LUNDI 11 AVRIL ROM CHEZ MESSI ?

erik libois
...

erik liboisOn se calme. Le Ring - Sortie Wemmel ou les Ramblas pour Lukaku ? " Barcelone veut Romelu... mais il est trop cher pour eux ", persifle Henrotay, l'agent du grand haltérophile. Selon un site anglais, Chelsea aurait déjà une hotte de... 27 millions d'euros pour le rhétoricien mauve. Suivi par l'AC Milan, Biglia le serait aussi par... le Real ! Les cadors ont-ils encore le satellite ? Tête, épaules, genoux, pieds. Blessé contre Genk, Defour poursuit son lexique d'anatomie : après l'épaule et le genou le capi mosan a le quadriceps molletonné et manquera deux semaines, à commencer par la visite maudite à Gentbrugge. Retour avec les Cloches le lundi de Pâques à Bruges. Touché par Leye lors du duel minier, Hubert cède son brassard pour les play-offs : opéré de la pommette l'Ottintois peut déjà surfer chez les tour-opérateurs. Décompte Adrie. Après la direction, la faucheuse brugeoise entame le découpage du staff technique : le coach physique Van Winkel partira en fin de saison. Inutile de postuler à Gentbrugge : lui aussi mordu de professionnalisation à tout crin Louwagie happe un doctorant de l'unif locale pour faire suer ses buffles. Momo content. Les ischios raccrochés, Dahmane reprend la course à Eupen. Mieux, il est réintégré chez les A par son messie Cartier. Profite Momo, ça ne durera pas. A l'avenue Houba, l'évocation du dossier Adesanya est reportée à plus tard : les Pandas n'ont... pas encore rentré leur plainte. Quoi, encore un courrier paumé ? Perles en stock. Lokeren bétonne ses deux stylistes : Tshimanga et De Pauw rempilent jusqu'en 2015, avec salaire rehaussé. Messieurs les vautours, à vos liasses. Comme un lundi. Le ticketing de l'Union belge n'avait jamais vu ça : 22.000 billets pour Belgique-Turquie filent en quelques heures, avec priorité pour tous ceux qui se sont farcis les Diables au temps de la brelle. Il y aura pléthore de têtes de Turcs. Les supporters sont là. A chacun son bain de foule : à l'Académie, un millier d'enfants en vacances lorgnent leurs chéris rouches tandis qu'au Parc, une trentaine de fans en colère éructent que les derniers défenseurs du blason saint-guidonné, ce sont bien eux. Ils réclament le départ du trio VDS-Van Holsbeeck-Jacobs... et l'obtiennent au deux tiers : les deux boss sont bien partis à Lubumbashi (Congo) mais c'est pour draguer le TP Mazembe - avec option sur les cousins de Dieumerci ? Deschacht et Biglia causent avec la base, Lukaku signe trois albums Panini, le tour est joué. A Charleroi aussi : 25 d'entre eux sont interdits de stade après le boxon du derby wallon. Même si certains n'étaient même pas au match... Abbas ferait-il le ménage ? C'était trop beau. Ça râle encore au vestiaire du Club Bruges : la reprise des entraînements a été avancée d'une semaine, le 13 juin. De quoi en faire décamper certains ? Geraerts, Blondel et Dirar rejoigneraient Marcos et Dalmat sur la voie de garage : Nabil, libérable pour deux millions, est déjà annoncé au Parc Astrid. Faites blinquer les casiers du noyau B. On ne se refait pas. La rumeur gagnait du terrain : des clubs étrangers et... Anderlecht voulaient débaucher Leekens durant l'été. L'Union belge passe donc les menottes au grand schtroumpf fédéral : Long Couteau dirigera les affaires galopantes jusqu'en 2014, date du Mondial brésilien, en espérant y être autrement qu'en scouting. Historique : le contrat de George of the Jungle n'aurait... pas été augmenté mais reste quand même à 600.000 écus l'année, en nog bedankt aan de Heer Advocaat. Le staff à Leekens devrait rempiler aussi, avec comme d'hab' une clause de départ anticipé vers Sclessin. Sammy est bossu. A Zulte, Bossut n'égalera pas son maître MPH. Entre mai 88 et avril 93, Preud'homme-le-Malinois était resté impavide durant 166 matches. Le portier arc-en-ciel s'arrête à trois saisons et 113 matches : il se fait racler le genou et reviendra en juillet. Pas de quartier. Premier venu, premier parti : avant l'entraînement du matin, Cartier salue la clique et range ses claques, le Vosgien est limogé d'Eupen ! L'interview surréaliste du Mambourg n'a pas plu, les plus vilains évoquent des négociations secrètes avec Tonton Abbas. Ost revient à l'Est : à l'aube le grand Danny apporte les croissants à Raymond Langendries et lâche ses Télétubbies pour reprendre l'animation du Kehrweg. Au Pays Noir, sourires entendus : les Pandas ont les pieds dans l'eau et la peau sur les os. Bande de salopards. Le farceur des Carpates refait parler de lui : le nom de Bölöni circule à... Anderlecht où Coach Ariel hériterait du bureau avec plaquette de DT jadis promis, jamais cédé, à son poto Frankie. Le vieil audit dressé naguère par... Jacobs ressort du tiroir : les Bataves Jol, Adriaanse et Stevens garderaient le profil et, quel bol, ils sont tous trois libres... Sauf si Collin parvenait à placer son Ariel à la Fédé dans le bureau de Sablon : ça ferait un ennemi en moins à Houbalaan et un boulevard béant pour les affaires sportives du Parc. Même les collègues n'y croient plus : de tous les coaches de D1 non qualifiés pour les play-offs 1, seul Brys pointe le Sporting champion derrière Bruges, Genk et le Standard, donné favori. Jeux de mains. Point-presse à J-2 d'Anderlecht, Vercauteren s'étonne que personne ne lui parle de Jacobs : " Et cette fois, je dois lui donner la main ou pas ?", glisse le perfide Frank. A Gand, c'est réglé pour Ivan De Witte : " Lucien D'Onofrio aura du café dimanche... mais pas ma main. " A Charleroi, c'est tope-là pour Peruzovic : " Avec le président ça marche à la confiance, il me paie ou pas, ce n'est pas important. " Ce Luka, quand même. Pendant ce temps, chez Houba... Pierre François a encore gagné, oui Liège est plus vaste que Westerlo : réunion sur la Coupe à la Fédé, le Standard obtient 24.000 places pour 15.000 à la Caje Company. Dans le bureau voisin le comité d'évocation a enfin retrouvé la lettre d'Eupen, on en cause la semaine prochaine. A l'étage du dessus, la Ligue pro découvre la réponse de l'UEFA à la D2 : oui, le théorème de Philips sur la relégation était bien stupide. Mais on aura bien rigolé. Diable ! Oui, Leekens est bien un sorcier. Les Diables gagnent 25 places au ranking FIFA et crèchent à la ligne 37, juste entre l'Egypte et le Nigéria - les Diables bientôt à la CAF ? Leekens est aussi un merveilleux camelot : c'est fait, Belgique-Turquie est sold-out, sur la toile certains billets s'échangent à 300 euros l'unité. Danny mieux que Louis. Flashes en série au Kehrweg, Ost distribue les baises et confirme : en cas de maintien il restera à Eupen - tout ressemblance avec des événements passés, etc, etc. " Il nous fallait un gars qui connaisse la maison, même Louis van Gaal n'aurait pas convenu ", explique Theissen. Pourtant Louis en culotte de peau et le litron en main, ça déchirait. Sur le C4 à Cartier, le bon Manfred lève un coin du voile : " Entre le coach et les joueurs un ressort était cassé ". Momo, un témoignage ? Par communiqué d'avocat, le Vosgien se dit " consterné " par les calomnies et nie avoir flirté avec les Zèbres : " J'étais bien avenue Louise la semaine passée, près des bureaux d'Abbas Bayat... mais c'était pour faire du shopping ". Lèche-vitrines terminé pour Iandoli : le piston panda signe cinq ans à Saint-Trond. Zen attitude. Jacobs aurait-il fumé l'immonde carpette du Parc siglée RSCA ? Veille de Genk, le Wenger mauve n'a jamais été aussi calme : " Le stress ? Quel stress ? " Et nouveau fan de la réforme : " Ces play-offs sont passionnants ". Fais gaffe Ariel, les interviews décalées c'est dangereux ces temps-ci - pas vrai, Albert ? Sur Twitter live from Caucase, Boussoufa rassure son Lukaku : " T'inquiètes, bientôt tu dormiras mieux. " Au pieu ou durant les matches ? Dennis Odoi opine, le Trudonnaire a un accord de quatre ans au Parc, reste à convaincre Duchâtelet. Tous aux Floralies. Les Gantois arpentent les quais de la Ville pour les Buffalos Days, spécialement pour les fans. Coulibaly n'a insulté personne, Arzo s'étonne de ne pas être titulaire de la Roja et Manu Ferrera cumule : le T2 fera aussi syndic de presse, les demandes d'interview doivent passer par lui. Gand, ça craint. Sortie Bruges-Est. Le Club Bruges présente son Personal Performance Centre. " Ce n'est pas pour imiter la RDA, on veut juste un spécialiste dans chaque secteur ", explique le chef-scout Mariman. Après les entraîneurs spécifiques, voici donc les programmes individuels de récupération, les cours de langue pour les joueurs... et de cuisine pour leurs femmes. Le nouveau préparateur physique s'appelle Dedender et fut l'équipier de Jensen et Lambert - au temps de la DDR, quoi. Kujovic (Willem II, ex-Lierse) est testé comme doublure de Coosemans. Télé-puzzle. Nouvelle secousse sismique à la Ligue pro, les cinq clubs anti-réforme lancent leur télé-crochet : le Standard embrigade Charleroi, le GB Anvers, Saint-Trond et le Lierse. Les cinq rebelles vendront ensemble leurs droits télé, et tant pis pour les traîtres qui ont suivi le G4. " On ne fait qu'appliquer la propre menace des grands clubs ", explique Roland Duchâtelet. Qui ajoute avoir un accord avec, ben tiens, le Standard pour le transfert d'Odoi. Defour fête ses 23 ans : pour garder Steven dans le loft, tapez 5. D'ici là, achetez-vous quelques décodeurs. Sambal Visé. Les Oies se feront gaver à la bouffe indonésienne : Guy Thiry signe l'entrée du groupe Bakrie comme actionnaire majoritaire de Visé (D2). Le holding charbon-gaz-télécoms est séduit par la philosophie... de formation du club local. Le président-moustache bombe le torse : " Nous visons la D1 dans deux ans et Visé sera connu... en Indonésie. " Un Italien devient vice-président, un Uruguayen manager général et un Suisse administrateur... Mais sur le montant de deal, motus. A qui la tête ? Jacobs revoit ses gammes, place deux tanks dans les seize adverses et torche son ami de cinq ans Vercauteren : Anderlecht essore Genk et s'assure la tête pour au moins cinq jours (2-0). Mais où est donc passée cette fichue crise ? " On avait un peu peur... mais j'ai connu bien pire à Belgrade ", avait dit Veselinovic en préambule. De fait, le sniper serbe passe la vaseline d'entrée, Lukaku ponce les poteaux, les deux K (Kanu-Kljestan) remercient Jacobs pour ses choix gagnants. Ariel va-t-il ouvrir l'ère du 4-4-2 ? Chen, Xem et Yesse sont sur un bateau. A Malines, Chen rempile jusqu'en 2016 et le Kavé respire : son back était suivi par quelques cadors. A Bruges, Geraerts signe son deuxième avenant paternel : sa dame lui donne un deuxième garçon prénommé... Xem. Le premier s'appelle Yesse. Ben oui. Hip, hip Yves. Salves d'applaudissements depuis la Maison de Verre : le comité exécutif paraphe unanimement le contrat de Leekens, remet à son trésorier retraité Landsheere une médaille valant sûrement très cher, et remercie le procureur Verstringhe, qui se retire itou devant ses étangs. Le très jeune Yves Leterme est fait membre d'honneur pour son dash dans le cadre de la candidature pour le Mondial 2018. Après ça, le Standard ira encore dire qu'il manque de relais avenue Houba. Le bouc à Frank. " Stijnen est mon exemple ", avait-il encore lâché le matin dans la gazette. Boeckx ne pouvait mieux dire : total déconnecté, le Frank gantois chasse les mouches et les courants d'air face au trio Carcela-Tchité-Witsel plus volage que jamais. Le Standard déroule à Gand (1-3). Rayez les Zèbres. C'est la nouvelle loi de la jungle : au Kehrweg, les Pandas bouffent les Zèbres, encore scotchés sur leur fable du lièvre. Comme quinze jours plus tôt, Charleroi se balade et décoche doublement par Cahalon avant de perdre le Nord et laisser filer la tortue locale : Chavarria repasse deux fois, Ederson disjoncte, Riou aussi, Signorino met les gants mais casse la vaisselle (4-2). Une nouvelle soirée de dingo, tout le monde a bien rigolé sauf le duo Bayat-Peruzovic, car le Sporting a un sabot et demi en D2. Alors Abbas, un petit C4 ? A moins qu'un coup de fil au bon Danny ? Vas-y, Paulo. Quoi de neuf en play-offs 2 ? Henrique place ses douzième et treizième caipirinhas au Kiel où Pacovski revient après neuf mois et où Mathijssen le jure, le GB Anvers sera son dernier club... belge (3-3). Jens Naessens honore son président en offrant à Zulte le succès dans le derby à Courtrai (0-1) ; De Mets, cheville diagnostiquée déchirée trois jours plus tôt (!), a joué avec un bon tape, les choses sont si simples finalement. Dans l'autre poule, Malines bute sur le Cercle à Bob façon béton rapide (0-0), le Lierse vainqueur de Saint-Trond (1-2) se verrait bien imiter le coup de Vercauteren l'an passé... A vot' bon c£ur. Les comptes de la Banque Nationale sont formels : le Standard est le plus riche, Anderlecht tire la langue derrière. La Maison Sclessin dépasse en actifs (60 millions d'euros) le total cumulé Anderlecht-Bruges-Genk, les fonds propres rouches (33 millions) ont triplé en trois ans alors qu'au Parc, ils ont fondu de neuf millions - merci BATE et Partizan. Boussoufa parti, le Standard a même le plus gros salaire : 1,5 million annuel pour Defour - imaginez en cas de bonus à la blessure. Sacré Steven, c'est dix fois plus que le footeux moyen de D1 (141.000 euros). Et 35 fois la fiche unitaire à Eupen - Ach, l'humilité germanique. Mon Royaume pour un stade. Echo du conseil communal de Charleroi : l'échevine des Sports donne raison à un mandataire local sur la convention du Mambourg. Oui, en cas de culbute en D2, le Sporting devra partager le stade avec ce fichus Dogues de l'Olympic. La question fiel venait d'un certain... Jean-Pierre Deprez (MR). L'un des nombreux ex-avocats zébrés éjectés par ce cher Abbas. Le balancier revient toujours. Pure élite. Le GB Anvers rouvre sa bourse : le patron du bowling anversois veut faire revenir Losada, Van Holsbeeck se pourlèche déjà d'enfin vider l'un de ses plus gros casiers. Un certain Kaita, récupérateur nigérian passé par Monaco et Iraklis, signe trois ans et confie au site : " On m'a certifié que je venais dans un très bon club ". Tu l'as dit, bouffi. Gondoles en vrac. Un score blanc n'est pas l'autre : Bruges et Lokeren assurent le show, les occases ratées, les poteaux et la niaque, le ref batave oublie pénos et cartons roux, bref le Breydel s'offre une soirée full émotions (0-0). Mais si la Daknam Co. s'offre " la tarte la crème et la cerise " (copyright JM Philips), les Gazelles loupent le troupeau du titre. Définitivement ? Relégué sur le banc, Odjidja maudit Koster et tient sa valise prête.