AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT
...

AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT Mon épaule pour pleurer. Hélécine revient toujours : 17e transfert de la saison en tête, le Standard fait offre pour Sven Kums (Courtrai), formé... à Anderlecht. La maison rouche prône le clonage : c'est pour relayer Defour, opéré à Anvers de l'épaule et out pour trois mois. De Decker (GB Anvers) peut en parler à l'aise : la semaine d'avant, le bon Wim conseillait l'opération à Capi Steven, le voici sur le flanc pour le même mal. Sa saison est terminée, la faute à un... tirage de maillot sur El Ghanassy -pas bien, ça. Et tout cela à la cinquième minute d'un match arrêté après neuf... Wim, vire ton chat noir. Poudreuse aux yeux. En sortie d'un week-end d'apocalypse, Ivan De Witte réclame un manager des remises, qui relierait tous les acteurs (météo, mobilité, arbitres, supporters). Mais un manager part-time, de novembre à mars : restons économes. La Fédé des fans malinois veut porter plainte, le débours en bus inutiles atteint 35.000 euros. Une supportrice carolorégienne du Kavé détaille son calvaire : " Un déplacement me prend 24 heures et 100 euros, je viens en train de Marcinelle pour prendre le car à Malines, je loge à l'hôtel car il n'y a plus de train de nuit, parfois je dors même sur le quai. " Appelez cela la passion. Une vie de coach. Brys resigne trois ans à Malines, le directeur est ravi : " Marc adhère à notre projet, aligner des jeunes pour mieux les revendre après. " Marchand d'esclaves, va. Au Lierse, ça rigole moins chez Van Meir qui est " surpris et déçu " : oui, sa direction négocie avec Sollied - ce n'est que la troisième fois depuis le printemps. A Sclessin, Pierre François balaie le débat Dominique D'Onofrio : " Quand le vestiaire est derrière le coach, et c'est le cas, la question du T1 n'est évoquée qu'en fin de saison. " De quoi calmer les censeurs ? Petit Papa Noël. Le Cercle s'offre un Papa pour Noël : Papa Sene, le buteur sénégalais de Coxyde (D3) convoité par Anderlecht et le Club, signe chez Nonkel Bob Peeters. En 2008 le garçon était arrivé comme réfugié, sans rien dans les poches : dans son sac vert, " il y avait de l'air, c'est déjà ça " ( copyright Souchon). Pépettes Show. Breaking news fromAnfield Road : Jovanovic est officiellement transférable au prix modique de 3,5 millions. Herman, voici aussi le salaire mensuel de Bisou : 200.000 euros nets, une fois et demie la dringuelle d' Effendi Boussoufa. Mbark le supporterait-il ? " Ce que je touche ici, je pourrais le gagner en D2 anglaise ", pleurniche le Marocain. Pour libérer de l'oseille, le départ de Biglia en janvier repeuple les conversations. Prônons la polyvalence. A Malines, Marc Brys a trouvé un nouveau jeu : ses joueurs déneigent le terrain en deux groupes, les perdants en reprennent pour une heure. Au Lierse, Van Meir improvise du handball et du rugby, à Lokeren Maes emmène ses gars au badminton. A Saint-Trond et à Genk, Brepoels et Vercauteren optent pour le galop de dans un manège équestre - attention aux crottins qui traînent. Au White Star, les bénévoles ont raclé pour rien : tous les matches de Coupe sont remis. " Les routes sont dangereuses pour les fans ", dit le communiqué. Mieux vaut mourir idiot que vivre sourd. C'est trop injuste. Vraiment plus personne n'aime Charleroi : le comité sportif acte le premier forfait de l'histoire pour " défaut de prévoyance ". Le Sporting perd contre le Cercle 0-5 pour un bête bâche carapatée sur la route. Les Zèbres crient au complot, l'échevine Colicis traite les comitards de suppôts de Despi : " Vous encouragez les chipotages ! " Le Pays Noir sort le gros matos : " S'il le faut, on va au tribunal et on fait arrêter le championnat. " Pour des petits arrangements comme l'autre fois, Mogi n'est plus là. Red in black. Un grand black éclaire l'entraînement à Genk : " Il joue très vite et brille dans les petits espaces ", analyse Vercauteren. Chris Mavinga (19 ans, flanc gauche) arrive de Liverpool, et Dirk Degraen est très fier : le Bleuet sacré à l'Euro -19 est le premier fruit du partenariat arraché à Roy Hodgson. Le foot belge quitte son île. La Ligue pro inclut la police et les pompiers dans sa procédure d'inspection des terrains, ils pourront décider aussi d'une remise suivant la météo ou l'état des routes. Les fans malinois ne sont pas venus pour rien : la Ligue leur paie 24 bus pour soutenir leurs joueurs à Charleroi. Avec ou sans bâche ? C'est qui la taupe ? Visite présidentielle chez les Gazelles : Pol Jonckheere répète au vestiaire que pour Noël, il est temps d'être moins chiche sur la sueur. Koster l'avoue au point-presse, il se sent moins soutenu, même si : " Ailleurs, je serais déjà à la rue. " Le soir, la Blue Army paie 4.600 euros pour voir... Leekens diriger l'entraînement. Nouvelle trahison du grand Georges ? Non, c'est un concours de charité organisé par une radio : au final, et après intervention de la direction brugeoise (!), c'est un groupe de jeunes autistes qui pourra jouir du beau Giorgio. Notez, les fans pouvaient aussi gagner une bouffe dans un double étoilé... avec le couple Hoefkens. Noël mauve. Boussoufa, Proto, Legear, Deschacht, Gillet et Jacobs apportent à l'hôpital Brugmann un grand carton avec 18.000 euros marqué dessus : c'est le contenu de la caisse des joueurs pour les enfants malades. L'argent va servir à acheter un lit full informatisé. Petits licencieux. Le manager des licences passera de bonnes fêtes : toute la D1 a ses papiers en ordre. En D2, le Brussels et l'Antwerp ont encore chahuté en fond de classe, ils sont interdits de transferts in et out, même gratuits. Johan, t'as déjà dépensé tous les sousous de Dalibor ? Noël cruel. Et une bûche de plus pour Luc Devroe : Lokeren refuse de libérer Tshimanga, sur lequel le Club Bruges louchait depuis la fuite à Liège de Jelle Van Damme. L'agent du joueur était d'accord, mais Roger Lambrecht a sorti ses pneus-neige et tout fait déraper. Car à Daknam, l'ambition devient déraison, la preuve avec Overmeire : " Nous devons viser plus haut que les play-offs 1. " Et après la lune, il y a quoi ? Big et Mini. Anderlecht innove et lance la conférence de presse... top-secrète : Lukaku s'adresse à la presse internationale - et rien qu'à elle, interdiction de refiler les copions aux scribouillards belgicains. Big Rom cause en anglais, mais c'était tout répété : il terminera la saison au Parc même s'il se sent déjà prêt pour le méga-top. Où donc ? " Papa choisira, mais moi je préfère le Real à Barcelone. " Le Sporting lorgne le 1,68 m de Dries Mertens si Boussoufa s'en va. En 2003, le garçon jugé trop petit avait dû quitter le Parc. Il n'a pas grandi depuis, le Sporting aurait donc rapetissé. Et rayon marketing, notre mini-Dries pourra toujours amener sa Pamela pour un chat avec Miss Kljestan. A vos copies. Le Cercle rentre du bois pour l'hiver : le Sporting Lisbonne lui prête son avant monténégrin Simon Vukcevic, mis à prix voici deux ans pour 20 millions d'euros ! Et, depuis, légèrement fané... Lukas Van Eeno resigne jusqu'en 2015 : le néo-Stijn De Smet fera-t-il mieux que l'original ? Garde partagée. Un placard orne le portail malinois : " Stade à vendre, séance publique le 14 janvier 2011, visites chaque lundi de 14 h à 16 h ". A l'étage du haut, le président Timmermans négocie un partenariat avec... Manchester City. Si les cheiks citizens ont quelques briques qui traînent à la cave... Au revoir Harpagon. Le roi des piécettes range sa cassette : Germain Landsheere assiste à son dernier comité exécutif, le trésorier fédéral sera retraité à la Saint-Sylvestre. Aucun successeur n'est encore désigné. A quoi bon ? L'Union belge tourne bien sans CEO. Mais le dossier progresse : sur les 127 candidats initiaux, 10 restent en lice. Jacky flingue à vue. Mathijssen craque : après des mois de silence, il convoque la presse francophone et démolit Abbas Bayat au lance-flammes. " Il m'a saboté dès le premier jour : quand il m'a viré dans le vestiaire, j'ai dû le protéger des joueurs. Avec moi, Charleroi serait aujourd'hui sauvé. Bayat ferait bien de tirer ses conclusions et s'en aller, tout le football belge rit de lui. " Comme son ami De Boeck viré à cause d'un article dans la gazette, Jacky risque d'attendre longtemps l'accord final de rupture avec son ex-patron... Fi sort le narghilé. A Malines, Fi Van Hoof reçoit une délégation de Gençlerbirligi - pouvez répéter ? Pour le vieux Fi, nul besoin de traducteur assermenté : les Turcs veulent Mununga et sont prêts à sortir le magot, car Van Hoof est tout sauf une dinde surtout à Noël. Concernant Gorius, avec qui les émissaires ottomans ont déjà causé, c'est no way : la quiche lorraine restera casernée au Kavé. Loft Story. Le nez dans la poudreuse, la commission calendrier porte à 14 les matches remis du fait de l'hiver : Westerlo-Lokeren, Eupen-Zulte et Charleroi-GB Anvers seront joués plus tard. Autant louer un grand loft en février pour tout prester au finish. Pas de bol pour Mathijssen : pour le replay, Tonton Abbas ne sera plus interdit de stade - ambiance garantie au Mambourg. Les fans zébrés, eux, respirent : le webmaster du site venait de publier un psaume au vieux barbu. " Cher Papa Noël, ton week-end très chargé mais donne-nous les trois points de la victoire, ton honoré confrère Saint-Nicolas, à qui nous avions écrit avant le Cercle Bruges, ne nous avait apporté que la neige et son Père Fouettard avait redistribué les points aux autres. " Veillée noire. A Bruges, c'est pas la semaine des coaches bataves : le Club note le décès, à 88 ans, de son ex-T1 Frans De Munck. Ex-gardien des Oranje surnommé La Panthère Noire pour son maillot et ses cheveux ailes de corbeau, De Munck avait ouvert l'ère hollandaise du Club, menant les Rensenbrink et Houwaart à la victoire en Coupe face au Daring (6-1). Aujourd'hui encore, la plus nette des finales dans les chiffres. Mon beau sapin. Pour une fois, coaches mauve et rouche sont d'accord : " On n'a pas surveillé nos joueurs pendant le Réveillon, on leur fait confiance ", chantonnent en ch£ur Ariel et Dominique. Au Parc les joueurs ont choisi eux-mêmes l'heure de l'entraînement (11 h), à l'Académie c'est départ en retraite direct après la séance. Pour le minitrip au Cercle, D'Onofrio n'a rien changé au Petit Manuel du match away : " Je ne peux quand même pas les frapper ou jouer à leur place... " Histoire de stimuler les egos, la pompe à rumeurs reprend du service : les noms de Dirar, Lepiller, Ragued et Peirinha (Guimaraes) sont cités pour le mercato. Chacun son destin. Veille de Gantoise-Club, on affûte les armes pour la bataille des Flandres. Souvenir du 6-2 des play-offs, Louwagie remue le glaive dans la plaie chaude : " Bruges n'est plus notre rival, on vise bien plus haut. " Le premier échevin de la Ville se mue en intervieweur pour la télé buffalo et interroge Ljubijankic, son idole de toujours. Bingo, le Slovène promet que Gand jouera champion. A Bruges, Koster reste zen malgré les vents contraires : " Je suis confiant, j'ai un plan. " Pour un plan, c'est un plan : le coach batave écarte... Odjidja, appelez cela un quitte ou double. Et de 15. Après consultation de la police et des pompiers, Malines-Courtrai est à son tour remis. Va falloir prévoir un très grand loft. Ou alors tout jouer à la PES.Attention à la marche. Le Cercle a dû se tromper d'escalier : l'avant monténégrin prêté par le Sporting Portugal n'est finalement pas Simon Vukcevic, mais bien Milan Purovic, un géant (1,93 m) convoité jadis par Feyenoord et... Anderlecht, et déjà loué au premier tour à Belenenses. Le vieux Tony Sergeant perd du galon, son corps est guéri mais son moral ne suit plus : " Ma fin de carrière est proche. " Sans doute une victime de la dépression hivernale. Chacun son job. Le cours de la lire turque est en hausse : ayant échoué sur Jovanovic, Trabzonspor met cinq millions sur la tête de Vossen et convoite aussi Suler. Le premier mettra les buts, le second les offrira. Pendant ce temps, en D2... Johan Vermeersch ne change pas : dans son message de Noël aux fans le patron du Brussels jure que son équipe, classée... 14e, jouera la montée au deuxième tour. Malgré la perte de Veselinovic. Malgré l'interdit de transferts, même gratuits -Van Holsbeeck doit bien rire. Malgré les problèmes financiers. Malgré les procès en cascade. Ostende voit grand aussi : le sixième de D2 embauche un puncheur bulgare venu d'Ancône, Vladimir Mirchev. Ça ne vous dit rien ? Demandez à Ariel Jacobs : le garçon portait les couleurs de BATE Borisov il y a deux ans et a joué la C1 face au Real, la Juventus et le Zenit... Home, sweet home. Loin de son préau, la classe rouche tourne toujours carré : au Cercle, le Standard torche son quatrième déplacement de suite. Pire, le clou de la croix est cintré de mauve : Reynaldo tape son p'tit Jésus en fond de crèche (1-0). Rougi par l'arbitre, Witsel sera sans doute en récup le 23 janvier.... Du vestiaire, tous les Liégeois sont ressortis muets ; seul Coach Dominique a tenu le micro : " Jamais je ne démissionnerai ! " Coûte que coûte. Koster a joué, il a gagné : ses Gazelles mettent leurs sabots au feu et reviennent avec le scalp de l'ennemi buffalo (0-2). Perisic et Kouemaha ont placé leurs bûches dans l'âtre local, même si Dirar s'est fait renvoyer pour avoir écorché son petit frère de sang. Un nouveau dossier pour la commission éthique ? La glisse du Lisp. En soirée, Anderlecht joue au tennis d'hiver face au Lierse (6-0) : Wasyl et Lukaku assurent leur cougnou, Boussoufa double les boules, même Chavarria a pu placer son sel. Radzinski devait rêver de sa chevauchée face à la Lazio, mais tout cela est bien loin. Titularisé, Biglia a son avenir devant lui... mais au Parc Astrid : " Je ne pars pas en janvier. " Van Holsbeeck va devoir sortir une autre chaussette de sous le sapin. Le Sporting reprend la tête, car le derby Genk-Saint-Trond a lui aussi été expédié au surgélateur.n