LUNDI 3 JANVIER PROFESSION : NETTOYEUR

Eric est raqué. Trond Sollied prend place à gauche de Maged Samy et signe six mois au Lierse. " Mais je prolongerai sans doute ", confirme très sûr de lui le ténébreux troll. Trond sort sa grande serpillère et vire six joueurs, dont Job et Kurt Van Dooren : " Je travaille avec maximum 23 éléments ", explique le néo-T1, peu au fait de la politique locale des stocks XXL. Van Meir ajoute une barrette à son épaulette, l'ex-libero/T2/T1 sera adjoint du DT Helleputte. Au Lisp, on garde toujours les serviteurs, même dans les placards. Nicaise n'aura pas de nouvelle chance : il peut quitter gratuitement Lierre. Madame sera contente, elle a déjà fait le tour des musées locaux.
...

Eric est raqué. Trond Sollied prend place à gauche de Maged Samy et signe six mois au Lierse. " Mais je prolongerai sans doute ", confirme très sûr de lui le ténébreux troll. Trond sort sa grande serpillère et vire six joueurs, dont Job et Kurt Van Dooren : " Je travaille avec maximum 23 éléments ", explique le néo-T1, peu au fait de la politique locale des stocks XXL. Van Meir ajoute une barrette à son épaulette, l'ex-libero/T2/T1 sera adjoint du DT Helleputte. Au Lisp, on garde toujours les serviteurs, même dans les placards. Nicaise n'aura pas de nouvelle chance : il peut quitter gratuitement Lierre. Madame sera contente, elle a déjà fait le tour des musées locaux. Malinwa ! Journée faste à l'archevêché. Le matin, Fi Van Hoof signe le back gauche Jérémy Huyghebaert (ex-Mouscron, Roulers et Auxerre) et l'avant Mohamed Koné, un pote à Soumahoro venu de Muangthong, Thaïlande. L'après-midi, le juge déboute Willy Van den Wijngaert : l'ex-boss du Kavé réclamait 11,6 millions d'euros, mais le roi du biscuit est reparti des miettes dans les poches. Mais le Yellow Red reste SDF en puissance : la vente publique du stade reste fixée mi-janvier. Vendetta à la flahute. A Bruges, la résistance au futur stade faiblit : le porte-parole du comité anti-stade à Loppem renonce après des lettres de menaces du East Side, un noyau dur du Club. " La sécurité de ma famille est en jeu ", explique-t-il. Oui, ce n'est que du foot. Voisin, voisine. Réception de Nouvel An au Cercle Bruges : Frans Schotte et Pol Jonckheere les deux colocataires du Breydel se tapent dans la pogne avec chaleur. Les petits fours venus, les langues de vipère entrent en action : les gars du Club veulent débaucher le duo Reis-Neto, contre-communiqué immédiat blauw en zwart pour vanter le respect entre voisins. Heureusement, tout finit bien : " Viane et son épouse ont le bonheur de vous annoncer la naissance de leur petite Iza. " Deux petits nègres. Deux boarding pass restent en rade au départ du Standard vers Almancil (Portugal) : Ramos et Grozav sont portés disparus, leur gsm est ensablé, les soucis de com' débordent aussi la pelouse. Van Damme et Witsel partagent la chambre et peuvent échanger des souvenirs en polonais. De Mul préfère les arènes de Séville : il se revalide dans son club-souche. Reverra-t-on le raton roux en rouche ? Sporting cherche logopède. C'était écrit, janvier serait le mois de Biglia : placé en vitrine par Van Holsbeeck , El Principito est cité à Bologne, Séville et Galatasaray, avec qui Anderlecht discute déjà autour de cinq millions d'euros. Rayon entrées, le Sporting teste le médian brésilien Custela, issu du même club que Kanu. Sans oublier le dossier au nom de Johan Diderot Lengoualama (17 ans), en gabonais dans le texte. Présenté comme l'un des avants africains de demain, le garçon fait déjà cauchemarder les commentateurs : tentez, vous aussi, l'action en un temps Lescjaks-Kljestan-Lengoualama. A perpète. Même sans match, le comité sportif reste agité : Van Beethoven, chef du calendrier, plaide pour un report des play-offs, " de deux, trois ou même quatre semaines, car l'hiver n'est pas fini... " Et la semaine des quatre jeudis, le brave Steven n'a pas encore trouvé. Dans un coin, le président malinois réclame sans succès le forfait pour le match au Standard : " Le règlement est mal fichu, il encourage les tripotages avec le copain bourgmestre. " Courageux, pas téméraire, le comité remet le débat de fond à plus tard. C4 bis. De Keersmaeker n'est un poissard que chez nous : il est élu membre de la commission juridique de la FIFA. Second Belge à Zurich après D'Hooghe, FDK remercie une deuxième fois Jean-Marie Philips, précédent titulaire du siège. Et notre Pignon de gagner en appétit : " Mon prochain objectif, c'est un siège au comité exécutif de l'UEFA. " Platoche, révise tes frappes. Bleu de toi. Patrick De Koster fait mousser ses affaires : l'agent de Kevin De Bruyne révèle, la main sur le c£ur, que Chelsea vient de l'appeler, juste comme ça. Et que s'il le désire, le gentil Kevin peut visiter Stamford Bridge live on stage. La chute de Camus : le long Fabien subit la peste de son coach, il peut quitter Genk. Et après lui, les mouches. Mon Z est cassé. Sa cape toute déchirée, sa belle épée brisée, Zorro Cyriac a la rage : son crac au Cercle était bien un ligament baladeur. L'Ivoirien a les croisés rompus et peut jeter sa saison aux orties. En Ligue INAMI, les Rouches seraient champions les coudes dans le nez. Cyriac devra même aller à pied chez le kiné : le juge lui prend son permis pour six semaines car deux fois 189 km/h, c'est bien sur la pelouse, mais pas sur l'E40. Au Brésil, Ramos répond enfin à Pierre François. Sauf que : " Personne ne peut dire s'il reviendra un jour. " C'est con, pour le plus gros transfert rouche avec Van Damme. Luc ne dort plus. Thomas Meunier a déjà tout compris : la diva de Virton s'annonce lui-même à Bruges pour causer transfert, mais Devroe n'est pas au courant. A force de passer à côté pour Van Damme, Maric, Tshimanga et Vesenilovic, le Luc brugeois va la jouer intox. Ce qui suit est une info : Junior Diaz est guéri, test à l'effort réussi il rejoint l'entraînement collectif. Mathijssen retente le coup en douce d'il y a trois ans avec Akpala : après l'avoir pistonné au Breydel, Jacky veut son antilope carolo au Kiel. En joue. Le volcan zébré émerge du néant, Bayat lance la phase à chaud tant promise : Charleroi signe deux avants, l'Argentin Juan Pablo Rial (26 ans, Platense-D3) et l'Israélien Dudu Biton (22 ans, Hapoel Tikva), un puncheur réputé étoilé. Et foi d'Abbas, l'ami Dudu est prié d'oublier les cessez-le-feu. Un langage universel. Lukaku oublie Bernabeu pour six mois : le Real renonce à remplacer Higuain blessé car, version officielle, Mourinho voit trop grand trop cher pour la caisse madrilène. Dommage, le gentil Rom venait d'entamer ses deux cours d'espagnol hebdomadaires au Parc. Témoignage du prof : " Je lui apprends les termes de foot et les bases pour le vestiaire. " Les modèles locaux de bagnoles et de tuners alors ? Mais le maître a son chouchou, et il s'appelle Jona : " Legear apprend l'anglais et il fait tous ses devoirs. " A quand les cours de latin ? A saisir. Le facteur de Sclessin dépose son post-pack de rumeurs. Rayons gardiens on cite Bailly, Gillet et Fernandes (Olympiacos, 3e portier portugais au Mondial). De Munich 1860 Mathieu Beda confirme des contacts. Devant, Mido (Ajax) aurait la bougeotte liégeoise. Mais la piste rouche la plus chaude mène à Paulo Henrique (Westerlo), Herman Wijnants fait son vieux singe : " Il faudra cracher au bassinet ! " Plus concrètement, Grozav a retrouvé son GPS et rejoint les Espoirs où le CR7 des Carpates va répéter à l'envi son accélération-virgule-patate. A Almancil, Tchité reprend enfin avec le groupe, et sans bonnet de bain. Jo au minaret. La lire turque flambe sur le marché Euronext : Malines perd son capitaine mais gagne deux millions d'euros, et Mununga " un beau projet sportif " ( sic). Jo signe 3,5 ans à Gençlerbirligi : pour les horaires du muezzin, toutes les infos chez Hugo Broos. Shalom Pays Noir. Pendant que De Wever ajoute le scalp de Vande Lanotte à son tableau, Abbas Bayat fait progresser la paix au Proche-Orient : le Mollah Omar carolo porte à quatre son quota de joueurs israéliens en signant le médian offensif Cahalon Tamir (Maccabi Tel-Aviv) et l'arrière central Ohayon Matan (Ashdod). Commentaire de Mehdi : " Le président a personnellement visionné ces joueurs, il recrute à l'étranger pour avoir des joueurs frais, épargnés par la sinistrose du premier tour. " Fameux programme. Cry for me, Argentina. Biglia au Galatasaray, c'est non : le transfert échoue sur les garanties bancaires exigées par Anderlecht, Van Holsbeeck a retenu la pilule espagnole pour Pareja et Tchité. En recherche de pèze, Herman voit se dresser les fans : ils sont déjà près de 2.000 sur Facebook à réclamer un contrat... à vie pour l'Argentin. RVDS aime-t-il les fonctionnaires ? Plus modestement Suarez serait suivi par Rennes, et Barrios refait ses bagages pour Belgrano, il rentre après six mois en équipe B. Le revers de Mehdi. Tennis-ballon fatal à Almancil : Camara et Carcela se rejouent le choc Felipe-Mangala, Mehdi en repart l'arcade droite éclatée (5 points de suture). Lucien D'Onofrio fait son roi mage en Galilée, il revient d'Egypte où il a vu le médian Ahmed Fathi (Al Ahli, 77 caps en Pharaon). Le garçon vient de resigner mais le club aurait comme une dette rouche nommée Meteb... L'Empire contre-attaque. Les Ottomans remarchent sur l'Occident : Azofeifa suit Mununga à Gençlerbirligi (contrat échéance 2013). La Gantoise perd sa plus belle frappe, mais fait tinter la cassette à hauteur de deux millions d'euros. 22, v'là la commission. Si Trond-du-Lisp a encore des types en trop, qu'il redirige vers son pote Hein : le comité des licences informe Courtrai que son noyau est trop... petit : après le stop de Vrancken et le C4 de Benko, le KVK n'a plus que 21 pros sous contrat, c'est trop peu. Nicaise est intéressé : lâché du Lisp, le Français est aussi cité à Eupen, où Cartier se rappelle avec émotion ses riffs-chaussures du temps montois. Son univers impitoyable. Les Merles perdent une de leurs plumes : l'ex-stopper namurois Uche Okafor (43 ans) est retrouvé pendu chez lui à Dallas (USA). L'international nigérian, vainqueur de la CAN 94 et capé aux Mondiaux 94 et 98, avait fait ses premiers pas en pro au RC Malines puis à l'Union Namur. Sport en chambre. L'enseigne la plus chicos de Knokke est sur pied de guerre : le Pavillon du Zoute accueille les 16 finalistes de Miss Belgique. Problème, l'enseigne loge aussi une horde de footeux en short et crampons, sifflet à la bouche. Ce sont les 25 arbitres de D1 en stage de mi-saison. Haro sur les échanges de clés et portes grinçantes : le floor manager a pris soin de caser les filles au premier, les garçons au deuxième. Et le premier qui prétend expliquer le hors-jeu, c'est carton jaune ! Même tarif pour ceux/celles qui simulent. Berrier, c'est fou. Accouchement sans douleur après neuf mois de vapes, Berrier retrouve le groupe à Almancil. Mais Frank a gardé son radar : " Je ne suis pas prêt à remplacer Defour et Witsel pour le match à Anderlecht. " L'après-midi, les Rouches se font trancher façon Hertha Berlin (2-1), via deux mésententes en défense - déjà vu ça... Van Damme, en 6 devant la défense, a déjà joué chef et plagie Bölöni : " Il nous faut plus de salopards sur le terrain. " Felipe repart en boitant. Carcela et Tchité ont loupé le kick-off : ils s'étaient endormis dans le bus... Si Madame le dit. Lukaku est donc un jeune comme les autres, il avait bien une copine jusqu'il y a peu : " On s'est connu via Facebook, c'est moi qui ai rompu après trois mois ", explique l'ex-élue. " C'était dur de se voir dans de bonnes conditions mais c'est un garçon très honnête. " A joindre au CV privé de Big Rom. Avec encore ceci : " J'ai toujours le béguin pour Romelu. " Roger, remonte dans ton mirador. Sinon l'offre de la semaine émanerait de Liverpool à hauteur de 24 millions d'euros. Qui dit mieux ? A l'achat du premier, le second gratuit. Rêve de D1, Mons fait cargaison de Jérémy. Sapina (ex-Mouscron et Funchal) rallie le Tondreau, où son sécateur devrait assurer quelques espaces en défense. Perbet (Lokeren) retrouve la Francophonie après Charleroi et Tubize, Roger Lambrecht en profite pour crever un gros salaire. Le buteur n'a rien oublié : le soir même à Wetteren, il frappe deux fois et offre la troisième place aux Dragons (2-3). Mister Blues. Première séance à La Manga pour les... 32 joueurs mauves ! Présents avec Twente, Preud'homme et Chadli viennent zieuter en voisins. Le roi du cardio s'appelle Kljestan : la moustache texane fait péter le record des tests aérobies, devant Biglia et Kouyaté. Bernardez n'a pas le moral : Victor le footballiste a laissé sa Miss Honduras toute seule à la casa... et enceinte jusqu'aux dents. Se taper un stage à perpète pour même pas jouer, vous parlez d'un plan con. Temps de jeu recherché aussi pour Kabananga : le Lukaku bis est annoncé en prêt à Malines. Un bolo pour Jelle. Allons-y par paires : après G'ligi pour le duo Mununga-Azofeifa, Bologne déjà sur Biglia ajoute un flirt autour de Jelle Vossen. Le buteur local Di Vaio a déjà 34 ans, et ça grince un peu quand il galope. Le DG genkois Degraen a la veine du crâne toute gonflée, il maudit l'agent de De Bruyne : " Kevin a rempilé cet été et il revient de maladie, il faut le laisser au calme. " Ce Dirk, toujours attentionné. Prises de bec. Ces temps-ci, Roland Duchâtelet est d'humeur très résistante : le roi des Canaris dit niet à Lokeren, tout bleu d'Odoi. L' all-rounder réagit sans tarder : " Le président veut me vendre à l'étranger où il a des intérêts, mais moi je choisis Daknam pour progresser sportivement et financièrement. " Pour Sidibe, c'est l'inverse : Duchâtelet veut le vendre illico pour palper une rawette, le grand Dakarois attend gentiment de partir libre en juin. Semaine de galette, Saint-Trond largue quand même son Christ : Grégory signe à Panthrakikos (D2 grecque) chez Ferrera, où l'attend aussi le revenant Majid Oulmers et son pistolet à eau. Entrez, c'est ouvert. Le Lierse poursuit sa tradition : des tests, du vieux, des potes et des people. Sollied fait signer son ex-gardien de Rosenborg Arni Arason, 70 fois titulaire avec l'Islande, mais plus proche, vu ses 35 ans, du tour de reins que du saut de carpe. Diversité, suite : les Pallieters testent le troisième fils d'Abedi Pelé, Rahim Ayew (médian, Zamalek), et décrochent pour leur section... féminine le jupon de Karin Stevens, buteuse de Willem II et des Oranje. C'est pour pousser la division wellness du groupe Wadi Degla ? AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT