LUNDI

V'là Mèmè. Les Kazakhs tremblent déjà : l'Union belge saisit enfin la FIFA pour diaboliser son Tchité. Zürich a validé le dossier, les châssis de la Maison Houba lui sont donc grands ouverts. Oui Diable, ça fait encore rêver : Mèmè vient de refuser trois ans à 250.000 euros mensuels à Al Ain (Emirats).
...

V'là Mèmè. Les Kazakhs tremblent déjà : l'Union belge saisit enfin la FIFA pour diaboliser son Tchité. Zürich a validé le dossier, les châssis de la Maison Houba lui sont donc grands ouverts. Oui Diable, ça fait encore rêver : Mèmè vient de refuser trois ans à 250.000 euros mensuels à Al Ain (Emirats). Virez-moi ces terrils. Veille d'entrée au Bal des Champions, la Cristal Arena est sous tutelle UEFA. Les 163 pages du cahier des charges sont impitoyables : le stade est débaptisé, le brasseur-maison doit dégager, même les frigos et la moquette sont maquillés. Et à l'espace VIP les bobos de Nyon imposent aussi le menu, l'éclairage lounge et la musique d'ambiance. " Je n'ai plus rien à faire, même contre Westerlo j'ai plus de travail ", sourit Degraen. Vincent, François, Paul et les autres. Le passage au Karcher est devenu obsessionnel à Bruges, qui veut maintenant rénover la Ligue Pro. Mannaert veut un fonds propre financé par les clubs sur le modèle de la Ligue des Champions. La note brugeoise prévoit aussi un président non affilié, un comité éthique un rien balèze et un cadre juridique pour bannir les recours en justice. Le grand complot. A Mons, Lommers fait son Mogi, l'Alain de l'Albert récuse l'arbitre Deckers, jugé nul à OHL : " Un arbitre coûte 3.000 euros, les petits clubs ont aussi droit aux top-refs. " Action, réaction : le comité sportif tape deux dimanches sans stade à Coach Van Wijck. " J'ai parlé en français au quatrième arbitre, il ne m'a pas compris ", explique le beauf de Degryse. Après les menus de chez Sodexho, Lommers va devoir prévoir des cours de langue. Consolation : la Ligue Pro, section téléréalité, re-zieute le résumé et rend à Perbet le but de Zola : le Franco-Tubizien récupère la bidoche du Taureau doré avec six banderilles. Pré-pension. Degraen porterait-il la poisse ? Déprimé par son transfert raté à Genk, Tshimanga (Lokeren) somatise : son péroné est fissuré, on se revoit dans six semaines. L'éternel glandeur Huysegems a sûrement un chat noir crevé à la cave : son transfert au Lierse est gelé jusqu'en 2012, Genk a cassé son contrat trop tard. Après les sept minutes d'Ogunjimi, Degraen serait avisé de régler sa Rolex. Heure d'hiver. Les temps sont durs au Kiel : pelisse d'Ours sur le cintre, le président Vannoppen décompte, le site web rénové doit démarrer ce jour 13 à 13 h 13. A l'heure dite, c'est la panne. Quoi, Web-Stijn a encore chipoté au mulot ? Balance ton Valence. Le mineur concurrence de ses mains noires le styliste castillan : Genk sort son c£ur pour bloquer le torero de Valence. Les axiaux rivalisent de vélocité : Rami hisse son grand bi sur la barre à Köteles, Simaeys (oui, Simaeys...) pichenettise sur la mimine au gardien. Un 0-0 pas nul du tout. Pléthore, pléthore. Une modeste toto se faufile entre les berlines de Bierset : Duchâtelet embarque pour Hanovre, Mijnheer de Voorzitter a mal digéré les critiques sur son absence à Helsingborg. Et commente les choix sportifs : " On a trop transféré, on laisse de bons joueurs à quai. " Non repris, Nong et Goreux ont chaud au c£ur. Pas tof. Biglia est crispé, Deschacht lui fait la gueule, l'Argentin lui a piqué son beau brassard : " Je n'y peux rien, c'est une décision du coach. " Van Holsbeek complète : " Oli est sanctionné pour sa mauvaise mentalité. " Qui a dit que la paternité enseignait la relativité des choses ? Satané mercato. Le mercato a laissé des traces gauche-droite. A Genk Degraen cache mal ses poches sous les yeux : " Je n'ai pas dormi pendant un mois. " Encore merci à Thibaut, Frankie, Kevin et Marvin. Au Parc, le calvaire Van Holsbeek a duré trois mois : ici, grand merci à petit Bous. Mais voici l'éclaircie : Mbokani réapparaît à l'entraînement et, trêve de Rangers, Juhasz jure de boucler la saison en mauve. Déjà une enclume de moins pour janvier. Sudoku pour tout le monde. Cauchemar des arbitres et des comités, Mathijssen avait sans doute le bon profil : Jacky-le-Croquant est élu président du flambant neuf syndicat des coaches, avec comme adjoints Ceulemans et Broos, deux types rompus à bouffer du sable. Première mission pour le Mourinho du Kiel : promouvoir le beau football. On salive déjà. Le complot (suite). Ivan moins bien qu'Elio : si la lumière jaillit sur BHV, la Ligue Pro s'empêtre dans ses tubes cathodiques. Après moult reviews, l'arène au Taureau s'auto-bouffe la queue et rend au prophète Zola son germe louvaniste. Perbet maudit le crypté : " Qu'un Montois soit meilleur buteur, ça dérange. " Saint-Nicolas du Limbourg. Genk manquerait-il d'ambition ? A Majorque, Degraen signe le bon de sortie d'Ogunjimi pour les Baléares à dater du 7 décembre... lendemain du dernier match de C1 contre Leverkusen. Et si Genk devait passer ? Pour 2,4 briques, on s'en fout. Belgo... Chez Riga le carrousel tourne, mais jamais fou : à Hanovre Don José fait rentrer Cyriac, Bia et Vainqueur, le prête-nom nantais pose les joints, l'esquif rouche passe en vitesse de croisière et repart tout sec (0-0). ... Odyssée. En soirée Anderlecht moussake l'AEK : Suarez marque façon Czernia puis Nilis, Canesin enterre le fantôme de Boussoufa, Jova sort son binôme hebdomadaire But + Pétage de durite, Gudjohnsen Jr rêvait sûrement d'un autre retour (4-1). Toujours pas de brassard mais un Top5 maison pour Deschacht : avec 65 matches européens, Oli talonne désormais Baseggio. Bruges complète le réveil des Euro-Belges : Maribor a tenté l'intrusion... d'armes au Breydel mais c'est Odjidja qui tenait le barillet (2-0). Et Dirar, euphorique, a fumé la moquette : " On vise les demi-finales. " Pour sûr, la pensée positive percute à Bruges. Le bon vieux temps. Le voyagiste mauve se les pourlèche déjà, Van Holsbeek explique comment le Sporting va recruter : " A l'avenir Philippe Collin ou moi irons voir sur place avant de finaliser un transfert. " Flupke, comme d'hab toi au Brésil, moi en Argentine ? Parlez librement. Malines malin : Fi Van Hoof revient de Porto avec une synergie dans les bagages. " C'est grâce à Steven Defour, formé chez nous, et dont le manager est un ami du club ", explique Papet Fi. Réputé fada du travail physique hardcore, Brys sonde aussi les âmes : le Kavé engage le psy Jef Brouwers, ex-confident de... Frank Vandenbroucke. Grand pourfendeur des arbitres, Brys accède aux secrets du Temple : Brouwers prête aussi son divan aux siffleurs de la CCA. Bob-la-Bricole. C'est connu, le petit imite toujours le grand... les bêtises en plus. Une semaine après le Club, le Cercle montre ses nouveaux vestiaires, avec bloc sanitaire, air-co et tout le bazar. Les sponsors ont été dégottés par... Bob Peeters, un sacré bricoleur. Côté stade, sitôt le Club décampé à la Chartreuse, le Breydel rénové sera réduit de moitié avec terrain... surélevé de cinq mètres pour faire un parking dessous. Pour qui la carte ? La tête provisoire pour les visités et un cinquième partage pour le roi des nuls, tout le monde est content à Cercle-Lierse (0-0). Sauf le ref Boelens, qui fait bouillir les cartons (sept jaunes, un rouge). A Courtrai-OHL son collègue débutant Verhé s'enflamme pareil : avec Messoudi exclu, Coach Hein note sa cinquième rouge de la saison mais Oussalah fait son Hagi, le KVK gagne même à dix (2-0). Et de huit. Feu d'artifice au Tondreau pour Mons-Malines (5-1) : rien que pour les épiciers de la Ligue Pro, Perbet place trois bleues et Bourabia deux rouges. Mais Jérém' reste prudent : " Je vais attendre deux-trois jours pour voir si on m'attribue mon triplé. " Malines grimace, Gorius (adducteurs) s'en repart tout tordu pour un mois. Au Kiel, les fans locaux ne repèrent aucun Nippon à Zulte et saluent le doublé, spécial BHV, du Wallon François (assist + but, 2-0). Dans le duel des cancres Westerlo-Saint-Trond, Arbitman sépare les deux potos Ceulemans et Vander Elst : le gardien Verhulst sucre les fraises, l'Israëlien cueille les pommes, Caje enfonce Fox dans la compote (2-0). Partie remise. C'était déjà l'Ultimatum I du Président : Charleroi gagne au White Star sur deux pions de Gueye, le buteur-qui-ne-marque-jamais (1-3), Jos Daerden sauve sa tête une première fois. Rassurons d'emblée Grand Galop : Tonton Abbas lui offrira d'autres occases de se faire vider tranquille. Coffee shop. Une semaine sans transfert au Lierse, c'était trop dur : la gare de triage du Lisp signe le Ghanéen Coffie Bekoe, un chouchou d'Abedi Pelé. Pour sûr T1 Janssens va devoir entraîner, album Panini en main. A qui le Gand ? En deux temps c'est déjà mieux que rien : Anderlecht progresse des 11 mètres, Suarez clôture d'un péno sa semaine de folie, Proto ferme derrière, le Sporting s'offre les floralies gantoises (0-1). En plus Oli ne pleure plus, il a récupéré son bandeau-scout. On dit quoi à Ariel ? On dit merci. Remake d'enfer. La finale des play-offs est déjà loin : le Standard bouffe la houille à Genk, Tchité imite la latte cycliste de Rami quatre jours plus tôt mais c'est le trio Barda-Nadson-Vossen qui plante au fond, Been a déjà gommé Vercauteren (3-0). Nzolo arrête le match : le communautarisme fécal, très peu pour lui. A distance, la bêtise du Kiel a encore vaincu. Bélier compteur. Les 3,3 millions de boulettes du transfert commençaient à peser : à Lokeren, Vleminckx entre, dépose sa première graine et offre à Bruges le leadership (1-2). De Ceulaer se fait le bon, la brute et le truand : un but sublime mais un tacle rouge beaucoup moins classe. Pour info au T1 local, Perbet a marqué seul 60 % de buts de plus que tout Daknam. " Si j'étais un bon garçon, je serais à Hollywood. " Georges Leekens." J'avais mieux à faire que venir deux jours ici à Hanovre. "Roland Duchâtelet. " Ils ont crié : le ballon c'est du caca ! ? "Mario Been " Je suis à 71 % de mes moyens. "Milan Jovanovic.