Vous habitez aux Pays-Bas. Y remarquez-vous une certaine différence de mentalité?

Jan Moons (31 ans): Pas vraiment. Nous vivons à Geleen, juste passé la frontière néerlandaise, et en réalité la mentalité ressemble à celle du Limbourg belge. Le dialecte est également presque le même... Donc pour nous, quasiment incompréhensible! (il rit) Nous avons choisi d'emménager là parce que c'est plus près de Genk et que nos parents vivent du côté de Heist-op-den-Berg. Mais géographiquement, c'est quand même assez éloigné du club.
...

Jan Moons (31 ans): Pas vraiment. Nous vivons à Geleen, juste passé la frontière néerlandaise, et en réalité la mentalité ressemble à celle du Limbourg belge. Le dialecte est également presque le même... Donc pour nous, quasiment incompréhensible! (il rit) Nous avons choisi d'emménager là parce que c'est plus près de Genk et que nos parents vivent du côté de Heist-op-den-Berg. Mais géographiquement, c'est quand même assez éloigné du club. Quelles sont vos occupations favorites à côté du football?Pour le moment, je consacre presque tout mon temps libre à Jill, notre petite fille qui a deux ans et trois mois. Avant, j'organisais des activités pour mes amis mais depuis qu'on a déménagé aux Pays-Bas, ça a fortement diminué. Dès que nous habiterons plus près, nous recommencerons. Mais nous rentrons assez régulièrement en Belgique. Au moins une fois par semaine, nous rendons visite à nos parents.Etes-vous amateur de films?Oui, quand même. Avant, on allait régulièrement au cinéma mais avec l'arrivée de Jill, c'est plus difficile. De temps en temps, nous louons un film pour le regarder tranquillement à la maison. J'aime les films d'action comme, par exemple, Le Fugitif avec Harrison Ford. Par contre, les films de combat ne me plaisent pas trop. Un bon film doit surtout avoir une bonne intrigue. Collectionnez-vous quelque chose?Rien de spécial, non. Je conserve quand même un de mes maillots de chaque saison mais c'est tout. Et je ne fais surtout pas cela dans le but de tapisser une chambre!Accordez-vous beaucoup d'importance à votre voiture?Disons que je souhaite juste avoir une voiture convenable mais ce n'est pas pour cette raison que je changerais de véhicule tous les deux ans. Je ne recherche pas le top du top. Pour le moment, je roule en BMW et je suis très content.Est-ce que vous vous intéressez à l'intérieur de votre maison? Oui, ça bien. Pour notre maison, nous avons opté pour des rideaux gris qui varient du foncé au plus clair. Nous avons tout choisi ensemble et nos avis ont quasiment tous concordé.Quel rêve souhaitez-vous encore réaliser?Oh, j'espère encore un transfert à l'étranger. éa ne doit pas être d'office dans un grand club mais bien un dans lequel, je peux participer. Pour le reste, je ne suis pas vraiment un rêveur. D'ailleurs, à l'époque, je ne songeais pas devenir footballeur professionnel. En fait, mon objectif était de marcher sur les traces de mon père. Il est docteur et j'ai étudié cinq ans médecine. J'ai dû arrêter parce que la combinaison avec le football n'était plus possible. J'ai alors opté pour ma carrière et jusqu'à maintenant, je ne regrette vraiment pas mon choix.Quelles sont les qualités de Anja?Oh... Elle en a tellement. (il rit) Non sérieusement, ça marche très bien entre nous et j'ai réellement l'impression qu'on est sur la même longueur d'onde. Nous avons beaucoup en commun et pour les vêtements, la décoration et la voiture, nous tombons tout le temps d'accord. Parlez-vous beaucoup dans votre relation?Trop peu, je pense. Je ne suis pas un grand parleur et ça agace aussi un peu Anja. Agacer est peut-être un grand mot mais ça peut être parfois un peu pénible. Heureusement, cela n'est pas exagéré.Comment vous êtes-vous rencontrés?Anja Mertens (31 ans): Nous avions, à l'époque, 18 ans. Comme Jan l'a dit, nous venons de la région de Heist-op-den-Berg et nous nous sommes rencontrés grâce aux sorties. Il jouait déjà bien au football mais à un niveau beaucoup plus bas. J'allais même voir les matches avec ses parents mais il n'était pas encore question de carrière professionnelle. Est-ce beaucoup a changé dans votre vie lorsqu'il est devenu pro?Naturellement, il y a beaucoup plus d'obligations et vous n'êtes pas libre quand vous le souhaitez. Mais je préfère cela qu'une vie de médecin. Heureusement qu'il a arrêté ses études. En tant que docteur, vous commencez la journée très tôt et vous la terminez aux alentours de 22 heures. Et ça n'est souvent pas terminé. Maintenant, Jan a pas mal de temps libre.Quelles études avez-vous faites?J'ai étudié le management et la communication à l'école supérieure d'Anvers. Après mes études, j'ai travaillé sept ans mais depuis l'arrivée de Jill, je reste à la maison. Plus tard, je recommencerai mais seulement un mi-temps. Je suis de nature assez nerveuse et je ne supporte pas de rester assise toute une journée.Aimez-vous faire du shopping?Oui, pour n'importe quoi. J'adore en faire avec des amies. J'en fais de temps en temps avec Jan quand Jill a besoin de nouveaux vêtements mais quand c'est pour moi, j'y vais seul!Accordez-vous de l'importance à l'apparence extérieure?Oh, j'aime bien m'habiller. Quand je sors, je prends quelque chose de nouveau de mon armoire. Mais ça n'est pas exagéré! Je ne suis pas du genre à acheter des crèmes de beauté ou de faire du sport pour maigrir.Quelles sont les qualités de Jan?Il en possède beaucoup. Ainsi, il consacre beaucoup de son temps libre à Jill et à moi. Il sait que j'ai dû faire beaucoup de sacrifices pour lui. Lorsque nous avons déménagé aux Pays-Bas, j'ai abandonné une partie de ma vie sociale et il montre beaucoup de compréhension envers cela. Par exemple, il ne cherche pas quelque chose à faire le soir. Il préfère rester à la maison. Lorsque je travaillais encore, il m'aidait pour les tâches ménagères. Il préparait même à manger avant que je rentre du boulot pour passer un bon moment ensemble. Maintenant, c'est différent. On a plus de temps.Est-il romantique?Avec les années, son romantisme s'est légèrement estompé. Quand on est jeune, on est plus fou. Maintenant, il fait quand même attention. Il rapporte régulièrement un cadeau pour moi.Est-ce que Jill pourrait avoir un petit frère ou une petite soeur?Normalement, oui. Mais pour l'instant, j'ai quelques problèmes de santé. Dès que ça ira mieux, j'aimerais bien avoir un autre enfant.Quelles valeurs et normes allez-vous imposer à vos enfants?Je veux tout d'abord qu'ils respectent la vie et les gens. Notre éducation va sans aucun doute être dans la lignée de celle de mes parents. Nous voulons nous déplacer partout avec nos enfants.Comment voyez-vous votre vie après la carrière de Jan?Tous les deux actifs dans un domaine en tout cas. Nous commencerons bien par créer une affaire. Qui sait? Mais je ne pense pas que Jan restera dans le milieu du football. Il sera peut-être manager mais je ne le vois pas devenir directement entraîneur. Ilse Peleman