LUNDI

- Tout fout le camp. Un gros carnet d'adresses, ça s'assume : à Genk Degraen avale mal les salades de son indic brésilien qui lui propose... Rivaldo, 40 ans en avril et bizarrement plus tenté par la houille de Waterschei que les bars de Sao Paulo. A quand des vacatures pour Adriano, Gronaldo ou Romario ? Pas de quoi remonter le moral du bon Dirk : après les quatre briques de Lambrecht pour Tshimanga, le confrère malinois fait aussi tourner la roue de la thune : " Gorius, ce sera cinq millions ".
...

- Tout fout le camp. Un gros carnet d'adresses, ça s'assume : à Genk Degraen avale mal les salades de son indic brésilien qui lui propose... Rivaldo, 40 ans en avril et bizarrement plus tenté par la houille de Waterschei que les bars de Sao Paulo. A quand des vacatures pour Adriano, Gronaldo ou Romario ? Pas de quoi remonter le moral du bon Dirk : après les quatre briques de Lambrecht pour Tshimanga, le confrère malinois fait aussi tourner la roue de la thune : " Gorius, ce sera cinq millions ". - Kiel, la routine. 2012 comme 2011, ça cause fric au Beerschot. Le trou atteint dix millions d'euros mais Vanoppen garde le moral. Son dernier bin's ? Emettre des obligations pour les supporters : " Si Leterme a réussi avec ses bons d'Etat, pourquoi pas nous ? " Un socio du Bosuil glisse malicieusement : " L'Antwerp a fait pareil dans les années 90, on attend encore nos dividendes ". Mais Vanoppen se rassure en se faisant un nouvel ennemi : il vomit l'échevin des Sports, coupable d'avoir publié Antwerp Till I Die sur son site perso. - Pardonnez nos péchés. Premier acte fort de Dury sous son maillot arc-en-ciel, le flic rappelle les marauds Habibou et Maâzou : " Certains sont trop bons pour qu'on s'en passe ". Tout bon pour l'égo des deux lascars. Qui n'en manquaient déjà pas. - Alex, Patron des écoliers. Entre le Père Noël et la galette des Rois, Czerniatynski encaisse ses étrennes : il rafle la crosse de Saint-Nicolas (D2). Coach des causes pourries après Malines, Beveren, Saint-Gilles, Tournai et l'Olympic, Alex est le... 42e coach du club en 18 ans, son devancier a tenu trois mois. Mais après Malines, Beveren et l'Olympic, Czernia est blindé. Et déjà très corporate : " Saint-Nicolas va redevenir un grand nom ". Quel grand enfant, cet Alex. - Ziguy a le groove. Badibanga s'en va six mois en prêt renifler les tulipes de De Graafschap : après les soirées sélect du Parc, Ziguy va devoir s'adapter, l'ex-club de Kalezic est surnommé... les Superboeren. De Winter (ex-Westerlo) lui dira tout sur l'horaire de la moisson. Car le blé lève haut : Huntelaar a débuté ici. - Gazelles à sabot. Coup de froid sur le mercato brugeois, Mannaert doit biffer Soriano (Barça B), sa priorité pour janvier : orphelin de Villa blessé, Guardiola repêche le buteur réserve en équipe A. Rien de meilleur chez les bannis : Van Gijseghem se claque un tendon, il perd deux mois et un transfert en janvier. Coosemans se lâche et flingue Jorgacevic : " Kujovic et moi, on pouvait assurer la saison ". A moins que le vilain journaliste ait encore mal compris ? - Droit devant. Sur la route aussi, Cyriac a le pied lourd : le Zorro rouche est encore privé de permis, juste un troisième flash en six mois. Et comme il peut choisir, le Congolais repassera son examen théorique. Un conseil : à l'avenir, évitez l'E40 zone Bertem. Le confrère Lepoint repasse sur le billard et reviendra pour les play-offs. El Ghanassy confesse : " L'accident de Christophe m'a ouvert les yeux ". Au volant c'est mieux, Yass. Pas vrai, Toff ? Terminus gantois pour Suler : le farceur slovène s'en va trébucher à Hapoel Tel-Aviv, la D1 perd l'un de ses meilleurs comiques-troupiers. - Ça roule au Cercle. " Je te rends ton Neto, tu me prêtes ton Carvalho " : Bob Peeters accueille du Sporting Portugal une nouvelle huile de sardine championne du monde avec les U20 portugais. Même qu'il revient de prêt à Fatima. Toutes les raisons d'avoir la foi. - On remplit la cuve. Mazuch nourrit ses rêves d'Euro, le Tchèque signe à Dniepr (Ukraine). Ciman ayant dit non, Ondrej était donc le second choix. Tout profit pour la tirelire à Van Holsbeeck, qui revend trois briques un éclopé acquis naguère pour le tiers. - Brut épais. Confirmé, au Kiel on est naze en calcul : Sidibe brosse le stage en Turquie, il a confondu... net et brut et réclame des arriérés. Avant de filer retrouver sa famille en Hongrie ? Tiens au fait, ce stage ? " Tout est payé par un sponsor mais on ne dit pas son nom ", coupe - nébuleux - le porte-parole. Encore un qui ne reverra pas son fric. - Déprime de champion. Le foot par GPS n'est pas une exclusive brugeoise : à Antalya, Genk enchaîne les kilomètres capteur à la ceinture... et Bailly stoppe victime de crampes. De Bruyne annonce qu'il mettra les voiles en fin de saison mais, mieux que le vrai/faux menteur Vossen, il le dit avec les formes : " J'ai bien peur que le Racing demande trop d'argent ". Vanden Borre valse à la flotte, blessé Camus plonge au Nasdaq. - Etre et avoir été (1). Depuis sa suite du Conrad, Emile Mpenza (34 ans) communique : -banquette à Bakou, il veut se relancer en Belgique. Annoncé à Westerlo, Emile rassure Wijnants : " Je n'ai plus besoin d'argent, mes ex-top clubs me payaient... six millions par an ". Les plongées de Mouscron, Plymouth ou Sion, c'était donc notre Mimile ? Même Verbauwhede est trop cher pour le Kuipje, les négociations s'enlisent. Bad news pour un autre grabataire local : Van Hout revient blessé de ses vacances... en traîneau. - La mariée était en mauve. L'agent de Biglia révèle les moteurs chromatiques de son boy : " Lucas rêve de la Fiorentina car il adore le violet ". Biglia précise : " Je termine la saison à Anderlecht, j'aime aussi le mauve... et même le grenat... du Barça ". Biglia évoque aussi ses couleurs capillaires, des mèches blondasses à la Torres : " Un désir de ma femme pour le mariage ". Le début de l'aliénation qu'ils disaient. Un dernier tuyau pour Coach Ariel : " Mon vrai successeur, c'est Praet ". Prends ça, Marecek. - A bout de souffle. A La Manga, chacun joue son pipeau : Riga veut un renfort pour chaque ligne... à l'exclusion de tout départ, Jean-François de Sart freine plein pied. Kanu s'en fout, revoici sa ballade des gens malheureux : sa famille débecte notre Gelbique et sans sa smala, le pitbull mosan se sent mou du croc. Manu Ferrera festoie déjà, pareil pour la Confrérie anti-Judas : car Kanu le jure, lui n'ira pas à Anderlecht. Allusion à d'autres ? A l'entraînement, le jeune Menga fait un malaise vagal, on a craint un second cas Pamic. Pistonné par notre Steph, Camara signe à Valenciennes. - Treize à table. De Keersmaeker garde la cote à Zurich, notre Swâ fait partie des 13 membres reconduits de la commission litiges de la FIFA. Judas, va. Tiens, justement : Majid Oulmers, un ancien cauchemar des comitards revient à Charleroi... mais au FC en Promotion. - God save King George. Leekens va faire la bise à Capello : le 2 juin, les Diables vont jouter les Angliches à Wembley. Une première depuis 1964, même Georges était encore acnéique. A vos pockets, voici Piccadilly Circus. Dury comptait bien double : la fédé divise son poste, il y aura un directeur technique et un coach Espoir - deux qui filent en même temps, c'est moins probable. Thans signe comme DT francophone. Et rien de plus. Pour l'instant ? - Briques et braques. En stage, Mons prend le vent... de Blankenberge : " On mange mieux chez nous et le président a déjà payé assez de primes ", résume Van Wijk. Avis de tempête aussi à Malines : le vent a emporté le toit d'une tribune, le tarif pour Gorius monte d'un Beaufort. Sorry, Dirk. - Double clic. Stijnen n'a jamais manqué de mémoire RAM : l'ex-corbeau se souvient qu'il fut formé à Hasselt et douille pour sauver son matricule de la faillite. 10.000 euros qu'il aurait craché, le bon Stijn : pour un fond d'écran rénové, rien de tel qu'un bon backup. A Antalaya, sa doublure Pacovski prend cinq caisses contre Genk (5-1). Dans l'autre cage, ce Vuitton-boy de Bailly preste 45 minutes, un contrat l'attend dans la mallette à Degraen. - Etre et avoir été (2). Nibombe ressort de la cave, le roi du proverbe togolais signe à Boussu-Dour : après avoir tenu Henry au Mondial 2006 et joué la Ligue aux grandes oreilles pour Timisoara, Cousin Daré ne verra plus de Vedette... que le stade du même nom. L'Antwerp accueille deux gars de Man Utd, Cofie et... Keane - rien à voir avec qui vous savez. Bonne chance à eux : si O'Shea a percé à Old Trafford, Wallwork croupit en cabane pour trafic de bagnoles. - Arnaques totales. Une lune de miel de deux jours, puis... 31 heures en avion : just married, Suarez débarque à Belek dans la tornade et après un contrôle passeport prolongé lors du transit allemand. Au pays du smog aussi, ça s'emballe : Arsenal aurait 12 briques pour El Rey Matias. Anderlecht dément, les Gunners aussi... mais plus mollement. Suarez fait son Biglia : " Je ne pars pas en janvier ". Le départ est immédiat pour le Père Samuel : contrat rompu, le roi de la breloque filerait à Braga, dont le dernier rapport-scouting date... de six mois. Quelqu'un a le DVD d'OHL ? - Façon Lineker. Même en stage en Espagne, les Allemands gagnent toujours à la fin : sans Cyriac, Seijas et Berrier, le Standard prend et un, et deux, et trois zéro contre Dortmund - logique, en face... un Zidan a frappé. Lokeren fait un chouïa mieux contre Hambourg (1-3), même que Harbaoui (oui, oui) a marqué. Contre Fribourg, Malines clôt le bal (0-1). - Tous ensemble. Première résolution 2012, la Ligue Nationale bat le rappel : les clubs de D2 seront mieux rémunérés... à condition de céder à la tutelle leurs droits d'image. Rien de changé chez Oncle Abbas : le soir à la pause contre Roulers, le boss passe une gueulante au vestiaire, au final le marquoir affiche 4-0. Licence de psy en poche. - Chabadabada. C'est rédhibitoire à chaque mercato : Preud'homme et Al Shabab se pointent pour Tchité. De Sart réactive ses jokers offensifs : un certain Maicon, brésilien d'Ukraine, et un dénommé... Perbet, Français de Mons. - Gary forever. Lineker frappe encore : Hambourg enrhume Bruges (1-2), Stuttgart kickerise le Beerschot (0-2). Heureusement, il reste Sollied et ses buteurs gantois contre K'Lautern (5-1). Et même la Belgique du... kicker, sacrée championne du monde (3-0). Et face aux Allemands. C'est rare, donc c'est bon. - Steven rase gratis. En tournée télé pour ses v£ux, Steven Martens douche les espoirs francophones en D2 : Eupen et Charleroi sont en grande difficulté financière, les clubs sans licence seront privés de montée. Abbas, sors tes biftons ! ERIK LIBOIS, AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT" Pour être Diable Rouge, je suis prêt à jouer jusqu'à 50 ans. "Mémé Tchité" J'ai rêvé d'un C4 pour Jacobs. "Thomas Chatelle" Non Bruges n'est pas Eurodisney. "Christoph Daum" Le Soulier d'Or, c'est pour les égoïstes. "Lucas Biglia