Lundi

A s'naise. Nouveauté pour le Soulier d'Or : question d'éviter les fuites, le dépouillement aura lieu plus tôt dans la guérite de l'huissier. Question aussi de convaincre le lauréat qui renâclerait à venir. Fini donc les surcoûts d'hélicos. Pas vrai, Lorenzo et Sergio ?
...

A s'naise. Nouveauté pour le Soulier d'Or : question d'éviter les fuites, le dépouillement aura lieu plus tôt dans la guérite de l'huissier. Question aussi de convaincre le lauréat qui renâclerait à venir. Fini donc les surcoûts d'hélicos. Pas vrai, Lorenzo et Sergio ? Transfert de fonds. Une fourmi familière gigote à Neerpede : entre les fêtes, une trempette à Dubaï et un séjour-chameau à la CAN, Boussoufa vient soigner sa vO2Max chez ses chers Mauves. Donc non : Anderlecht n'a pas encore le cash pour une parcelle au Daguestan. Et le Mbark de faire son Lukaku : " Je finirais bien ma carrière ici ". Chiche. Garanti... Pas question pour Mboyo d'échanger son tonnelet de lessive Pierre François : grâce au coup de sang du dernier, le Gantois ressort blanchi d'une éventuelle sanction vidéo pour son grattage d'orteil au genou kanusien. Le Parquet enterre la cause, trop marre des ingérences des clubs frustrés. Le message portera-t-il ? ... sans tache. Sur le péché d'immixtion franciscain, Conceiçao rejoint le Parquet. Venu spécialement de son port de pêche, Sergio sort armes lourdes et grenades pour flinguer son ex-hiérarque. Lequel ne serait qu'un jaloux arrogant assoiffé de pub et de pouvoir, fixé sur le scalp des gentils D'Ono et dont les fuites tactiques auraient coûté le titre aux Rouches ! La charge était trop lourde : le Père François, mutique sur ce coup, ressort vainqueur au bénéfice des balles perdues. No man's land. Le barillet Conceiçao est encore chaud que Liège vit son carnage. Gonzales veut déménager, Madame et Bébé ont tout vu de la fenêtre de l'appart Place Saint-Lambert. Bas-les-armes pour Lucien D'Onofrio : un rôle de pion au Parc ne lui dit rien, passez mon tour - ou alors en sous-marin. Mais Loulou laisse un enfant dans le dos de Chouchou Roger : l'enquête du juge Richard révèle des montages occultes cautionnés par Verschueren dans le transfert de Mornar en 2001. A votre crédit. Au Beerschot, Vanoppen a trouvé du pèze, les joueurs touchent leurs salaires. Une boîte informatique veut investir au Kiel : toujours l'effet Stijnen ? Les Rats rêvent aussi de parents civilisés : des ateliers pédagogiques sont organisés pour bannir les débordements des spectateurs aux matches de jeunes. Combien de parents dans le kop anti-Kawashima infiltré par le Vlaams Belang ? Rewind. Hyland n'est pas Mboyo : le pitbull genkois prend quatre matches pour une vlamme à Arzo, le Procureur s'est basé sur... les images. Louwagie mieux que François : le Gantois a su tenir sa langue plutôt que hurler au loup. 2011 se clôt pour Vanden Borre : touché à la cuisse, le roi de l'électro est out pour un mois. Sarr ne le relaiera pas : " Been ne veut pas de moi, je pars en janvier ". 45 minutes à Valence, un 7-0 dans la culotte, et puis s'en va. Running-gag. Six ans plus tard, revoici l'Amicale des comiques-troupiers du match pourri : les 31 inculpés du dossier Ye défilent en Chambre du Conseil... même si seul Mardulier est venu montrer sa truffe. Procès ou pas ? On le saura en janvier. Chez BWin, la cote du non-lieu est à 5/1. Marché de Noël. Dans la Cité de la peur ardente, Tchité et Van Damme somatisent à mort. Le premier a le genou coincé, l'opération impose trois mois d'arrêt ; le second a les adducteurs déchirés et est congelé jusqu'en février. Ça vous fait des fêtes au chaud... et un mercato au panier. Et ça, c'est un sale coup pour Mémé. La quille au Kiel. Semaine faste au Beerschot : le comité d'évocation casse le jugement Kawa/Fukushima pour vices de forme, l'amende de 16.000 euros est suspendue. On se retrouve en appel. A chacun son team-building. Marc Brys emmène ses Malinois dans un centre de conduite s'initier à l'aquaplanage, pratique avant de passer sur la patinoire trudonnaire. A Zulte Waregem, vive la formation continue : le staff technique suit à Amsterdam un symposium de Guus Hiddink. Celui-là même qui voulait Kalezic comme T2 à Chelsea. No regrets, Darije ? Go pass. Anderlecht oblitère son libre-parcours sur la tôle de la draisienne moscovite : Jova règle ses vieilles ardoises Place Rouge, Suarez fait son Falcao, Fernando se dépucèle pour son défunt papa, Kljestan enrobe de sauce texane, Wasyl sort le premier sa rétro 2011, Gillet envoie sa toupille hebdomadaire (5-3). Sur sa ligne, Coach Ariel fait des multi-bonds, même qu'on l'aurait vu sourire. Venus en scouts russes, Bous et Jona ont soupesé leurs regrets entre foot et salaire. Le coach visiteur veut racheter Suarez sur-le-champ, mais en Belgique le mercato c'est sacré. Hein Bart ? Main de Dieu. La vidéo est de saison, le Parquet de Malines pourrait demander les images aux cerbères de La Rocca, haut-lieu de la nuit lierroise. Un soir de novembre, Sollied aurait encore trop bu et testé le marquage-culotte avec hands volontaire à l'intimité d'une cliente. " Tempête dans un verre d'eau... et il n'y a même pas d'eau dans le verre ", décrypte le roi du liquide. Et de citer la Bible : " Qui cherche la vérité, la trouve ". Par exemple lors de cette nuit en cellule ? Le chant des sirènes. 43 points au scrabble, mais bien davantage en potentiel marketing : Michy Batshuayi tape son pruneau dans le string-dentelle de la Petite Sirène et s'offre " le plus beau jour de sa vie " - et les pizzas pour la collectivité (0-1). Le remix rouche, avec Moris-Gonzales-Belhocine-Camara-Berrier (oui, oui) pour démarrer, complètent le plein-pot belge, et en bonus le label de meilleure défense de C2 - et ici, Daum n'y est pour rien. Pour une fois qu'il venait, Duchâtelet repart avec les plans du Parken Stadium local, avec son toit mobile : Sclessin pourrait devenir le Sportpaleis mosan, concerts inclus. William Dunker, prépare tes boîtes à rythme. Débouchage assuré. Comme prévu, Bruges-Braga se termine par le nul salvateur pour tous, même si dix rescapés portuguès ont fait jusqu'au bout trembloter onze Gazelles frigides (1-1). Vleminckx a les Lusitaniennes définitive- ment désensablées : le bélier-compteur brasse moins d'air et plante sa graine, c'est pour ça qu'il est payé. Entre Hellènes. Lokeren signe un certain Galitsios, ex-back droit d'Olympiacos. Jean-Marie Philips est prêt à danser le sirtaki : prépensionné de Daknam, JMP rempilerait bien comme maïeur de la Ligue pro. Envoyez les assiettes. Trafic d'infos.Live from UEFA, les boules chaudes et froides rendent leur verdict. Daum va re-bouffer de la saucisse avec Bruges à Hanovre, copions à retirer au guichet de Sclessin. Sauf qu'au tour suivant pourrait se pointer... le Standard, à condition de craqueler Cracovie, ses Junior Diaz et Dudu Biton - infos dispos au Breydel et au Mambourg. Tuyaux suite : Bolat peut renseigner Proto sur les buts-miracles contre AZ. En cas de qualif, Jacobs devra recroiser Walem (Udinese) ou Bölöni (PAOK Salonique). Bas de Hurluvent. Le démiurge hurlu émerge de sa tanière : Jean-Pierre Detremmerie passe dix heures d'audition sur le financement occulte de Mouscron. Et ressort inculpé de faux et détournements de biens publics. Pourtant, l'Excel c'était sympa. L'autre Eddy. A l'Antwerp, Eddy Wauters reste increvable. Les tontons flingueurs Verhaeghe-Hofmans semblaient l'avoir oublié en convoquant une AG censée déboulonner le dinosaure du Bosuil. Par décision de justice, le banquier fou obtient son maintien sur le trône. 42 ans qu'il y campe. Frère Sourire. Luciano retour dans l'ombre, l'aîné des D'Ono rebondit : Dominique signe pour six mois comme DT à Metz dont le patron dirige une filiale... de Cockerill. Pour info Dom, les CDD ne donnent pas droit au préavis d'après-coup. Mais Pierre F. de Sclessin peut prêter le gîte et le couvert sur place. Le foot d'en-bas vole haut. La D1 fait sa révolte des sans-culotte : Westerlo, le Lierse et Saint-Trond grignotent, le maintien relève le menton. Westerlo et Beerschot prolongent les amabilités pour services rendus : Goor a le tendon qui chatouille subitement, Losada McDonald et Sidibe cirent le banc, ça fera trois points pour Cousin Caje et Tonton Herman, c'est beau la solidarité (3-1). Le Lierse assomme de sang-froid un Courtrai vendangeant l'hiver (2-0), Canaris et Malinois cherchent encore la cible (0-0). Frank, c'était bon. Dachelet passe à la postérité : il s'arroge la dernière biscotte rouge signée De Bleeckere. Preuve que le déclic n'est pas qu'un vain mot, Mons ramasse à Zulte Waregem son deuxième succès away de rang (2-3). Perbet plante son seizième bulbe, le pic-vert Matthys pique trois assists dans son ex-manoir. L'autre régional, Frank, clôture dans son jardin un parcours de 27 ans de sifflotements divers. Même que le bougre avait la larme à l'£il et le verbe chevrotant. Nul mais bon. Nul le score, pas nul le match et vraiment pas nuls du tout les supporters limbourgeois : le Standard et Genk se font un remake des play-offs sans les toiles mais étoiles incluses (0-0). On dénombre 34 (!) tentatives, Camus et Kennedy poncent les bois rouches : le Standard revivrait-il déjà sa Tchité dépendance ? Mais l'image forte vient des tribunes : les fans de Genk, réputés pour leur goût des fosses septiques sudistes, fondent leur chagrin dans le deuil de la Place. Ras la touffe. Witsel à Sclessin, Bous et son sabot doré au Parc, les ex ré-enlacent leur régulière : Anderlecht claque un Lokeren pour une fois joueur, en fin de match Mbokani émerge de la poudreuse pour place son joker (3-2). L'inarrêtable Gillet peut louer son Dieumerci : un doublé le Gui supporte, un triplé eût imposé la tondeuse et la boule à zéro, la faute à un vieux pari avec Poco de Seraing. Action, réaction. A OHL, Daum perd son talisman et plonge dans la daube : Bruges prend trois mises en bière, Jorgacevic se blouse, l'ex-Circulaire Boi écluse deux pintes (3-1). Odjidja a bu du rouge trop jeune, Bourdouxhe a palpité, les provocations louvanistes ont marché mieux qu'en rêve. Trois heures plus tard, Gand chipe en plein Breydel l'accessit de son vieil ennemi : Van der Bruggen place son crédit-pont en plein Cercle et gondole ses Buffalos vers la deuxième place (0-1). " Notre prochain team-building se fera à Lourdes. "Jan Ceulemans " Riga deviendra notre Wenger. "Yves Leterme " Danke Schön, Herr Koster ! "Christoph Daum " Cet Anderlecht-là est plus fort que le mien. "Mbark Boussoufa