LUNDI

Main-d'£uvre locale. Un simple livre de lois recèle ses vertus aphrodisiaques. Tchité brandit le Code de nationalité burundais : l'avant bonneté n'a jamais eu la citoyenneté ad hoc et serait libre d'épouser notre cause diabolique. Dans la foulée, le citoyen du monde jure de teindre ses tresses en noir-jaune-rouge le jour venu. Au moins, le bon Mémé soutient les coloristes d'outre-Meuse.
...

Main-d'£uvre locale. Un simple livre de lois recèle ses vertus aphrodisiaques. Tchité brandit le Code de nationalité burundais : l'avant bonneté n'a jamais eu la citoyenneté ad hoc et serait libre d'épouser notre cause diabolique. Dans la foulée, le citoyen du monde jure de teindre ses tresses en noir-jaune-rouge le jour venu. Au moins, le bon Mémé soutient les coloristes d'outre-Meuse. Daltonisme. Si Jacobs ne cause pas à De Sutter, ses hiérarques le font pour lui : " Tom est mon chouchou ", glisse Vanden Stock, serré de près par son toutou Herman (" C'est le meilleur à son poste "). Suite logique, le Sporting veut prolonger son très tof Tom... qui n'a pas changé d'avis, il veut partir : " Mais pas en Russie, ma vie privée est prioritaire ". Pas à Gand non plus pour Van Holsbeeck : " Pas question de renforcer un rival, Louwagie s'enfuira dès qu'il verra le prix. " Impayable Panda. A Eupen, c'est toujours Carnaval avant l'heure. Après le manager italo-suisse, le coach-nain-marionnettiste et le directeur-flic tâté par ses propres matons, place au Bernard Madoff du bas-Rhin. A son retour de Dubaï, le patron de l'Alliance est cueilli par les barbouzes : Ingo Klein vole en taule, on lui prête une méga-escroquerie financière vers New York, impliquant 4.000 clients à hauteur de... 100 millions d'euros. Wunderbar. Technico-tactique. Le spectre MPH hante déjà le Parc : T2 Hasi voit son avenir ailleurs en T1 et Frutos, de passage chez Saint-Guidon, décline le poste de T3 Renders. Se pointe un autre ex du lieu : Aleksandr Ilic scrute les entraînements pour sa Pro-Licence. Gillet n'est pas encore candidat, il négocie un contrat à la hausse de cinq ans : " M'augmenter est un signe de respect. " Oui, de respect. Canaris OGM. Sclessin-Stayen, le passage secret re-crépite aux approches du mercato : Berrier est chuchoté en Canari. Chaussée de l'Amour, le Ribéry des terroirs trouverait-il sa Zahia ? Car le président local ne veut que des petits formats, prétendus plus adroits sur l'astro du Stayen : " La plupart de nos buts viennent de floches de nos grands formats ". Bientôt l'élevage dirigé côté Canari ? Solidarité inter-générations. Les joueurs du Beerschot reçoivent un mail collectif : la moitié du salaire d'octobre est versée ce jour. Les Rats remercieront les papets et students de Leuven : leur boss Vanoppen a trouvé son blé en revendant deux chantiers, une seigneurie de 120 lits et un complexe de 95 kots. Pour qui les à-fonds ? Pas pour les Unionistes : à Saint-Gilles les joueurs partent en grève, même en D3 la paie est pénible. Eurêka : l'Union ouvre... un fan-shop au c£ur de la commune. Avec même un Musée dans la cave. Sortez les bouliers. Les fessées européennes n'ont pas taché la moquette de la Crystal Arena : Genk prolonge Been de deux ans. " La preuve que le Racing a une vision qui ne s'arrête pas à deux défaites ", résume le Batave. Et quelle vision : avec Super-Mario il y a toujours buts et spectacle. Reste à choisir le bon côté. Tragédie grecque. Le présent c'est l'avenir, et l'inverse. Emu par l'Acropole voisin, Roger Vanden Stock clôture le dîner de presse par une sacrée moussaka nappée de retsina mauve : toge relevée sur l'épaule, lyre de l'aède à la main, le Zeus zwanzeur évoque sa future retraite au Mont Olympe. Un successeur dans la famille ? " Non, cherchez parmi les actionnaires ". Ce fichu CA qui n'a pas voulu du copain Lulu. Et le cousin Philippe de régler son pas sur celui du frère de lait : " Si Roger part, je pars aussi ". Tout ça le jour où Ciccio Elio scelle son bel accord. Elle est pas moche, la vie ? Slow venue. Zenit, Etoile Rouge, Dortmund : tout ça, c'était du pipeau. Les Gazelles du jour enterrent la génération 87-88 et slaloment à Maribor : en 15 minutes 33 secondes, chrono teuton en main, la Daum Factory souffle le brelan local par un carré gagnant (3-4). Dirar joue au flipper, Akpala invente l'enchaînement technique, Donk plante des deux côtés en hommage à sa mamie malade. Daum est bien l'anti-Koster : aujourd'hui, Bruges garde ses acquis et refile aux gars d'en-face sa scoumoune du gaspi. Feu rouche. " Je n'ai pas peur de Tchité " : le coach d'Hanovre a déjà vu plus clair, le bon Mémé sort un énième match de Wisigoth, Cyriac vole à Bia son but contre une pizza, Vainqueur honore son nom, le Standard installe son train d'enfer en seizièmes de C2 (2-0). La rotation a vécu, Riga n'a pas bougé son 4-4-2 : l'audace a payé. Côté matraques aussi, Liège rince Hanovre : la police locale bastonne des fans visiteurs, le club teuton va en justice. Un si joli prénom. Le mauve se tache de noir : Hippolyte Van den Bosch, dernier survivant du premier sacre anderlechtois de 1947 et successeur de Mermans sur les devants mauves, s'éteint à 85 ans. VDB avait aussi coaché le Sporting après Kessler en 72, avant de faire scout et éducateur. Faites passer à Vargas : l'homme avait entraîné le Venezuela fin des eighties. Appétits bridés. Nouveau changement de casting à Charleroi : le préparateur physique Philippe Simonin va palper du yuan à Xi'An (D2 chinoise), un hameau de huit millions d'habitants. Où le doctorat en philosophie n'est pas requis. Lionel Charbonnier, troisième portier bleu au Mondial 98, est pressenti comme coach de Bleid (Promotion). L'ancien gardien-peintre auxerrois est toujours pote de Gégé Depardieu. Gaffe à pas pisser sur la banquette. Jeu, set et match. Façon Athéna Niké, Anderlecht complète la Belgodyssée en détroussant les fauchés de l'AEK (1-2). Gillet agrippe sa veste à doublure, Jova s'essaie en n°10, le Sporting remporte 15/15 l'Open d'Athènes et se bétonne en tête du groupe. De Sutter égrène une nouvelle soirée de m... : l'éternel réserviste place sa Madjer sur l'alu et loupe presque l'avion pour un pipi renâcleur au test anti-dope. Télé-Secours à l'appareil. Les approches délicates se poursuivent côté Meuse : reluqué par... Conceiçao, Kanu se verrait bien filer au Sporting Portugal. A moins que le Sporting de Bruxelles version Luciano ? Buzaglo prend son ticket à l'infirmerie : péroné fracturé à l'entraînement, le velouté Kasher clôt déjà sa saison. Fuite des cerveaux. Demandez les blessures connes de la semaine. Onür Kaya, le " cerveau de Charleroi " (copyright Balog), sera finalement out quatre mois, cher payé pour un bain de foule chez les fans. Au Parc, Gillet, toujours lui, s'est enflammé les adducteurs en... se rasseyant, ça fera +10 % pour l'assurance familiale dans le contrat. Ne manquait plus que le bon mot du vendredi d'Ariel. Référant aux bobos de Safari et Deschacht, le T1 mauve propose comme backs Jordan Lukaku et... Daniel Renders : " Leur seule différence, c'est la coiffure ". Papa Roger, une réaction ? Comic strip. Toujours se méfier des petits Mickeys du Ciné-Kiel : après 1.052 minutes de somnolence, McDonald plante deux pions dans les côtes à Köteles, le Beerschot soigne la réputation de sa ratière, Genk creuse son malaise automnal par une troisième branlée de rang (2-0). De Bruyne s'en brise les nuggets : orteil cassé, le roux Kev peut déjà préparer le sapin. Et alors ce contrat pour Been ? Diables on-line. Oui, la Leekens Co. est hot : le centième fan-club officiel des Diables s'ouvre... à Hong Kong, dans les murs d'une brasserie belge où chaque match passera sur écran géant. Les paris en ligne ne sont pas prévus. Chacun sa série. Perbet suit l'assist-omoplate d'Ibou, teste la nuque de Delorge puis fait le taf tout seul : comptez 16 pour Jerem (ou 15 après le passage à la Ligue...), Mons gagne au Stayen et chasse un syndrome de trois ans et demi loin du Doudou (2-3). A Bruges, Daum se croit toujours à Arsenal : troisième week-end de suite, une mini-boulette suffit à rafler la timbale, pour le jeu on repassera (0-1). Sauf pour Vazquès : son assist chaloupé à Akpala sauve à lui seul le premier tour du Catalan. Sauvez Bob. A Bruges, la baraka a changé de vestiaire : Coach Bob perd face à Veselinovic-Pavlovic le duel des échalas, Courtrai prend le lift vers les play-offs, le Cercle l'escalier de secours (1-2). Le Lierse a les sept vies du Pharaon : retour réussi contre Malines, Flavio rembourse son transfert, l'en faut bien un qui le fasse parfois (2-2). Zulte-Lokeren, un duel à faire fuir... sauf que les pions de Serwy et De Ceulaer valaient le jet d'£il juste pour leur confection (1-1). Spreek met ons mee. Michel Verschueren aurait donc infiltré le foot en jupon ? Le foot féminin réalise le vieux rêve de l'ex-maréchal mauve : l'audit est positif, le projet de BeNeLigue pour nos dames sera lancé en 2012-2013. Après une phase régulière nationale, le top 4 de chaque ligue sera versé dans un play-off pour le titre. Oui, on a réussi à refourguer à nos amis du nord ces vieux play-offs dont ils ne voulaient plus. Dimanche... Et le septième jour, ils se reposèrent : saint Nicolas Frutos garde ses cadeaux, au Parc comme à Sclessin les buteurs restent cois. Les portiers font la loi, les bois repoussent Jova, De Sutter et Brüls : à Anderlecht-OHL et Standard-Gantoise, la hotte était percée, les préposés-marquoir font la sieste (0-0). Kaminski donne à tous une leçon d'éthique, le train mauve a paumé cinq points cette saison face au promu : même coupé en deux, le débours restera indigeste. ... carême. Au final, seuls Juhasz et Kanu gagnent un spéculoos rouge : face aux micros, Jacobs (" On a joué contre 15 Louvanistes ") la joue plus petit que Ferrera (" A chaque tacle Felipe et Kanu sont prêts à tuer, un jour ça va mal finir "). Et si c'était la faute au gazon ? Celui du Parc est infecté par une bestiole, à vos pelles donc. Pas Tom aussi quand même ? " Si on dit non à Lucien D'Onofrio, d'autres diront oui. "Herman Van Holsbeeck " S'arranger avec Braga pour faire match nul ? Volontiers. "Carl Hoefkens " Un dépucelage se fait toujours dans la douleur. "Benjamin Nicaise " OHL ? On a un point de plus qu'au match aller. "Ariel Jacobs