JANVIER

11. 21 h 54 : Suarez est le premier Gaucho gaulois chaussé d'or. Devant l'assemblée gominée-botoxée du Casino d'Ostende, l'esthète remercie " muy muy muy " le Dr Jacobs pour sa thérapie brève de l'été. Witsel échoue à 12 points, De Bilde conserve son titre d'élu d'un tour, maudit ensuite pour avoir poncé de l'os adverse. Odjidja rafle les voix du Nord anti-mauve et chipe le podium à Gillet, Biglia et Courtois. Comme chaque année, Delen, Colpaert et Biset ont leur petit point grâce au copain de la gazette locale.
...

11. 21 h 54 : Suarez est le premier Gaucho gaulois chaussé d'or. Devant l'assemblée gominée-botoxée du Casino d'Ostende, l'esthète remercie " muy muy muy " le Dr Jacobs pour sa thérapie brève de l'été. Witsel échoue à 12 points, De Bilde conserve son titre d'élu d'un tour, maudit ensuite pour avoir poncé de l'os adverse. Odjidja rafle les voix du Nord anti-mauve et chipe le podium à Gillet, Biglia et Courtois. Comme chaque année, Delen, Colpaert et Biset ont leur petit point grâce au copain de la gazette locale. 15. Pour la reprise, Daum repasse le couvert d'avant les fêtes et gagne 0-1 au Parc, Vadis marque juste pour montrer à Mati de quelle pompe il se chausse. Trois jours après, Mathijssen se viande d'épreuve : en Coupe contre Courtrai, Jacky met l'équipe B, Hein en pouffe encore. Vanoppen aussi, ça fera ça de primes en moins, Stijnen n'a qu'à cachetonner au service web. Face au Lierse, Riga met ses Espoirs, Batshuayi règle l'affaire. 17. Revoici notre Chinois en Chambre du conseil. Seul Mardulier est venu, Cliff fait yéet repart blanc comme neige. Pour fuir la correctionnelle, Paul Put signe coach en Ouganda. Adieu Fuku-Kawashima : le Beerschot gagne appel et évocation, le Belang salive avant les communales. La commission éthique ? La ligne n'est plus raccordée. 31. Fin du mercato, El Ghanassy s'est encore vu partout, Louwagie a pigé, pas d'augmentation cette fois. A Lokeren, Lambrecht a voulu échanger Perbet et Harbaoui, Maes a refusé. Sarr a essayé Sclessin... mais Sclessin n'a pas voulu. Après Reynaldo, Van Holsbeeck a tenté le fameux 1+1 brésilien mais Westerlo a flairé l'arnaque : gardez votre Samuel. Echec aussi pour Wijnants qui proposait un article 913bis, juste pour caser au Stayen son Goor frappé d'ostéoporose. Enfin, T2 Willy a tout essayé mais Berrier n'a pas voulu Saint-Trond. 8. L'imprimeur peut lancer son affiche pour la finale de Coupe. Gand brise le rêve rouche de bisser son sceptre, Trond a coupé sa gnôle dans l'eau plate à José. Régime King Baudouin aussi pour Mons, Ibou s'est payé le vilain Hein en butant les deux matches. 14. Fin de l'audit, la Ligue pro tient son profil de président : non-affilié à un club, ayant du temps libre et féru de grenouillage, la maîtrise du chant grégorien est un atout. Jean-Marie Philips s'impose donc comme le nouveau Valentin. On demande aussi Procureur fédéral : pro-cumul et adepte des Secret Stories télé, Pierre François est candidat. 16 & 23. Alkmaar, un fan mauve meurtri par Aston Villa (anno 1982) tacle le portier, Mbokani vide la banque locale. Au retour, Proto applique le sms de Bolat à la 93e puis se rase la tête. Le Standard craquotte Cracovie : l'ex-Zèbre Biton déraille grave, l'ex-Brugeois Diaz bute dans sa cage juste pour ne pas revoir les Gazelles. Daum enivre Hanovre, oui les Teutons se bouffent aussi entre eux. 29. Sparrings de la Grèce avant l'Euro, les Diables en profitent pour lancer Tchité, le Spartiate mosan en glisse deux. Les Grecs ne portent pas plainte : vu la dette sur place, on ne crache pas sur 3.476 spectateurs payants. Devant le stade d'Heraklion, Hazard finit son cornet de moussaka. Délicieux, quoiqu'un peu gras. 5. Daum est élu président du CA et sort son propre règlement interne : obligation de porter la moustache et la Lederhose, théorie en allemand, dépistage des drogues dures au Personal Performance Centre. Et bien sûr pumpernickel-saucisse au petit déjeuner. Bitte Schön. 15. Anderlecht sort l'Udinese : les scouts de la Botte venus pour Biglia ne voient que Jova, qui croit que son Benitez est encore à l'Inter. Après le match, Jacobs cherche, sans le trouver, son ami Walem pour l'embrasser. Le Standard rafle le belgo-duel contre Bruges : Dirar remord l'épaule de Poco, Goreux fait tourner Meunier reconverti back gauche, Batshuayi passe deux fois le score Arsenal. A force, Daum l'avait bien cherché. 18.Lange Bob rafle pour rien son 4e derby brugeois en deux ans, Courtrai jouera l'intrus du G5 en PO1. Vainqueur de Zulte, Anderlecht est leader avant le sprint : maintenant Ariel, on coupe les points en deux. 3e avec ses Rouches, Riga signe vite pour 20 ans pour plaire au Boss. Been sauve sa tête, Genk est 6e. Car le Racing, c'est pas du caca. 24. Mons se paie la Coupe contre Gand. Van Wijk avait tout prévu : assist de Matthys, prune de Perbet et derrière, Nicaise pour raturer les mollets d'El Ghanassy-Brüls-Mboyo. A la sortie, Mogi menace Leone de la loi de 78 si ses poulains n'ont pas leur salaire doublé. 1er. Ça ne marche pas pour tout le monde : ouverture des play-offs, au Parc, Riga met ses réserves... et se reprend 5-0. Triple buteur, Papa Gillet se fait Tarasz Boulba comme promis à Poco. A la théorie avant Genk, Vanhaezebrouck passe une vidéo du Barça, et Oussalah de placer en vrai un pointu messianique. La Flandre bascule : Gand avale Bruges. 5. Fin d'euro-épopée en quarts. Contre l'Atletico Madrid, Biglia regrette le contrat snobé l'hiver, Courtois gomme Suarez, du Corte Inglés Roger et Kiki ne ramènent que des bretelles. Face à Porto, le Standard vit sa saudade : Mangala rouvre la pommette à Felipe, Defour frappe de loin, en tribune Luciano et son Havane font pouf-pouf. 29. Charleroi bat Tubize, les Storm Ultras portent Tonton Abbas en triomphe, les Zèbres sont back dans les bacs de D1. D'emblée, le mollah Omar carolo exige une Ligue Chaudfontaine et plus de décodeurs télé. Il visera le titre avec son nouveau coach : Effendi Frankie, un quinqua barbu fraîchement diplômé de la Faculté de Psychologie d'Abu Dhabi. 6. Contre Bruges, Vargas rentre... et ressort après sept minutes : des palpitations, trop d'émotion sans doute. Sporting et Club finissent à huit contre huit, Gumienny a encore cartonné. A Sclessin, l'Histoire se venge : Köteles trébuche dans le papier cul 100 % wallon jeté par ses propres fans, Ciman plante di djû. 13. Gand écrase Genk et est champion, De Witte pleure à chaudes larmes, Sollied tire ses d'jeuns à La Rocca pour l'open bar et le show de DJ Herbert Houben from Limburg. Les meufs des joueurs n'entrent pas, ni Jorgacevic venu pourtant féliciter ses ex-amis. Un minibus tient le moteur chaud pour Trond, Bruzzese et Lepoint... juste au cas où. Anderlecht maudit encore ces play-offs : les offres russe et qatarie pour Suarez et Jova ont mis le boxon, même Monaco a glissé une Ferrari sur le parking pour Dieumerci. 20. Zulte happe l'ultime ticket pour la C2 : en barrage contre Bruges, Dury bute ces sales Gazelles qui l'ont oublié, Mannaert passe ses relevés gsm à la dévoreuse papier. Tués pas les à-fonds d'avant-blocus, OHL s'écroule en PO3 face au Lierse et retombe en D2. 27. Biglia est élu Footballeur pro... et confirme : Maradona le veut à Al Wasl avec Frutos comme T2. Tchité se console avec le Soulier d'Ebène. Venu remettre à Sollied son flacon de Coach de l'année, Preud'homme est surpris dans une alcôve avec Roger-le-Mauve. MPH veut bien venir mais avec Emilio comme adjoint. Herman et Ariel fileraient à Diegem. 17. Un cru n'est pas l'autre : un an après son 0/18 et malgré son boss en cavale à Malte, Eupen gagne le tour final de D2. Réunir Capuano-Ost en T1, faire de la deathride dans les Vosges, sortir Dahmane de son hammam et miser sur l'ex-Lierrois Adesanya : tous les choix ont payé, même le juge n'a pas été dérangé. Relégué avec son Lisp, Samy veut racheter la D2 et revendre à Al-Jazeera. 23. Pour la première bougie de son Standard nouveau, Duchâtelet veut doubler avec la SA mauve. Le projet est cousu : synthétique pour tous et noyaux communs, Milan et Dieu ne jouant que les matches à domicile, même que Value 8 gèrerait le fonds de pension. François dissuade le patron, le projet est prématuré. 30. AG à la Fédé : un moment las de ses comitards mauves psychorigides, Roger VDS renonce finalement à postuler comme calife à Laeken. Swâ décroche par applaudissements son quatrième mandat. 15. Episode I du Derby annuel des Plats Pays : Huntelaar plante deux tulipes, la formule Marcos-Dante-de Camargo testée pour Brazil 2014 prend l'eau, Kouyaté dans l'axe avec Kompany mérite d'être revu.. 22. Orphelin de Suarez, Biglia et Mbokani, Anderlecht perd en pré-tour de C1 contre Borisov, le duo Simons-Töszer est sorti après 25 minutes pour des courbatures, en face un certain Rnic a mis un hat-trick avant d'être exclu. Depuis le banc, Canesin demande son transfert à Westerlo, boostés par leur finale à l'Euro Wasyl et Safari font les divas. Suite du cauchemar : Boussoufa et Legear signent à Sclessin. 30. En scouting au Tondreau, Ancelotti revient convaincu : Perbet servi par Beckham, le Parc des Princes en rêve déjà. Leone palpe cinq briques, avec la prime du Plan Elio son stade est payé. Redevenu agent, Degraen place De Bruyne à Stamford Bridge. Deschacht signe à Gand, Wallace et Skarabot tremblent. 7 & 11. Les Diables morflent à Cardiff : les Gallois passent en high Speed, Giggs, qui a refait son apparition en sélection, en cale deux bien au fond pour sa belle-doche. Contre la Croatie, Courtois est surpris par Jelavic, un ex de Zulte que Dury avait oublié de renseigner à ses ex-patrons. Dégoûté par ce calendrier trop nul, Leekens file au Koweït reprendre la dernière Académie Guillou. 18. Pour son entrée en C1 à Chelsea, Gand prend 6-1 : Sollied dénonce le foot-tennis de Villas-Boas. Auteur du cinquième pruneau, De Bruyne rejoint le lendemain Lukaku en prêt à Wigan. 4. Vainqueurs de Riga (Lettonie), Lomers (Géorgie) et Durry (Eire), le Standard, Mons et Zulte passent en poule d'Europa League. Mais les miracles sont uniques : le trio écope des mêmes qu'en 2011, cette fois Braga, Moscou, Poltava, etc auront le fin mot. 12 & 16. Rappelé d'urgence chez les Diables, Anthuenis fait un burn-out après trois séances. Collin obtient du Maroc un cumul de Gerets pour le duo Serbie-Ecosse. Une re-naturalisation expresse de Bouss, Carcela et Dirar plus tard, ça fait six premiers points. Cet Erik, quand même. 5. Sollied-Broos, mêmes gamelles : Gand ramène bulle du bal des Champions. Battus à Olympiacos, les Buffalos re-broutent contre Rosenborg. Pourtant, Trond avait juré : " Ça va aller, j'y connais des gens ". 15. Encore mieux que les Loups de Cartier en 2004, Charleroi vire en tête et est champion d'automne. C'était bien vu, Abbas et Frankie, le stage team-building de Toussaint à Boston. Dans son discours de Noël, le président fait son Gaone : trop de primes, on freine les victoires. Au Parc, MPH a pigé l'ère Ariel : Anderlecht est huitième à mi-parcours, la phase régulière c'est fait pour les losers. Et " ceci est un projet à long terme ". " Zulte-Waregem, c'est mon tremplin vers le top. " Francky Dury. " Nous allons construire une nouvelle équipe. " Herman Van Holsbeeck " Maintenant, place au beau jeu. " Christoph Daum