Bruxellois bon teint, René Taelman avait fait ses classes à l'US Auderghem avant de passer dans les rangs du FC Saint-Michel, à Etterbeek. Limité sur le plan du pur talent, il en devint le T1 à l'âge de 23 ans à peine. Véritable passionné de foot, il combina, à ses débuts, cette activité avec la rédaction de billets sportifs pour le quotidien " Les Sports ". Soucieux de se lancer à temps plein dans le journalisme, métier qu'il jugeait moins aléatoire qu'une carrière d'entraîneur, il proposa ses s...