Neymar Jr (24 ans) a une fois de plus été insaisissable en quarts de finale de Champions League, même si le Barça a eu du mal à vaincre l'Atlético Madrid (2-1). L'artiste brésilien est hot. Mais où l'international (70 caps) a-t-il appris à penser et à agir aussi vite ? Sur le terrain de Mogi das Cruzes, à Sao Paulo. L'univers du meilleur footballeur sud-américain 2011 et 2012 se résumait au football de rue.
...

Neymar Jr (24 ans) a une fois de plus été insaisissable en quarts de finale de Champions League, même si le Barça a eu du mal à vaincre l'Atlético Madrid (2-1). L'artiste brésilien est hot. Mais où l'international (70 caps) a-t-il appris à penser et à agir aussi vite ? Sur le terrain de Mogi das Cruzes, à Sao Paulo. L'univers du meilleur footballeur sud-américain 2011 et 2012 se résumait au football de rue. Neymar est une vedette mais pas un héros du Mondial. Le Brésil compte cinq sacres, tous gagnés sous l'impulsion d'un attaquant célèbre : Pelé en 1958 et en 1970, Garrincha en 1962, Romario en 1994 et Ronaldo en 2002. L'ailier, qualifié de nouveau prodige depuis ses débuts en 2009, a échoué dans cette quête il y a deux ans : blessé, il n'a pu participer à la demi-finale, face à une Mannschaft sublimée, qui a infligé au pays organisateur une cuisante défaite 1-7. Le Brésil est donc décidé à faire oublier cette humiliation au Mondial russe. En attendant, Neymar brûle le fer tant qu'il est chaud. Il y a cinq ans, il a imaginé faire découvrir aux autres ses racines sportives. En accord avec son partenaire Red Bull, il a décidé de passer à l'action, sous forme de tournoi. Après trois ans de tests intensifs, le format a été validé. Ce n'est pas un événement local mais d'emblée international. Le Neymar Jr's Five se dispute sur six continents, dans 45 pays. Au total, 40 354 footballeurs répartis en 6286 équipes vont lutter pour le premier prix. Les matches se jouent à cinq contre cinq, avec quelques règles très spécifiques. Le terrain doit mesurer 25 mètres de long, entre douze et quinze mètres de large. Le temps de jeu n'excède pas dix minutes. Chaque équipe perd un joueur chaque fois qu'elle encaisse un but jusqu'à ce qu'elle n'en ait plus ou que les 600 secondes soient écoulées. Si Neymar pouvait former lui-même une équipe, il choisirait apparemment ses coéquipiers Dani Alves, Luis Suarez et, bien sûr, Lionel Messi mais aussi Thiago Silva, le défenseur du PSG. Ces matches promettent d'être spectaculaires avec une bonne dose de culot puisqu'il s'agit de marquer le plus vite possible sans négliger son organisation. Le dribble et l'efficacité sont des facteurs cruciaux de succès. Les joueuses et joueurs de 16 à 25 ans, nés entre le 1er janvier 1991 et le 31 décembre 1999, peuvent faire admirer leur talent dans les tournois régionaux de qualification en Belgique. Il y a place pour 32 équipes de sept joueurs maximum. Samedi prochain, de 14 à 20 heures, Bruges (Garrincha) donne le coup d'envoi des matches belges. La semaine suivante, c'est au tour de Bruxelles (Urbansoccer, Dworp), qui passe le flambeau à Charleroi (Urbansoccer) le 30 avril. L'équipe nationale sera formée le 21 mai au Lycée Dachsbeck de Bruxelles, dans le quartier du Sablon, sur un petit terrain typique. Neymar ne ménage pas son engagement pour cette première. Il veut donner leur chance aux footballeurs de rue, une race en voie de disparition, et a promis de faire un sérieux effort pour les lauréats. Le 10 juillet, le lendemain de la finale de l'EURO, le Brésilien mettra ses courtes vacances entre parenthèses pour emmener tout le monde à son Institut, à Sao Paulo. Il utilise les réseaux sociaux pour tenter d'enthousiasmer ses admirateurs mais ce n'est pas tout : les champions du monde passeront aussi une semaine à Barcelone, aux frais de la star. Ils assisteront à un entraînement dispensé par Luis Enrique et Neymar leur a promis qu'ils pourraient assister à un match de championnat de Barcelone. PAR FRÉDÉRIC VANHEULE