LUNDI 16 MAI PAULA ET JOS

Folklore régional. Veille de choc pour le titre, la zoologie locale s'active. En Principauté, feu Paul-le-poulpe a laissé une petite s£ur : entre deux écussons placés dans des bocaux... Paula-la-pieuvre opte pour le rouche. A Hasselt, un détaillant assermenté presse sa tortue Jos : le reptile n'hésite pas longtemps entre deux pommes repeintes aux deux couleurs, victoire de la reinette bleue ! Comme disait quelqu'un, le foot n'est pas une science exacte. Les ambiances de fête nuisent au cher Logan : le procureur requiert six mois de cabane avec sursis contre Bailly pour des coups portés lors du sacre rouche 2008.
...

Folklore régional. Veille de choc pour le titre, la zoologie locale s'active. En Principauté, feu Paul-le-poulpe a laissé une petite s£ur : entre deux écussons placés dans des bocaux... Paula-la-pieuvre opte pour le rouche. A Hasselt, un détaillant assermenté presse sa tortue Jos : le reptile n'hésite pas longtemps entre deux pommes repeintes aux deux couleurs, victoire de la reinette bleue ! Comme disait quelqu'un, le foot n'est pas une science exacte. Les ambiances de fête nuisent au cher Logan : le procureur requiert six mois de cabane avec sursis contre Bailly pour des coups portés lors du sacre rouche 2008. Nom, prénom, profession. Le toubib argentin rejoint l'avis du confrère mauve : Biglia ferait mieux de se faire opérer tout de suite, sinon la rechute menace. Lunettes solaires, garde rapprochée, vitres teintées : beaucoup plus discret que l'ex-patron carapateur du FMI, le Brésilien Diogo Bittencourt arrive au Parc et reprend le casier de Lecjaks. Le garçon était, dit-on, sur la short-list du Milan AC. Rayon liste, Jacobs a la sienne : " J'ai communiqué à la direction une série de renforts. " Scout Ariel, toujours prêt. Humour web. Signorino quitte Charleroi pour Courtrai, le joueur lui-même l'annonce sur Facebook. Sauf que... c'est un petit rigolo qui a hacké son portail. Wikipédia a aussi ses gais lurons : l'un d'eux complète la fiche de Westerlo en mentionnant déjà la Coupe... 2011. Caje ne ferait jamais cette peine à son copain Dom. C'est Dédé qui régale. André Antoine veut sauver le foot wallon : le patron du sport francophone lâche 100 millions sur cinq ans pour la formation et les infrastructures, une académie des dirigeants, un guichet unique pour les clubs, des campagnes éthiques et pour l'arbitrage portées par Mister Jérôme. Connaître par c£ur La P'tite Gayole ne figure pas aux conditions. Bruges in & out. Ceulemans a effacé ses misères du Breydel : le Caje qualifie le Club Bruges pour l'Europe grâce au succès de son Westerlo en finale des play-offs 2. Chavez et Annab tirent le partage au Cercle (2-2), le 3-0 de l'aller avait déjà anesthésié tout le monde. Vraiment trop nuls. Les animateurs du Zèbre d'Or gardent leur trophée au frigo cette année : " C'était un peu déplacé vu la descente ", tente un porte-parole. Abbas Bayat reste motivé : malgré les clauses, il garantit aux joueurs le maintien des salaires en D2. Cela ne percute pas chez Cordaro : le beau Sandro rejoint Malines pour trois ans. Titre sucré-salé. Dans 25 ans, faudra expliquer à nos petits-enfants le coup du demi-point : Genk arrache le nul et son troisième titre face au Standard (1-1). Faudra aussi expliquer à Mavinga et Kanu que le marquage derrière l'homme est peu fructueux sur phase arrêtée : Mangala place le genou, les Rouches sont champions 33 minutes avant que Kennedy ne réécrive l'Histoire en retournant le colt dans les 16 visiteurs, façon Baie des Cochons. Courtois fait Jésus-Christ et à la fin tout le monde la joue fair-play : c'est le sacre du foot jeune, collectif, audacieux et belge, merci les gars. On n'oubliera pas les larmes de Vercauteren, un sérieux devenu chantre de la coolitude. Et surtout celles de Tchité : Carcela s'en repart sur une civière, le stade se glace, par bonheur le curé d'Hasselt est en tribune, mon Dieu ce qu'on a eu peur... Faudra aussi expliquer à Mavinga que le foot se joue sans les katas ni la machette. Botanique à gogo. Soirée floralies à Bruges : Van der Heyden et De Vlieger disent adios, Perisic accroche deux roses de plus à sa pochette. Le sniper brugeois (22 prunes) dépasse son confrère genkois et confirme qu'un contrat juteux fait courir plus vite : bon amusement côté Ruhr, gros. En face, La Gantoise conclut ces play-offs trop pourris (3-0), Dury peut ranger son smart-phone et saluer l'assemblée. Trop sympa. Pour la clôture, les Mauves distribuent les bisous : Lukaku (blessé) prend congé sans jouer mais Soulier d'Ebène au poing, l'arbitre Flament range son sifflet athois, les fans nostalgiques réclament le retour de... Verschueren, le Brésilien Canesin sort quelques touchettes qui rappellent un certain Boussoufa -on se calme. La délicatesse locale sert même Lokeren, enfin un mini-succès en play-offs (3-4). Au vestiaire, le vieux délégué Willy a sûrement dansé la polka. Choc frontal. Transféré au CHU de Liège, Carcela souffre de commotion et de fractures multiples au nez et à la mâchoire. Mais le moral est là : " Je peux jouer samedi, Coach ? ", lance- t-il à l'entour. Ben non, le toubib fixe l'absence à deux mois et illustre : " C'est comme prendre une batte de base-ball au visage ou faire un choc frontal à 60 km/h, par chance les nerfs n'ont pas été touchés. " Mavinga recule ses vacances et promet une visite : " En le voyant au sol, j'ai cru que je l'avais tué. " Nous aussi, Chris. Pour Camara, le clash restera un bon souvenir : il est augmenté et prolonge de deux ans. Daknam for ever. Boskamp éructe de bonheur, son disciple Peter Maes prolonge à Lokeren avec contrat rehaussé. Le grand boiteux reste un réaliste : " J'ai bien senti que les grands clubs n'étaient pas encore chauds pour m'accueillir. " Surtout qu'avec le boss, ça colle : " Avec Roger Lambrecht on s'est juré fidélité, si l'un part l'autre aussi. " Pour les pneus-neige, c'est bien pratique. The Day After. Par bonheur Sergio Ramos n'est pas limbourgeois : les champions genkois défilent du haut d'un bus, 20.000 Limbourgeois hurlants en contrebas, et nul trophée pour finir sous les roues - prudente, la Ligue pro n'avait envoyé qu'une réplique de la Coupe... Sur le podium, Vossen joue les public-address, Kennedy danse comme il flingue, De Bruyne cuve ses trois vodkas, Courtois sa tartine au Nutella, seul Vanden Borre tire la tronche : il a perdu ses clés dans la foule. Vercauteren explique ses larmes de la veille : " J'ai pensé à tous mes proches décédés ". Confirmé, Frankie reste le roi de l'ambiance. On ferme derrière. Leekens connaît ses classiques et installe une douce pression : " Le match contre la Turquie est le plus important depuis dix ans. " Long Couteau en profite pour rajouter du Limbourgeois, Hubert rejoint la sélection : " Il me fait penser à Simons " - prends-le comme un compliment, David. Vermaelen revient d'une longue diète, Fellaini reste en salle de muscu. Les Diables sont rassurés : un body-guard est engagé pour veiller sur leur sécurité. Ou voir que personne ne fasse le mur ? Barbouzes, suite : à l'étage du dessus, deux enquêteurs de la Police fédérale cuisinent des employés du service courrier, rapport à l'affaire Eupen et au mystérieux recommandé signé Theissen. Cul Seck. Communication de service au Parc : main dans la main, le duo Vanden Stock-Van Holsbeeck sort du bois pour reconnaître ses fautes, Ariel Jacobs est donc reconduit pour une saison avec promesse de renforts sérieux. Reynaldo par exemple : le mini-Bous cloné revient de son prêt au Cercle. Bonne nouvelle pour... le Standard : Anderlecht prolonge de trois ans son arrière gaffeur Seck, Dominique D'Onofrio va encore pourvoir mettre son équipe B. Votre Honneur. A la Cour de Manhattan, DSK cherche le regard de sa régulière, au même moment à... Charleroi pas sûr que Mogi Bayat fasse de même avec Tonton. Entendu comme témoin pour le financement bidouillé du terrain de Marcinelle (achat fictif de tickets de match par la Ville), l'ex-manager carolo est mis hors cause. Stef Demol devra, lui, payer pour son sms de démission : le juge le déclare fautif, mais vu les arriérés de salaire dus par Abbas Bayat, l'opération est blanche. L'idéal pour se quitter bons amis. C(l)ause toujours. C'est mathématique : Eupen cède son baquet en D1, les Pandas perdent contre Mons où Perbet (deux pions) atteint 20 buts en 18 matches... (0-2). Vander Elst pousse son copain Van Wijck : Lommel bat Waasland (2-1), les Dragons peuvent préparer le brasier. Danny Ost a le Kehrweg amer, il retrouvera Tubize dès la rentrée : " L'ambiance est pourrie ici. " Clauses de rupture obligent des joueurs tablaient sur la culbute pour être libres... Six briques dans le ventre. Perisic peut préparer les détecteurs de fumée : son départ vers la Ruhr est blindé, il signe à Dortmund pour cinq ans et six millions dans les caisses brugeoises. Enfin, pas vraiment : la moitié du pactole file en commissions d'agents... Du coup, Bruges renâcle mais le deal reste correct : les Gazelles avaient payé 200.000 euros à Sochaux pour le Croate. Malgré la manne, Buyens ne viendra pas au Breydel : Malines demande cinq briques ! Des petits sous. Dirk Degraen entame sa tournée des joueurs et promet : " On va tenter de garder l'équipe ". Ça commence mal : Chelsea fait offre pour De Bruyne et Courtois, l'achat maintenant, le transfert dans un an. Sur le montant on évoque six millions pour Kevin, et pour Thibaut, l'agent Paul Courant a son idée : " Genk doit demander 20 millions, à l'avenir les bons gardiens coûteront aussi cher que les buteurs." Fines herbes. Dominique D'Onofrio n'aura donc jamais la paix : le titre à peine joué, la Coupe pas encore, le nom de Christopher Daum déboule comme successeur possible. Pratique pour l'ex-roi de la coke, Maastricht n'est pas loin de Sclessin. Les brasseries de Jupille non plus : Sollied confirme avoir rencontré le frangin Lucien. Mon très cher Kiel. Losada a " laissé parler son c£ur " : il revient au Kiel, berceau de ses exploits passés. Au Parc, DG Herman est enfin délesté d'une de ses plus lourdes fiches. De Vlieger est pressenti comme coach des gardiens. Ne dites plus GB Anvers : la Fédé entérine le nouveau label Beerschot AC. Merles aphones. Namur bascule en Promotion : le comité rejette l'appel des Merles, coupables d'avoir aligné un joueur non qualifié. Si André Antoine peut faire quelque chose... Mon sponsor que j'ai. Triple bonne nouvelle pour Georges Leekens. D'un, Sahin et Altintop sont forfaits pour Belgique-Turquie. De deux, les nouveaux maillots Burrda des Diables sont enfin en vente sur le site de la Fédé. De trois, Long Couteau a un contrat particulier avec Price Waterhouse Coopers, le dernier partenaire en date étiqueté Houba, pour assurer les sourires et les clins d'£il. Tiens René, il pistonnait pas aussi des sponsors perso ? Tu veux ma place ? Le comité exécutif ravit Bruges et Westerlo : le barrage du 4e et du vainqueur des play-offs 2 vole au panier, l'intérêt sportif était nul vu l'Europe déjà en poche pour les matricules. Pour ne pas rallonger la saison, Herman Wijnants est même prêt à céder son entrée tardive en préliminaires de la C2. Rien de tel qu'un petit arrangement entre amis. A condition de s'en souvenir plus tard ? J'y vais, j'y vais pas ? Toujours vicieuse, la direction brugeoise propose à Koster de prester sa dernière année de contrat... s'il en a l'envie. Pas sûr... encore que : trois jours plus tôt face à Gand, le public local a scandé le nom de son Adrie et hué celui de Dury... Quel sac de n£uds ! Pour Mehdi. Ils avaient promis de la ramener à leur pote Carcela : les Rouches s'offrent une petite Coupe au trot face à Westerlo (2-0). Mangala passe sur coup de coin, Mravac part à la pêche et troue ses propres filets, l'affaire est entendue : malgré l'amitié, Coach Dom engrange son 12e succès (sur 12 !) face à Copain Caje, Frangin Lucien marche sur les épaules de ses contractuels et salue " le succès forgé dans l'adversité ". Derniers lauréats rouches en 1993, Bodart, Wilmots, Hellers et Léonard ont leurs successeurs : de tous les 25 ans, la moyenne baisse à tous les 18 ans. La bave aux lèvres, Anderlecht peut remercier la Maison Sclessin : les Mauves sautent un tour préliminaire d'Europaligue. Retour en Principauté parmi 30.000 fans en transe, les vainqueurs transforment la Place Saint-Lambert en " enfer " (dixit Defour). Effendi Roger. Pour Dries Mertens ce sera... 7,5 millions ! Vanden Stock et Van Holsbeeck s'étouffent sur le prix... puis embarquent pour le Qatar : " Il faut chercher l'argent où il se trouve ", expliquent les patrons mauves. Et recaser les invendus ? Chatelle, Bulykin et Chavarria tremblent déjà. Moins rémunérateur : malgré son contrat signé en fin d'hiver avec reconversion future au club, Wasilewski en a marre de cirer le banc, il négocie un retour au Wisla Cracovie. Ivan & Ivan. Les footeux arpentent l'antre des Thurn und Taxis : entre quelques touristes égarés, la Ligue pro remet sa balle de verre, son gant de bronze et ses flacons XXL. Perisic est tout surpris d'être élu par ses pairs, Courtois poursuit ses records de vitesse, Vercauteren mâchonne une revanche de plus, Madame De Bleeckere a mis sa tenue de soirée pour honorer son homme. La Fédé n'est pas venue, Ivan De Witte n'avait pas envoyé d'invitation... Le Standard en avait reçu mais passe son tour : car Ariel nominé Meilleur coach et pas Dom, c'est quasi pour la commission éthique. Au même moment, Eden Hazard reçoit la palme française, son coach Garcia affilie le tandem Leekens-Wilmots à la Ligue Braille : " En Belgique, ce sont des aveugles ! " Un fauteuil pour trois. A trois minutes près, Mons palpe la D1 : les Dragons mènent deux fois à Waasland avant de s'incliner dans les arrêts (3-2). Perbet soigne ses chiffres mais le gardien local Clepkens la joue Bolat façon AZ, l'Albert devra repasser en troisième semaine. Eupen approche de la fin du calvaire : une nouvelle fessée à Lommel du futur Rouche Dufour (4-1). Jeudi, ils seront trois pour happer l'ascenseur qui monte. Le bon vieux temps. Robert va moins regarder la NBA à la télé, Aline verra moins son Poussin : à 71 ans, Waseige est le nouveau directeur sportif du FC Liège. Alors Rocourt bientôt de retour en Coupe UEFA ? Non Bob, maintenant on dit Kinepolis et Europaligue. Et Luc Ernès a rangé les déboulés pour les pigeons.