LUNDI 25 OCTOBRE NABIL DÉGAGE

erik libois (aussi sur Vivacité et www.rtbf.be/sport)
...

erik libois (aussi sur Vivacité et www.rtbf.be/sport)Total bourrés. Ça festoie à Lokeren : Leko paie le champagne, la veille il a battu son ex-Club chéri. Et chaque lundi à Daknam, c'est pareil pour un ancien. Le secret de Peter Maes, vainqueur depuis cinq semaines, résiderait donc dans les bulles. Devine qui vient samedi ? Zulte Waregem. Taravel, prépare les bouchons et tes piécettes. Prônons le bilinguisme. Autre ambiance au Breydel : à la discussion de groupe, Dirar comprend mal le dialecte de Koster et lui bouffe le nez, Nabil prend son troisième ticket pour le noyau B. Un ticket sans retour : " Notre patience est épuisée ", explique Devroe. Nabil sera lourdé au mercato de janvier. Et d'ici là un petit recyclage chez Berlitz ? Odjidja (exclu à Lokeren) et Perisic passent à la caisse : pour le Croate, ses ondulations sont trop exclusivement tournées vers le Carré. Même les plus fidèles lâchent prise : la Blue Army annule son méga tifo prévu face au Standard : " Ras-le-bol de votre arrogance, vous brisez notre beau Club ". Et si on rappelait Caje, Fox et Gertje ? Le soir, le duo Devroe-Koster déguste la joie du buteur : Perbet marque... quatre buts d'un Bruges-Lokeren Espoirs total délire (6-7). Boy in Red. Defour enfonce le clou : son départ de Sclessin est probable, si pas en janvier, du moins en fin de saison. Steven a l'argument qui tue : " Quand je joue à un tel niveau, il est logique que je parte... " Après Man Utd, le nouveau proprio de Liverpool serait chaud boulet(te)s, et même pour un duo Defour-Hazard. Journée nationale du genou. Lundi noir pour les disciples de la rotule : Kagelmacher (GB Anvers), Ruiz et Molenberghs (Westerlo) ont le ligament latéral en haché pur porc et passent pour six semaines, Sterckx (Zulte Waregem) en prend pour six mois car ses croisés sont rompus. Pas fini : De Roover (Lokeren) a aussi le genou qui gratouille, pour lui ce sera trois mois. Soyons complets : pour Soetaers (Courtrai), ce sont les abdos et un mois d'arrêt. Quoi, Tom aurait fait des pompes ? Impossible. Couvade blues. Etre blond aux yeux bleus n'assure pas contre tout : Deschacht est opéré de la cheville. Ou ce qu'il en reste : le cartilage et les ligaments sont déchirés. Oli va coller sa blonde pendant quatre mois, ça tombe bien. Madame est ronde du premier descendant. Depuis 2002, le capitaine mauve a joué 89 % du temps et manqué cinq matches pour blessure. Polak va moins jouer aussi, il prend deux dimanches pour son soufflet à De Petter, et Ariel ne veut plus le voir : " Avec Jan, le dialogue s'est arrêté... " Rush and kick. Coulibaly prend trois matches pour sa caresse au bouc d'Hoefkens. Louwagie joue son rôle : il va en appel car c'est un vilain complot. El Ghanassy ferait bien de garder son masque en plastoche, le Celtic le piste. Ciel mon mardi. Comité de direction au Kiel. Et donc grosse baston : De Boeck doit dire pourquoi son équipe est nulle, sa belle-mère Kesters se torche avec le vieux Jos Verhaegen. Si besoin, il reste quelques formulaires C4 inutilisés au Mambourg. Lions Club. Eric Gerets signe au Maroc et lorgne déjà chez nous : après Chadli (Twente, ex-Standard), il veut convaincre Naïm Aarab (Charleroi). Ajoutez Dirar et sans doute Carcela, l'hymne local aura bientôt les bémols de la Brabançonne. Doublé carolo. Au Mambourg la Coupe copie-colle le championnat : malgré un but précoce, les Zèbres ressortent le n'importe quoi contre Waasland-Beveren (1-2). Laszlö évoque " un soir de m... " ( sic) et y contribue en plaçant... Kagé à l'avant-centre : Abbas un C4 pour Csaba svp, ça lui ferait plaisir. Le Pays Noir tourne à l'envers : Super-Zèbre félicite l'adversaire et Pierre-Yves Hendrickx, dernier rescapé du Charleroi historique, est rudoyé par les fans. Pour la suite, inutile de sonder Paul le poulpe, il est mort le matin même. A quand le Sporting ? Cher, le kilomètre. A Courtrai, Virton tutoie l'exploit, mais s'incline aux prolongations : en plus le forfait a giclé d'un ex, Belhocine et son éperon doré (2-1) ! Au retour les 300 km étaient plus longs qu'à l'aller. El Araichi (Courtrai) gagne une qualif, mais perd deux mois de primes : son genou est tordu, retour en janvier. Jardin & loisir. 339 jours qu'il tondait sa pelouse : Broos range son râteau et signe à Zulte Waregem. Sa première mission : sortir le gant de fer pour remettre au pas ceux qui ont abusé de la coolitude naturelle du grand Bart. Hugo résume ses onze mois en peignoir et soquettes : " Promener mes petits-enfants, parler à mon gazon et lire le journal, aujourd'hui je sais tout de la politique belge. " Alors Hugo, une idée pour la loi de financement ? Racisme interactif. Le Parquet innove et propose la solidarité raciste : Van Audenaerde (Westerlo) avait traité Mununga (Malines) de " sale nègre ", lequel avait répliqué par un bon vieux " fils de p... ". Les deux joueurs sont donc mis à l'amende (300 euros). Rien de tel que la rédemption partagée. En grosses tranches. Coupe rime avec découpe : Zulte et Saint-Trond exportent leur coma à Woluwé et à Tournai, dernier de D2 (2-1). En plus, le White Star a placé tous les buts, propres filets inclus. En tribune, Broos aurait grimacé. Son ex-club mauve n'est pas plus fier : Jacobs est chahuté dans son Tivoli chéri, l'US Centre ne plie qu'aux tirs au but, sans doute la compassion pour l'épisode Partizan (2-2, tab 1-4). Anderlecht entrevoit le triple spectre Geel-Dender-Ingelmunster, Chavarria marque enfin, mais Suarez se fait jeter et Biglia se déchire les ischios : pas de chance, l'AC Milan préparait six millions pour janvier. A la sortie, Van Holsbeeck tire à vue : " Certains ont montré leurs limites. " Sans blague ? Ou fines, c'est selon. Le Standard bredouille contre l'Antwerp (2-1) : Blazic se troue, Nong fait son Chavarria, et Opare (exclu) a retenu la méthode Kenny Thompson. Goreux (ischios) et Nong (aine) ressortent tous pliés, et retour à l'infirmerie. L'Antwerp aussi : les droits TV et la recette du match sont saisis par huissier. Rien de pire que les soupers de famille : le Club Bruges se venge sur Franky Vander Elst et son Lommel (3-1), et avec Genk Vercauteren refroidit sa belle-doche Gracienne (74 ans), supportrice à vie de Coxyde (4-0). Eupen surpasse Charleroi : les Pandas remercient Turnhout, gagner c'est aussi chouette parfois (2-1). Replay. Une gazette publie la lettre de neuf pages (!) de la FIFA aux cabinets néerlandais et belge : le directeur juridique fifiste dénonce l'absence d'immunité fiscale et pénale, et jure que ça se paiera à l'évaluation finale. A moins, Alain, qu'une bonne petite caméra cachée... Diableries. Le procès Storme clôturé la veille dans la salle voisine, Tchité passe vite fait dans les jupes de Luc Misson. Car les plaidoiries en référé sont reportées à début décembre, cette fois c'est un juge qui est malade. Mémé veut toujours être Diable, mais la FIFA attend le dossier complet de l'Union belge. Avec ou sans maillot ? Le Parquet rouvre son dossier poussiéreux au nom de Conceiçao : il réclame deux semaines de tribune pour le T2 rouche, trop agité sur le ref après Genk-Standard. Le beau Sergio manquerait les duels face au GB Anvers et... Zulte Waregem. Oui, celui de Stijn Meert. Mais cette fois, l'arbitre Vervecken n'y est pour rien. Revenu de blessure, Angeli rempile jusqu'en 2014. Clowns clonés. Sur un forum carolo, un certain Abbas flingue un nommé Mogi : " Depuis trois ans, plus rien ne fonctionne : le recrutement, la gestion sportive, l'organisation... " En fait le leader des Ultras, (celui-là même qui avait interpellé Tonton en tribune !) a publié la réponse du président à son mail. Si ça, c'est pas un président proche des gens ? Rayon broutilles, Laszlö tranche la goulash : il envoie Orlando et Chakouri s'entraîner plus dur dans le noyau B, Olufade est encore blessé pour un mois. Sifflez plus fort. A Louvain Robert Jeurissen accueille ses refs pour le briefing bimensuel : De Bleeckere, Wouters et Bultynck se font tancer pour leurs oublis du week-end (Thompson, De Petter, Dirar). " Venant de vous, je préfère une carte de trop qu'une carte trop peu. " On n'a pas causé du racisme. Dag allemaal. Proto contre Yves Leterme : oui, les Francophones sont capables de causer comme Hugo Claus. Silvio répond donc en néerlandais aux médias nordistes : " Mes enfants iront à l'école flamande de Rhode, je veux en faire des bilingues parfaits ". Avec fond d'accent louviérois quand même ? Stadion Break. Fin de la saga gantoise : la Ville ouvre les pompes à ciment pour le futur stade. La nouvelle enceinte aura moins de sièges (20.000) et d'espaces commerciaux, mais sera prête dans deux ans - promis-juré ? Et on pourra grimper à 44.000 sièges si on décroche 2018 - peu de risque, donc. Cimentage, suite : Lepoint reprend l'entraînement de groupe. Fils de foot. Cette fois, Dirar a laissé sa langue au vestiaire et flingue balle au pied : victoire 0-3 au Standard avec l'équipe Espoirs, avec deux assists signés Nabil. Commentaire du coach brugeois : " Dirar a joué pour l'équipe. " Vous parlez d'une métamorphose. Une journée infernale. Au petit jour la pelouse du Mambourg s'était réveillée souillée de tags anti-Abbas : en manque de banderoles, les contestataires ont opté pour l'approche bio. Le félon est-il Raymond Mommens ? En journée, le chef scout carolo remet les clés de sa caisse de fonction et suit la trace de Mogi - vers Courtrai ? En soirée les deux acolytes paradent en tribune alors que Tonton Abbas, crâne peu rasé mais toujours hooligan pour la loi foot, manie la zapette au salon. Charleroi et Courtrai rentrent un match vraiment nul, mais au moins le Sporting s'est battu et a gardé sa cage fermée (0-0). Eclaircie de la soirée : l'échappée belle mais inutile de Serwy, de la graine de petit champion celui-là. Un point, c'est déjà ça : la spirale est enrayée. Histoires d'egos. Veille de Genk-Anderlecht, on ne cause que de l'inimitié passée, présente et à venir entre Jacobs et Vercauteren. L'ex-Petit Prince se tait sur le sujet, Ariel brouille les pistes en révélant une clause secrète de son contrat : " C'est marqué, je dois aussi exceller en puzzles. " Allusion aux moult blessés du Parc. Enfin un gars qui affiche son ego : " Je suis le meilleur défenseur du championnat. " C'est signé Joao Carlos, tout de go. Vossen est plus modeste : " Je n'ai pas le niveau pour jouer au Real. " Merci Jelle. Pol est aware. Pas de doute, la présidence de Pol Jonckheere tranche sur celle de Notre Frère Michel D'Hooghe : le boss brugeois avertit Koster, sa patience ne sera pas éternelle. Le président veut engager un psy pour soigner ses petites frappes. Un remède, recruter des battants : Jonckheere confirme, il voulait attirer Van Damme durant l'été. Au Parc, Herman grimace : le prix hivernal du grand Jelle va encore grimper. Pour qui loupe le coche. Des trois larrons, les Buffalos profitent le mieux de la soirée des bonnes occases. La Dury Co. renvoie Malines dans ses Casernes au prix d'une démonstration collective et offensive (3-1). Au concours de décibels d'avant-match, les fans malinois ont dominé, mais après les Gantois ont tout bouffé. A Westerlo le Cercle se fait surprendre par son ex-employé Dekelver, présent dans les deux buts (2-1). A Zulte Waregem, Lokeren rate son sixième succès de rang sur un péno local tardif (1-1). Au moins Maes peut vomir le ref, et Broos sourire à la niaque retrouvée de ses troupes. Retenons l'instinct du chasseur Habibou, impeccable sur l'entrée d'un... canard sur la pelouse arc-en-ciel : grand pont, contrôle et frappe, mais pas sûr que GAIA a apprécié... A chacun sa peur. Dans les tréfonds, chacun gère comme il peut l'angoisse du vide. Au Kiel, GB Anvers et Saint-Trond offrent le brouet des deux attaques les plus nulles de D1 (0-0). Au Kehrweg, Eupen et le Lierse nourrissent le nouveau marquoir, mais débriefent différemment : face à des Anversois glaciaux de réalisme, les Pandas peuvent maudire l'arbitre, car Zukanovic n'était pas hors-jeu sur son deuxième but. S'en souviendra-t-on au décompte final ? Sale tic. Alex Ponnet démissionne comme président de la commission éthique, vu l'inutilité du bidule. Mieux vaut réagir tardivement que mourir idiot. Une blessure pour rien. Anthony Vanden Borre est claqué aux ischios : l'équipe... espoirs de Genk s'en passera deux mois. En passant, VDB laisse une pierre dans le jardin rouche : il pouvait signer au Standard mais pour un ex-Mauve, ça ne se faisait pas. Qu'en pensent Tchité et Mbokani, Mornar ? De but en blanc. GBA rime avec Legia : Dawid Janczyk casse son bail au Kiel et retrouve son fief du Legia. De Boeck avait un buteur, mais il ne l'a pas vu. Le président Kesters suggère aux duettistes Verhaeghen-Snelders de prendre leur retraite vu leur grand âge. La provocation de trop ? Cédric est roussi. Roussel range ses boots : malgré l'échec du transfert, Larnaca (Chypre) bloque toujours son certificat et le grand Ced ne peut se rhabiller en Loup. Le poissard du foot belge nous laissera 130 buts en pro, un titre de pichichi en 2003, trois caps en Diable et quelques commotions cérébrales. Adrie pas fier. Premier volet du super sunday, Club Bruges et Standard se tamponnent solide mais personne ne gagne la bataille des cogneurs (2-2). Vargas (deux buts) et l'arbitre Vande Velde (huit jaunes, deux doubles) soignent leurs stats, Blazic, Ciman et Simaeys jouent les fâcheux turlurons, Donk et Blondel testent l'alu du Breydel. Mais au final, le Standard réussit son octobre rouge (7/12) et Bruges s'en sort bien : la troupe à Koster fait du surplace... sauf que son coach pourrait reculer de quelques cases. Bolat a le genou qui flanche : la ponction risque d'être aqueuse. Mode mineur. Des compos d'équipe à 9 contre 9 : Jacobs et Vercauteren poursuivent leur crêpage de chignons dès l'échauffement, mais à l'arrivée c'est Ariel qui essore son ex-tyran, et Anderlecht plante Genk (1-2). Les Mauves la jouent sérieux et solidaire : Kljestan a placé sa petite graine avant celle d'un Lukaku à nouveau décisif, la louche de Buffel n'aura servi à rien. Le leader prend sa deuxième tôle en huit jours, le championnat est relancé. aussi sur vivacité et www.rtbf.be/sport