LUNDI

Terre-brûlée brûlante. Message à Duchâtelet : un synthétique ça peut faire mal, et pas qu'aux adducteurs. Mogi Bayat et l'ex-maïeur de Charleroi, Van Gompel, prennent 12 et 18 mois de cabane pour avoir bidouillé le budget de l'astro de Marcinelle. L'ex-manager zébré met la main sur le c£ur : " J'ai fait confiance aux représentants de l'Etat. " Et va de suite en appel. Ouf, la licence d'agent FIFA est sauvée.
...

Terre-brûlée brûlante. Message à Duchâtelet : un synthétique ça peut faire mal, et pas qu'aux adducteurs. Mogi Bayat et l'ex-maïeur de Charleroi, Van Gompel, prennent 12 et 18 mois de cabane pour avoir bidouillé le budget de l'astro de Marcinelle. L'ex-manager zébré met la main sur le c£ur : " J'ai fait confiance aux représentants de l'Etat. " Et va de suite en appel. Ouf, la licence d'agent FIFA est sauvée. Chic, une médaille. A Grozny, Gullit recevait des caisses de luxe et des tigres plaqué-or. De l'avenue Houba, il repart avec une médaille de fer et un maillot d'Hazard floqué 10. Chacun son style, Yves Leterme hérite d'une chasuble de Simons. Confirmé, les Bataves bouffent toujours les Belges. La réception saluait les oracles de 2018 (oui, le Mondial que les Russes ont eu). Dans un rapport interne, la FIFA flingue le Bid belgo-batave : " Le dossier était mal structuré, le soutien politique était diffus ". Vidéo X. Une rotation de... coach se trame-t-elle à Sclessin ? En soirée, de Sart accueille les fans courroucés avec, juste pour eux, un montage vidéo du navet de Poltava. Cette précision quand même : " Non je n'ai pas de clause spéciale de T1 dans mon contrat. " Recrutement, suite : Patrick Wachel, un pote à Jacobs, débarque au Fémina, et... Baseggio est murmuré comme scout rouche. Faire enfin venir Walt à Sclessin : prends ça, Luciano. Kennedy, Fangio et moi. Genk fait rempiler ses buteurs Vossen et Kennedy, avec salaire rehaussé et clauses de départ. Pour Vanden Borre, la course reste fluide côté trois bandes : Anthony recède son permis pour deux mois, il s'est fait flasher à 187 km/h. Notez, il y a progrès : en juin, c'était pour du 243 km/h... Avec Defour, Chatelle, Legear, Mpenza, Van Gijseghem et Lepoint, il prend de la gueule, le team des footeux-chauffards. Un pacemaker pour Maged. Au Lierse, Maged Samy annonce l'austérité : " Les joueurs ne méritent pas leurs gros salaires ". Les petits ont déjà dégusté : à Turnhout, le satellite, personne n'est payé depuis août ! Baisse de tension, suite : Vandooren souffre de tachycardie et est mis au repos. " J'ai ça depuis sept ans, je n'en avais jamais parlé ", relate le chic Gonzague. Pas de quoi calmer Samy. Façon Club. Au Cercle, l'effet Bob déborde l'équipe : le comité vire ses vieux dirigeants pour des jeunes, et même deux femmes. Récompense pour le coach, Peeters signe son contrat de trois ans négocié fin d'été. A prester mieux que l'ami Glen, svp. Pain sec et eau. Voici le retour des boit-sans-soif. A Bruges, Van Gijseghem rejoue en Espoirs... et se fait exclure. Carte rouge ou feu rouge ? A Gand, Lepoint reprend les séances collectives et râle sur les tarifs mutuelle : " Son salaire est suspendu jusqu'à ce qu'il rejoue, je n'y peux rien, c'est la loi qui veut ça ", explique Louwagie, toujours né-malin. Tarif Alain. Lommers fixe les tarifs pour le comité sportif : " Je refuse de payer plus de 600 euros ", référence à l'amende de Genk pour le caca wallon. Car c'est officiel, le Parquet convoque Mons pour son calicot châtié, même que le philologue-tisserand doit venir aussi avec son dico F/NL. Au fait : " Elio is een homo ", ça chiffre à combien ? A la (dé)Coupe. On a beau dire, la Coupe reste la Coupe : pour Anderlecht, Bruges et Genk, ça fera déjà quelques soirées d'hiver au chaud chez Bobonne. Rupel-Boom (D3) fait boum au Parc, le Sporting fait hue, le genou de Vargas fait crac. Les Demoiselles mauves (copyright Jacques Duvall) cèdent sur deux briquettes... d'un étudiant marketing et d'un sonorisateur de cartoons, avec le soutien d'un coach sous-chef de gare, d'un back pompiste de nuit et d'un médian assureur - et tant pis pour la première praline de Praet (1-2). Consolation pour Coach Ariel ? Début septembre, Diegem a battu les Briquetiers en D3B. Genk touche le fond face au Lierse : Köteles savonne la planche, Huysegems ressert l'éternelle ritournelle des revanchards (0-2). Hitchcock crochète par Gentbrugge pour le match maboul du mois : Gand passe aux pénos, Bruges prolonge ses vendanges en automne (4-4, tab 4-2). Les Wallons, c'est du baba. Au moins pour les Wallons, la Coupe n'est pas qu'un truc de nazes. Le Standard brise son enfer loin de Sclessin, Gonzales place son Nacho sur péno léger : à Zulte le Standard a entrevu l'arc-en-ciel (1-2). Mons configuration B domine Malines via Sapina, le Prince Carnaval de la Coupe (1-0). De retour sur le banc après un mois d'exil au Golan, Mathijssen fait bouffer à Lange Bob son contrat flambant (Cercle-Beerschot 0-1). A Lokeren, Finnbogason place deux geysers dans la culasse à Westerlo (3-1). Courtrai joue chez lui... et gagne donc : contre Saint-Trond, Nfor fait fort en homme à tout faire (1-0). Dégâts d'hiver. Vargas a quatre mois pour torcher son prochain roman : le tendon rotulien a dégusté, les croisés sont intacts. " Je reviendrai pour les play-offs, Ronaldo est aussi revenu ". Certes, mais pour finir chez les travestis. Au Lierse et à Saint-Trond aussi on compte les morts : Thompson (genou) en a pour trois mois, Christ (orteil) sera crucifié un mois de plus. Buyens = Falcao. Le couple Sarkozy-Merkel sauve l'Euro, Pierre François compte ses billets : Porto a viré les six briques pour Defour, reste les sept pour Mangala. " Porto prétend attendre l'argent de Falcao, c'est comme si on avait pris Buyens sans payer Malines ". Yoni, t'est plus tout seul. Pro de chez pro. Le bélier Bart Verhaeghe pète un nouveau mur : les seize clubs de D1 votent dans un bel ensemble le plan brugeois pour la Ligue pro, dès l'été 2012 il y aura un président indépendant et des revenus propres. On dit quoi ? On dit merci. Bravo, les fans. Lancée par les machos genkois, les linguistes montois et leur disciple gantois Yassine, la semaine du bon langage se poursuit avec l'élève Bolat : le ganté rouche est verbalisé par la police, il avait répondu au public de Zulte qui lui avait lancé du... " Pita Bolat " et " Turkey, die ! " Au Gaverbeek, on suit les infos autant qu'au Kiel : oui, après le Japon, la Turquie vit aussi un séisme. Pauvres supporters. Steak argentin. Anderlecht fait chuter le couperet, et le scalpel avec : Biglia va passer son jarret d'épaule chez le boucher argentin et revient dans quatre mois. Van Holsbeeck annonce un joker au mercato. Alex Ferguson vieillit, il ne soigne plus ses infos : ManU piste Lucas pour janvier. Communiquons. " On ne peut plus communiquer avec l'arbitre ? " Ben non, Yassine. El Ghanassy prend un dimanche et 2.500 euros pour avoir juré sur le ref' Boucaut et sa génitrice. Yass, la classe jusqu'au bout. A chacun sa coupette. " On a une autoroute vers la finale " : le mot est de Berthelin, car Mons tire Rupel-Boom en quarts de Coupe. Louwagie et François sourient moins : s'ils dominent Lokeren et le Lierse, Gand et Standard se retrouveront en demi. Caca du Nord. Propriétaire du Lierse et d'une chaîne de wellness, Maged Samy complète sa panoplie du parfait footeux : il s'offre le Versuz, une méga-boîte d'Hasselt. A faire passer à toute la D1. Le petit frère de Turnhout poursuit Geel-Meerhout : lors d'un récent déplacement, le bloc visiteur était rempli... d'excréments. Le kop local a donc scandé " Turnhout, tu pues... " Une semaine grande classe. Ben voilà. Roland Duchâtelet aime le naming : il veut vendre pour dix ans le nom de Sclessin. Sondage dans la presse locale : un fan sur trois veut conserver Sclessin. Mais à choisir entre Dominique D'Onofrio Arena et Stade MPH, ils sont... deux fois plus à préférer l'option A. Bande d'ingrats, va. Au Stayen, le successeur de Duchâtelet voit aussi grand : Morrenne veut organiser des shows de voitures et de trial. Bon, on démonte le synthétique ? Score Eredivisie. Been, ex-T2 de Koster à l'Excelsior, surpasse le maître, Coosemans va devoir refaire ses plafonds : De Bruyne pète les gyprocs et le running-gag brugeois se poursuit, Bruges se fait remonter par Genk et tape son quatrième revers de rang (4-5). A la sortie, Koster livre la corde pour se faire pendre : " L'équipe n'a pas assez de qualité ". Tic-tac, tic-tac... Régime vitaminé. Passé au régime fruits et légumes, Van Haezebrouck a perdu sept kilos, son KVK en ressort allégé : premier succès away en quinze mois à Lokeren où Copa est bien le guignard de la semaine (1-4). A Mons-Gantoise (1-1) et OHL-Beerschot (3-2), Thijs perd des onze mètres le duel à distance avec Kagelmacher, Berthelin gagne sur Stijnen celui du rafistolage de ligne de but, entre-temps Perbet a repassé son orteil. Devant les micros-capteurs les fans montois ont chanté sans banderole : à paraître prochainement, le CD avec les hymnes bilingues de l'Albert. Contre Westerlo, le Malinois Diabang fait bing et sauve son Brys (1-0). La perle d'Iachtchouk ne suffit pas : le Cercle revient bof de Zulte (1-1). Le septième jour, la messe était dite. " Les objectifs n'étaient pas atteints " : après six mois de patience, le duo Verhaeghe-Mannaert saute pieds joints sur l'occase, il vire Koster qu'il n'avait confirmé au printemps... que contraint et forcé. Le Centre de Performance Personnelle s'applique aussi aux chefs ? Jeu sans ballon. Placez onze pancartes anversoises, cédez deux nouvelles Cordes à sauter à un chevelu local, faites infiltrer deux-trois fois par un Serbe et un Ricain : face au Lierse, Anderlecht clôt son neuvième entraînement de la semaine et fait le vide derrière lui (4-0). Partage diplomatique. Duchâtelet sort ses petits soldats pour jouer bataille, ses deux garnisons s'en repartent sans dégâts ni battu : Saint-Trond et Standard rivalisent avec le tact des succursales. Reza place sa valise diplomatique, Tchité sort de son sommeil profond, les Rouches pestent encore pour un péno non accordé, bonne semaine à tous (1-1).n " On ne peut pas ramener de fille à l'appartement. "Dennis Praet. " Avec Riga je veux bien travailler 10, 20 ou 30 ans. " Roland Duchâtelet. " Avec Sollied tu peux venir à l'entraînement la cigarette au bec et une chope à la main... tant que tu bosses bien. "Frank Boeckx. " Si Leekens cherche un back droit, je suis candidat. "Nicolas Timmermans