LUNDI 24 JANVIER GAFFES EN GROS

erik libois
...

erik liboisEn toute modestie. Clasico J+1, le petit c£ur de Roger Vanden Stock fait boum. Le boss mauve félicite ses supporters pour leur fair-play lors du match de la revanche : " Vous êtes les meilleurs fans du pays ! " (Re)prends ça, Standard. Van Holsbeeck recompte sur son costume les taches de bière du 5-1 de Sclessin, puis se lâche itou : " Nous sommes notre seul adversaire. " Suivi maintenant par Valence, Biglia gonfle aussi du cou : il est re-convoqué en sélection argentine face au Portugal à Genève. Lucas va-t-il enchaîner les tours du Lac ? Face au Brésil, il s'était farci le Qatar juste pour s'échauffer. Maudite saison. Le rapport entre Perisic et Dembélé ? Une possible concurrence : Fulham piste de près le roi du Carré. Gert Verheyen est un seigneur, il somme les fans brugeois d'oublier Vadis : " Vous déforcez votre équipe en le huant. " Mais l'embellie du 9/9 tourne court : un entraîneur des U8 du Club, instituteur au civil, est condamné à six mois de prison pour détention d'images pédophiles. Le Club précise : " Jamais cet entraîneur ne s'est retrouvé seul au vestiaire avec des enfants, il y avait toujours des parents présents. " Action, réaction. A Saint-Trond, c'est soupe à la mouise au menu : genou en purée, le gardien Henkinet s'efface pour trois mois, les ornithologues de la cellule scouting vont pécher Bram Castro, un ex-portier local... sans club. Odoi reste soucieux : " On transfère des mecs de nulle part, on file tout droit vers la D2. " Sympa, l'accueil. De fait le test de Sander Post est négatif. Ce défenseur estonien mué en avant est pourtant le scoreur le plus tonique d'Europe : 24 pions en 17 matches ! Pour moins que cela, on en rebaptise certains Van Nistelrooy des fjords. A chacun son Kanu. Serait-ce l'exemple des Mauves ? Le Standard a son Kanu, mais ce Brésilien-ci est défenseur, vient de Beira Mar et n'aurait jamais, lui, dormi sous des ponts. Le... 17e transfert rouche est un filon de T2 Sergio, il en a déjà le grinta : " Je viens à Liège pour jouer le titre... l'an prochain. " A Westerlo, Paulo Henrique est d'un autre avis : comme Sidibe, il repousse l'offre liégeoise, jugée trop légère. Et d'affiner sa pensée : " Je ne partirai que si je peux m'améliorer. " Sous-question : qui jouera les play-offs 2 dans deux mois ? Canari plutôt que Zèbre. Face aux bâches, la justice reste variable : le comité d'appel satisfait Saint-Trond, malgré sa bâche trop courte contre Malines, mais pas Charleroi dont le grand plastique était bloqué dans un camion venant de France. Saint-Trond-Malines sera donc rejoué, le forfait carolo face au Cercle est confirmé. Marc Brys " en perd son pantalon " (sic) de stupéfaction, Abbas Bayat enfile son costume de sans-culotte : " C'est un complot des Flamands, on va en justice et s'il le faut, on bloque la D1 pour deux ans. " Pratique ça, pour ne pas descendre... Restons dans les toges d'avocats : quelques jours après Mathijssen, Mogi attaque Tonton au tribunal pour licenciement abusif. C'est vrai ça, un minimum de respect s'impose. E19, afrit Bergen. Il pouvait choisir le Togo, il préfère le Doudou : Dennis Van Wijk signe comme T1 à Mons avec mandat formaté D1. A l'Antwerp, Eddy Wauters, souvent donné mort, rempile pour trois ans, casseroles et procès inclus. A 77 ans le vieux président était seul candidat : après 42 ans sur la cuvette, le tyrannosaure fait toujours le vide autour de lui. Justine-Steven : 0-15. Henin tombe le coude et Martens lève le sien. L'ex-coach de tennis au feutre d'outlaw change la plaquette sur la porte de Philips : le Flamand chauve (46 ans) émerge du méga-crochet pour faire CEO de l'Union belge. De Keersmaeker s'arrache les canines de bonheur, le comité exécutif est unanime, l'élu du jour annonce " une professionnalisation de la Fédé ". Merde, c'était prévu ça ? " Je n'ai pas besoin de background foot, je suis là pour organiser et placer les bonnes personnes au bon endroit. " Un peu de ballon quand même, Steven ? " J'ai joué à Berlaar ". Sacrée Rita, toujours bon pied bon £il. Victor est footballiste. Maged Samy peut préparer la filiale au Honduras, mais il faudra faire vite : le Lierse loue pour cinq mois Bernardez à Anderlecht. Pas sûr que la défense locale retrouve une assise, en revanche Madame Wendy garantit le buzz au pays. Bientôt des cars de Honduriens au Lisp à la suite des Japonais ? Clowns et zozos. Abbas Bayat n'aime pas les clowns, mais les zozos il kiffe à mort : Charleroi engage le Serbe Dzodzo, et le cheptel de gardiens zébrés de passer à... cinq. Et comme entre les bâches, le patron s'occupe vraiment de ballon, il signe même un coach des Espoirs : Redouane Charai (ex-Etoile de Bruxelles) reprend le contrat de Teklak. Avec combien de zéros ? Brio retrouvé pour Brillaut-le-banni : l'ex-capi part à Vannes (L2) où, sûr et certain, les crêpes sont meilleures qu'au Pays Noir. La preuve : un autre ex-Zèbre, Laurent Macquet, y crèche aussi. Coupe fines tranches. La Coupe, c'était bien son truc : le Standard de Tchité et Daerden domine Malines (2-0), relance Berrier mais perd Carcela, Nong, Daerden et Goreux, renvoyés chez les éclopés. Au Fallon, Woluwé pratique le white strip face à Gand : domination, occasions... puis correction signée Thijs et Bryssinck en auto-but, c'est trop injuste (0-2). " Les arbitres étaient moyens, et en plus ils ont coûté 4.000 euros.. ", grince le président local. Mathijssen revient à Bruges mais le GB Anvers déguste face au Cercle de Wang et Cornelis (2-0). C'est toujours bon à prendre : mal barré en championnat, le Lierse de Radzinski chipe la timbale à Westerlo (1-2). La banque saute. Genk refuse le chèque de 5,5 millions de la Fiorentina pour Vossen, la barre est placée à... neuf millions ! Mais le club de l'Arno aurait une option pour un transfert en été : Jelle y serait le successeur de Gilardino. Soupir profond chez Barda : le garçon exige une place de titulaire. Vercauteren en a vu d'autres : " En Belgique personne n'accepte la concurrence, le banc c'est comme la banque, si on y dépose du capital c'est que tout va bien. " A un million de salaire annuel, Elyaniv n'est pas du même avis. Le retour de la bile. Faute d'Henrique, le Standard poursuit son tour des popotes : il piste l'excentrique Maâzou et le roi de la manchette gantoise Coulibaly. Tiens, qui voilà ? Victor Ramos est de retour mais après trois semaines de cavale, le discours n'a pas changé : le Brésilien veut sa liberté. La passerelle Genk-Standard est réactivée : les Rouches chipent le jeune flanc gauche Leroy Labille (19 ans). Selon le T2 genkois, le gamin est plus doué que... Robben au même âge ! Nong n'en est pas là : son manager lui souffle de vite retourner à Malines. Trop tard, le Kavé tient ses pointes pour relayer Benteke blessé : pour six mois, Kabasele quitte Eupen et Ibou Courtrai. Entre potos. Le nom de Luc Devroe circule au Kiel comme directeur sportif. Et le brave Gunther Hofmans de redoubler de tremblote. Pour Mathijssen c'est encore la kermesse aux vieux couples : après avoir tenté Mogi, c'est presque caisse avec sa belle-doche du Breydel. Mais ce sera sans Munyaneza, contrat rompu. Grosse colère. Après Odoi, Sidibe se paie aussi son président : " Duchâtelet est un hypocrite, pour faire capoter mon transfert il est allé montrer mon salaire au Standard qui m'a offert les mêmes conditions. " Le grand black en est tout pâle, et Bompa Brepoels le dispense d'entraînement. Le Stayen, une terre si paisible. Couvre-feu à 20 h. N'arpentez pas le flanc gauche du Lierse tard dans le noir : Kenny Thompson et son crâne rasé y traînent désormais, le Gantois est le sixième transfert hivernal au Lisp. " Maintenant on arrête ", jure Helleputte. Quant au bon Kenny : " Je ne me sentais plus important à Gand. " Ben oui. Poudre miracle. Avec Ariel c'est connu, c'est propreté longue durée : Jacobs fête son 1.173e jour en T1 mauve. Ariel dépasse Van Himst à la troisième place mais pour chercher Sinibaldi, dauphin de Gormlie, il devra encore tenir trois ans. Tout à sa joie, Jacobs quitte l'entraînement après 20 minutes, naseaux fumants, ses joueurs ne donnent pas assez. N'en fais pas trop, Ariel. Dé-quorum. C'est confirmé, nos dirigeants sont nuls en calcul. Déchirés sur une D1 à 16 ou 18, ils optent pour la chaise vide : mis au pas par le G4, huit clubs passent leur tour, la réunion sur la réforme de la réforme est... annulée faute de combattants. Le Standard ne décolère pas : " Les petits marchandages financiers étouffent le débat sportif, on s'en souviendra le jour venu. " Abbas Bayat sort sa formule préférée : " Si le vote pour une D1 à 18 est annulé, je vais en justice. " Tous d'attaque. Eupen s'étoffe, les Pandas accueillent deux poilus en prêt : Chavarria (Anderlecht, 145 minutes de jeu en Mauve) et l'éternel espoir Maaroufi (Casablanca), passé par l'Inter où son pote de virée s'appelait... Adriano -aïe. Dahmane s'excite déjà : la fédé turque bloque son affiliation, le dossier est à la FIFA. Mombongo s'essaie aux baguettes, il est testé à Dalian Shide en D2... chinoise. Amis et rivaux. Malgré l'amitié, Broos n'imite pas Vercauteren : " Les jobs du DT et de coach ne sont pas cumulables, je préfère directeur technique. " Le soir, l'élève domine le maître mais à Zulte, un Genk fadasse peut encore saluer ses chambreurs habituels : Töszer met sa patte hebdomadaire et Courtois ferme ses barres (0-1). Gand de choc. La Gantoise repousse une offre à quatre millions de Villarreal pour El Ghanassy, puis s'offre l'or noir de Courtrai : Mboyo signe jusqu'en 2015. Pour un million d'euros le KVK encaisse son plus gros chèque, et Hein peut encore se plaindre : il n'a plus que Rossini devant. Série noire. Luciano D'Onofrio succède à Devroe dans le rôle du poissard impopulaire : après Henrique et Sidibe, c'est Coulibaly qui rejette l'offre, jugée faiblarde, du Standard. Le Gantois avait poussé le supplice jusqu'à passer la visite médicale. Un transfert quand même pour un cousin homonyme : l'avant Pan Pierre Koulibaly (Al-Ittihad, international burkinabé) signe à Malines. Attachez vos ceintures. Joao Carlos (Genk), qui avait tout regardé du bus la veille à Zulte, signe trois ans... au Daguestan, dans la charmante bourgade d'Anzhi Makhachkala - prenez un cachet après l'énoncé. Le promu de D2 russe, également branché sur Haroun, a sorti la planche à billets : Genk palpe quatre millions mais la Jupiler Ligue perd son Kompany auriverde. Bonne chance, Jean-Charles. Evite quand même les Tupolev. RIP Sporting. Charleroi peut commander fleurs et couronnes : le combi marqué Laszlö se traîne au Lierse dans le duel de la mort, Sonck remercie et plante sa graine (1-0). Un fan carolo monte sur l'aire, mais même à douze, les Zèbres n'avancent plus. Finalement 15e ou 16e ça change quoi ? Juste que ça coûte deux millions à Tonton Abbas... Lokeren convoite Mujangi Bia mais à Daknam, c'est Eupen qui commet le carton tactique avec la veine en sus : un péno raté et trois poteaux locaux plus tard, Milicevic et Vandenbergh ont passé leur instinct de chasseur, Cartier a sorti ses bijoux pour mettre Maes en bière (0-2). Club et Standard à la timbale. C'est Byzance à Venise, le Club Bruges enchaîne face au GB Anvers son 4e succès : Vargas place son plot 15, pour le reste circulez y a rien à voir, Koster applique la realpolitik chère à Mathijssen qui boucle tout nu sa semaine brugeoise (1-0). Le Standard décroche la floche dans le sprint pour le top 6 : contre Westerlo, Goreux et Van Damme partagent le brassard et les roses, Eninful naît au milieu, en face Paulo Henrique reste étrangement muet (2-1). A Courtrai, Messoudi double face au Cercle et fait basculer le duel des prétendants au PO1 (2-1). Ce Diable de Nacer. Le tailleur du quartier Houba prépare mètre et épingles : Chadli tranche pour les Diables, Leekens l'inclut à son noyau finlandais. Le gars de Twente envoie déjà le gros bois : " En talent pur la Belgique est dans le top 5 mondial. " L'argument percute-t-il chez Carcela ? Mehdi conteste devant le TAS la validité du papier signé pour le Maroc. Pour adresse d'un graphologue, sonner Tchité. Si loin, si proche. C'est une provocation : Bruges fait offre pour De Sutter, Anderlecht dit bien sûr niet. Le Sporting piste le Hagi... sierra-léonais actif à Limassol (Chypre) : le gars se nomme Mustapha Bangura, comme ça c'est dit. Au pays pourtant y a des briquettes pour l'hiver : de sa retraite, Anthuenis conseille le Malinois Seth De Witte (" Il est taillé pour Anderlecht "), et au Cercle, le Chinois Yang Wang a le dribble " meilleur que Boussoufa ". Dixit Bob Peeters. Tête-bêche. Abbas Bayat peut maudire un type de plus, l'avocat Mayence jette l'éponge et sa toge carolo avec : " C'est Mogi qui m'avait engagé, je ne veux pas que ses rapports avec Abbas nuisent à ma réputation. " Justement, Mogi : " Le grand public découvre le vrai visage de mon oncle, il est impossible de travailler avec lui... sauf pour les béni-oui-oui comme Csaba Lazlö. " Et un procès, un ! Opération moquette. Tosin Dosunmu (GB Anvers) quitte la cité du diamant pour celle de la fumette, l'ex-meilleur buteur cuvée 2006 rejoint Maastricht en D2 batave. Calme sur la moquette, gros. Sifflets du désert. Un vent nouveau souffle sur l'arbitrage belge : le derby Londerzeel-Opwijk (Promotion B) est dirigé par un quatuor... qatari. Après les tuyaux de Leterme à Poutine pour 2018, l'espionnage industriel se poursuit façon 2022. Au moins on est sûr que Fahad Jaber Al-Marri, Salem Taleb et autre Mohamed Al-Nayef Marlamani n'auront rien pigé aux insultes du public. Soirée du pauvre. C'est vraiment fin de week-end : Anderlecht et Gand fainéantent à Malines et Saint-Trond. A Malines, le ref emmêle ses pénos et ses cartes, les Mauves méritaient deux onze mètres et Boussoufa a bien cru être dehors, sinon c'est nada (0-0). A la sortie, Van Holsbeeck confirme, Polak va rebondir à Wolfsburg : comme box-to-box ou cadre chez VW ? Au Stayen, Duchâtelet signe les avants Ishiaku (ex-La Louvière et Bruges) et Tisza (Ujpest), mais c'est le banni Sidibe qui gomme le point de Lepoint et sauve la volière (1-1). AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT