Les réformes dans le football belge ont montré l'exemple. Jasper van Leeuwen : " La Belgique s'est remise en question après l'Euro 2000. Le football de jeunes a subi de profonds changements, les cours d'entraîneurs ont été modernisés, le football offensif est devenu une matière spécifique, des équipes nationales de jeunes spéciales ont été mises sur pied pour des joueurs un peu plus frêles comme Dries Mertens. Et regardez où se trouve le football belge, 15 ans plus tard. Ce n'est pas un hasard. C'est la conséquence d'une gestion avisée, surtout en matière de formation.
...

Les réformes dans le football belge ont montré l'exemple. Jasper van Leeuwen : " La Belgique s'est remise en question après l'Euro 2000. Le football de jeunes a subi de profonds changements, les cours d'entraîneurs ont été modernisés, le football offensif est devenu une matière spécifique, des équipes nationales de jeunes spéciales ont été mises sur pied pour des joueurs un peu plus frêles comme Dries Mertens. Et regardez où se trouve le football belge, 15 ans plus tard. Ce n'est pas un hasard. C'est la conséquence d'une gestion avisée, surtout en matière de formation. Et je ne parle pas uniquement des Diables Rouges. Vos équipes nationales de jeunes sont également d'un très haut niveau. Ces dernières années, les jeunes de l'Ajax ont régulièrement été battus par ceux d'Anderlecht. Pourtant, il y a deux fois moins de footballeurs licenciés en Belgique qu'aux Pays-Bas. Aujourd'hui, la tendance est de nouveau en train de s'inverser, parce qu'à la base, les plus jeunes joueurs de l'Ajax jouent sur de petits terrains. Mais il est clair que la Belgique a pris de l'avance sur nous. " Bob Browaeys (ndlr : aujourd'hui coordinateur technique de la fédération flamande, il était le sélectionneur de l'équipe nationale U17 à l'époque d'Eden Hazard et de Christian Benteke) a joué un rôle important dans les changements apportés au football belge. " Bob a entrepris, depuis longtemps déjà, de faire jouer les tout petits sur des terrains aux dimensions réduites ", se souvient Van Leeuwen. " Ensemble, nous avons introduit le futsal dans la formation des jeunes. Nous n'avons pas réinventé la roue. Lorsque nous avons demandé à Bob quelle était sa source d'inspiration, il a laissé tout le monde bouche bée : Johan Cruijff ! " Jonk : " Nous parlions le même langage footballistique. Que ce soit en matière de développement des jeunes talents, de coaching ou d'encadrement des jeunes. Bob avait déjà accumulé de l'expérience en Belgique dans ces matières. Nous nous sommes alors intéressés à la manière dont on travaillait dans d'autres pays. Dans les grands clubs espagnols, nous avons découvert l'importance de la méthodologie. Des clubs comme Barcelone, Villarreal, Valence et l'Athletic de Bilbao sont passés maîtres dans la manière d'enseigner leur vision du football. Nous nous sommes aussi souvent rendus au Portugal, d'où sont originaires beaucoup d'entraîneurs à succès. Et nous avons regardé comment fonctionnent les centres de formation en France. Ce sont autant de sources d'inspiration. Notre propre vision du football reste la base, mais ensuite, nous regardons comment nous pouvons y intégrer des éléments découverts ailleurs. " Van Leeuwen : " En France, les méthodes utilisées pour les footballeurs d'âge moyen sont très intéressantes. Là-bas, les talents intègrent les clubs professionnels relativement tard. Ils travaillent avec des centres d'entraînement, où des jeunes de 13 à 15 ans logent en internat. La plupart de ces talents proviennent de clubs amateurs. Kylian Mbappé en est un exemple récent. Paul Pogba a, lui aussi, longtemps joué dans un club amateur. Ce qui est frappant aussi, c'est que l'on joue toujours au sol. Même en Angleterre, c'est de plus en plus fréquent chez les jeunes. Alors que chez nous, curieusement, les longs ballons reviennent à la mode. " Hordijk : " En Allemagne, le scouting s'effectue d'une autre manière depuis quelques années. L'accent est mis sur l'habileté technique, ce qui était rarement le cas autrefois dans le football allemand. Et là, aussi, on a créé des centres d'entraînement répartis dans tout le pays, où les talents viennent s'entraîner une fois par semaine. "