout de Jordan. Stephen Curry, MVP la saison passée, est meilleur buteur avec une moyenne de 29,9 points, soit 6,1 de plus qu'en 2014-2015 et la plus forte progression d'un MVP. Il a marqué 402 trois-points, soit 116 de plus que son record déjà phénoménal de la saison passée (286). On lui prédit une réélection à l'unanimité, ce qui serait unique. Le Golden State forme une équipe, s'appuie sur les trois-points (13,1 par match, un autre record NBA) et sur une circulation fluide du ballon. Avec 28,9 assists par match, ils en réussissent trois de plus que leur dauphin dans le genre, Atlanta. Pourtant, les Warriors semblent avoir perdu un peu de leur forme. Ils se sont inclinés à domicile contre Boston et Minnesota, même s'ils ont remis les choses au point avec deux succès en quatre jours sur leur grand rival, les San Antonio Spurs. La victoire au Texas est particulièrement importante : Tim Duncan et Cie avaient gagné leurs 39 matches précédents à l'AT&T Center et il ne leur fallait plus que deux victoires pour devenir la seule équipe NBA invaincue à domicile. Curry et les siens se sont imposés, sur le score serré de 86-92. San Antonio a appliqué la même tactique qu'en mars, qui lui avait valu le succès contre les Warriors : casser le rythme. Gregg Popovich, le coach des Spurs, ne se tracasse pas : à l'ombre du Golden State, son équipe a gagné 67 matches et a réussi le meilleur score de tous les temps 40-1. La franchise doit son succès à deux jeunes étoiles, Kawhi Leonard et LaMarcus Aldrigde, qui ont repris le rôle du trio Tim Duncan-Manu Ginobili-Tony Parker. Popovich espère que les Warriors ont investi trop d'énergie dans leur record et qu'ils le paieront en finale de la Western Conference. Tout le monde part du principe que les deux rivaux seront les finalistes de l'Ouest et que l'un d'eux sera champion. Car LeBron James et ses Cleveland Cavaliers, favoris au titre à l'Est, ne semblent pas à la hauteur des Spurs ni des Warriors. PAR JONAS CRETEUR