LUNDI 20 JUIN FOI DE NAMUROIS

Erik Libois (aussi sur Vivacité et www.rtbf.be/sport)
...

Erik Libois (aussi sur Vivacité et www.rtbf.be/sport)Pénurie.... Reprise du taf au Standard, et c'est un comble : un Namurois fait sprinters les Liégeois. Faute de T1-T2-T3, Guy-le-roi-du-cardio phosphore déjà sur l'animation : 4-4-2 vertical façon D'Onofrio ou 4-3-3 tonique à la sauce Bölöni ? Jules de Sart ne tuyautera plus : le directeur du blé levant range sa moissonneuse, il n'est pas prolongé. Plus de dirlo, mais un potache de plus : le capitaine des U19 belges Dino Arslanagic (arrière, Lille) quitte le Nord pour l'Est mosan. Victor Ramos est toujours au Brésil, mais cette fois c'est de bonne foi, il s'est blousé d'agenda. Sud-Presse se mobilise avec les Socios : la gazette achète 100 parts du grand pot rouche, soit 25.000 euros. Un emblème, ça se défend. ... et pléthore. Bruges l'anti-Sclessin, on se bouscule au balcon : 19 joueurs... et 19 encadrants, entraîneurs spécifiques, kinés, toubibs, psy et même coach de la performance - ils visent quoi, les autres ? Manque plus qu'une cartomancienne, pour prédire le prochain titre. Vargas assure sa présence au fitness, juste de quoi éviter la faute professionnelle. C'est déjà mieux que Geraerts, Marcos et Simaeys, qu'on n'a même pas conviés. Le président digère la pilule du lendemain : Bart Verhaeghe a couru le quart de triathlon de Bruges et terminé 158e... A Liège, Namurois est tout seul mais au moins, il connaît les plannings. Stèle carrée. Le thon rémoulade+frites à volonté, 6.95 euros en promo au restoroute de Nivelles-Nord, ramollit grave : le fondateur de Carestel et ex-président gantois Jean Van Milders décède à 86 ans. Il avait ramené les Buffalos en D1 et en Europe, mais avait aussi claqué bonbon pour les Vandereycken, Degryse, Viscaal et Vandenbergh. A son départ en 1998, le duo De Witte-Louwagie récupérait une dette de 22 millions d'euros. Finnois finauds. En pré-tour de l'Europaligue Westerlo tire Turku, les Finlandais dont le Cercle avait fait une boule l'an passé. On y trouve un Belge, ex-Espoir intersidéral : Floribert Ngalula, formé à Anderlecht, crashé très vite à Old Trafford. Jeunesse perdue. A Genk, Courtois se fait torcher par Coach Frankie et Papa Thierry : " Tiens ta langue ! " Sincère à souhait, le long Thibaut venait de confier à un micro qu'il allait signer à Chelsea pour relayer Cech dans un an. Une autre pépite de la mine limbourgeoise, Anthony Libombé, est pisté par l'Inter Milan, mais lui décline. Good boy, va. Votre appel est refusé. Deuxième jour à Gand, Sollied joue déjà les filles de l'air. Son portable sonne creux, une fuite au Standard est déjà évoquée... quand surgit Louwagie qui évoque " une absence pour raisons familiales ". Juste pour être sûr, le manager gantois fait vérifier le relevé gsm. Un autre Gantois manque à l'appel : le médian marocain M'Sila est bloqué à l'Exit 127 de Bruxelles-National : il n'avait pas prolongé son permis de séjour et passe deux nuits sur la banquette. Louwagie, inflexible : " Ça apprendra aux joueurs à se montrer plus responsables. " Tout est relatif. Le responsable du ticketing anderlechtois grince : 6.000 abonnés mauves ont passé leur tour (-20 %), il n'a vendu que 14.000 sésames avant le début de la vente libre. " Les gens sont déçus des résultats de l'an passé. " A Bruges, la vente est en hausse de 10 % et le cap du 10.000e abonné est franchi : félicitations à Arsène Van Houcke de Wetteren, qui gagne un bon pour 22 pintes. A chacun selon ses moyens : Mons et Saint-Trond saluent leur... 1.000e abonné. Haut/Bas. Charleroi transvase vers Mons : le Sporting refile au Doudou Peter Franquart, la belle affaire. Heureusement Sclessin secourt les Carolos : Christophe Verbist signe au Mambourg, le CV de de Sart est forwardé à Abbas Bayat. La reprise des entraînements est reportée au jeudi, vu l'absence de T1 : au Standard ça n'empêche pas de bosser... Beerschot-en-mer. A Charleroi, Mathijssen avait testé la course d'orientation : les joueurs paumés dans les bois, et lui sur son mirador pour repérer les débrouillards. Au Kiel, Jacky remet ça : prévu pour les Ardennes, le bus mauve bifurque vers le nord et l'île batave de Texel. Et en entrée, devinez quoi ? Oui, course d'orientation. Attention quand même aux Ours mauves. Viva Tchité. Du papier-cadeau et un ruban du meilleur goût : l'Union belge peut enfin poster le dossier Tchité direction Zurich et la FIFA. Restons prudents : en annexe Houba Street a joint une promesse de tous de renoncer aux marathons devant les tribunaux. Tonton Sepp préfère comme ça. Questionnement intérieur. On ne savait pas Wilmots du genre inquiet, mais là il vire quasi existentialiste : " Le Standard m'intéresse mais d'abord je veux des réponses à mes... 800 questions. " Bolat se rebranche minaret, Besiktas veut le contracter : " Ce sera un pas en avant, j'ai déjà tout gagné au Standard. "Foot d'en bas. Harbaoui, 25 loukoums et pitchichi de D2 avec OHL, signe à Lokeren et regorge d'ambition : " Je vise le top 5 des buteurs et bientôt je serai Diable. " Malgré le flop Perbet, le Garage Lambrecht aime toujours les buteurs de l'antichambre. A vos agendas. Chaque année l'habitué des pré-saisons suivait OHL-Anderlecht apéro au poignet. Cette fois, le duel servira le 29 juillet d'ouverture officielle du nouveau championnat : la Ligue pro livre son calendrier servi chaud et validé par Belgacom..., pardon Telenet. Le foot à Noël cher à De Witte part en neige, il se limitera à... une journée. Les matches remis seront rejoués dès le lendemain, les forfaits pour imprévoyance sont supprimés, Malines ne vivra pas d'autre marathon. Et de dix. Mathijssen n'est plus là, et pourtant : Bruges kiffe toujours le Carolo, Pietro Perdichizzi signe quatre ans. Libéré par le Breydel, Peter Van der Heyden fait l'acteur dans une série de VTM : il passe chez le coiffeur puis va s'acheter un sac Vuitton. Alors Peter, le flanc ou du flan ? Le rouge et le noir. Value 8, Lesman, Tapie ou Briatore : le petit Trudonnaire Roland Duchâtelet dribble tous les cadors et met le grappin sur Sclessin. Au bout d'une nuit sans lune, la 18e fortune du pays sort les carambars : 41 millions d'euros, soient neuf de plus que sur l'affiche A Vendre. Papa Duchâtelet était liégeois, d'accord, mais un Flamand aux commandes du blason wallon, Maingain va encore éructer. Pierre François sauve son badge, mais pour Luciano D'Onofrio le sauveur de 1998, une page se tourne : il cédera la place après avoir assuré le mercato. Le soir, la boutique présente les nouveaux maillots : rouge at home et... noir away - la couleur du deuil ? Mannequins désignés, Pocognoli et Goreux n'ont pas ouvert la bouche. Le roi Lior. Pour une fois, le Club Bruges troque l'iceberg pour le Sud : voici Lior Rafaelov (25 ans, Maccabi Haifa), MVP en titre du championnat israélien. Allô Barda ? " Sa technique est sublime, c'est le Kevin De Bruyne d'Israël ". Pour info, Elyaniv est un bon pote. Le transfuge reçoit le n°8... destiné à Vargas, la trésorerie brugeoise fuit toujours : 2,5 millions d'euros pour ce Rafaelov. Qui n'a pas intérêt à être un peintre. Dirar a senti le vent de la concurrence : il se présente à l'entraînement avec... quatre jours d'avance ! Ça donne droit à quatre retards futurs ? Les mouches du coach. A l'Académie, Guy Namurois voit un morceau du bout du tunnel, il reçoit l'appui de Jeunechamps, le coach des Espoirs. A Charleroi, on est décidément nul sans T1 : la reprise est reportée une deuxième fois. Jeté hier, repris aujourd'hui, Didier Beugnies retrouve l'école de jeunes. C'est beau, l'amour d'un fanion. Pointe profonde. Big Rom gagne son transfert à l'étranger : Lukaku réussit sa rhéto, option relations publiques, c'était la condition posée par Papa Roger. Mais Villas-Boas vient de signer à Chelsea, et son truc à lui c'est le 4-3-3. Faudra jouer des coudes, Rom... Le soir, le conseil communal vote le règlement du parking autour du stade : le prix du stationnement coûtera autant que l'entrée au stade ! La chute. Il y a des jours comme ça : Luciano D'Onofrio est inculpé de faux et blanchiment d'argent pour des commissions occultes palpées via des sociétés-écran. Quatre de ses bâtiments sont saisis, même le produit de ses 10 % d'actions rouches vendues à Duchâtelet est gelé. C'est l'aboutissement, très troublant par son timing, d'une enquête de sept ans. D'Ono risque... cinq ans de prison. Près du piédestal, il y a très vite le vide. Chouette, c'est Jan. Trois ans qu'il n'avait plus eu de vacances : dix... jours après son dernier examen scolaire, Lukaku reprend le taf au Parc, huis clos décrété pour l'occasion. L'enchère est placée à huit millions pour Biglia, pisté par le Wolsfburg de Polak. Côté kot, Diandy est loué à OH Louvain. Non, 800 fois non. Wilmots coupe court à la rumeur Standard : " Je veux finir mon travail avec les Diables ". Et ça finit quand, Willy ? Vercauteren ne viendra pas non plus : Signor Luciano le voulait... mais bon, Signor Luciano n'est plus là. Duchâtelet fait défiler de Sart, Riga et l'ex-Brugeois Balette, reste à ordonner les dominos. Pierre François fait le ménage au karcher : Daout ne passera pas l'été, le dircom' rouche vole dehors, paraîtrait qu'il aurait pétrolé en public sur le Père Pierre. La langue du foot. Après avoir contracté à tour de bras, le DG brugeois Mannaert ouvre le parapluie : " On vise le podium, si on est champion on sera surpris ". Sinon, ça rigole grave aux cours de langue : Koster suit le français, la compagnie Dalmat-Dirar-Leunier-Lestienne-Kouemaha se mettent au flamand - avec sûrement du bloed, de la zweet et des tranen à la sortie. Pas mieux à Malines, où l'ex-animateur VRT Mark Uytterhoeven teste les gutturales de Ruiz et Zhairi : " On n'a rien pigé ", témoignent le Colombien et l'Israélien. Scoren les gars, et puis c'est tout. Echec et mat. La journée finit comme elle a commencé pour Luciano D'Onofrio : en enclume. On ignore s'il était fan de Peter Falk mais il l'était de Tom Ivic : le Croate (77 ans) rejoint Goethals, le Columbo du cuir, au paradis des tacticiens noircisseurs de sous-bocks. Avec Anderlecht et le Standard, Ivic avait inventé le foot total, le pressing haut, les backs débordants, la zone défensive et le piège du hors-jeu. Zebra Grill. Comme De Boeck au printemps, Dury gifle à son tour Abbas Bayat. Avec le spécialiste Francky (huit promotions à son chapeau) le grand chef zébré était sûr de remonter direct, mais l'ex-flic ne veut pas faire la police au Mambourg : il décline car il préfère la D1. Ou l'Union belge ? Sablon part au clou fin d'année, Dury zieute son fauteuil de directeur technique. Pour rappel, Collin voulait déjà, jadis, faire de l'ex-Gantois son DT au Parc. Le clic claque. Photo de famille officielle au Club Bruges, suite de la comédie Vargas : Ronnie n'est pas venu, il aurait eu un petit coup de chaud. Allo Dick ? Des années de vie commune et une passion toujours intacte : De Keersmaeker et Collin convolent devant leurs dévoués du comité exécutif et en reprennent pour deux ans. Avenue Houba, tout roule toujours. Moins drôle : le prochain budget affiche un malus de 737.208 euros. Ben oui, Advocaat et ses dédits ne peuvent pas dépanner chaque année. Précision : les huit millions d'euros de prime UEFA pour les qualifiés de l'Euro 2012 n'ont pas été comptés. Diables, au boulot. Duel de costauds. Olivier Werner poursuit son tour des trois Communautés : l'ex-gardien malinois, molenbeekois et enfin eupenois rejoint une deuxième fois Mons où il concurrencera Berthelin. Question paluches, ça va ratisser large. Zukanovic quitte aussi le Kehrweg, il signe à Courtrai. Amicalement vôtre. Les matches amicaux ne sont plus ce qu'ils étaient : à Knokke, Anderlecht gagne son premier galop (0-4) mais perd son meilleur renfort Guillermo Molins. Touché au genou, le Suédois ne reviendra qu'en 2012. Au Lyra (0-1), le Lierrois Dequévy maudit le derby : cheville broyée, il n'échappe tout juste à la fracture. Franco à La Richelle. Même le samedi, Pierre François passe la serpillière : au tour du directeur commercial Frédéric Leidgens de prendre le tourniquet arrière. Le soir le Standard gagne enfin cette semaine : à Blegny, les Rouches ne tremblent pas et enfilent franco un score Wimbledon aux amis de La Richelle (1-6). Pieroni a marqué. Et même deux fois. Au Perron. A Visé, le boss indonésien sort les épices : en conflit avec Riga, il met à profit le flirt de son coach à Sclessin pour le virer du lit conjugal. C'est imminent : annoncé T1 Don José va convoler avec sa Carmenita rouche après un premier passage (2003-2005) comme adjoint - c'est Don Dominique qui avait alors les faveurs de la belle. Pour de Sart la fugue était vraiment un mini-minitrip : Jules oblitère son billet retour comme DT. En tournée sur les plateaux télé, Duchâtelet décrypte son coming-out : " Je voulais sauver le Standard d'une cotation en Bourse, c'est le pire en football. " Saint-Trond découvre l'article 308 de l'Union belge : la famille Duchâtelet ne pouvant tenir les rênes au Stayen, Herman Schuermans aka Monsieur Rock Werchter est cité comme président. A quand les Black Eyed Peas au pays des pommes ? Faro pétille. Anderlecht club bruxellois ? Le débat est relancé avec le forfait des Mauves pour l' Iris Cup, qui devait se tenir fin juillet au Heysel... puis à Tubize et Mons. Le Sporting opte pour un stage à Faro (Portugal). Finalement, on reste dans la gueuze. Les papys attaquent. Les chemins du Lierse et de Radzinski se séparent car la mobylette canadienne ne transige pas : pas question de collaborer avec Nicaise. Tomasz a le dentier dur, il rejette même un poste dans l'encadrement. Van Kerkhoven retrouve son berceau, Papy Nico (40 ans) va diriger les U17 du Lisp, ainsi que la réserve avec Van Meir. Avec leurs deux ex-Diables nippons millésime 2002, et les séances télé-nostalgie Mexico 86, les d'jeuns découvrent que, oui, le Mondial s'est aussi joué avec nous. AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT