07/08 : le dernier but de Steven Defour

Steven Defour inscrit son dernier but pour les Mauves et le célèbre en formant un coeur, du pouce et de l'index. Ce n'est pas une déclaration d'amour au public - l'ultime offensive de charme des supporters est vaine - mais à son amie Ornella et à leur petite fille Ariana. Cinq jours plus tard, Defour, transféré de Porto pour la somme-record de 6,5 millions deux ans plus tôt, rejoint Burnley, en Angleterre. C'est un des symboles de l'ancien régime qui s'en va, une période durant laquelle les joueurs importants bénéficiaient de privilèges.
...

Steven Defour inscrit son dernier but pour les Mauves et le célèbre en formant un coeur, du pouce et de l'index. Ce n'est pas une déclaration d'amour au public - l'ultime offensive de charme des supporters est vaine - mais à son amie Ornella et à leur petite fille Ariana. Cinq jours plus tard, Defour, transféré de Porto pour la somme-record de 6,5 millions deux ans plus tôt, rejoint Burnley, en Angleterre. C'est un des symboles de l'ancien régime qui s'en va, une période durant laquelle les joueurs importants bénéficiaient de privilèges. Dix millions, primes comprises, soit 45,5 millions de lei. Nicolae Stanciu les vaut, pour Anderlecht. Le meneur de jeu roumain s'empare de la première place au classement des transferts les plus chers de Belgique. Son arrivée illustre l'ambition d'un Sporting qui cherche à se rétablir après deux saisons vécues dans l'ombre de Gand et du Club Bruges. Les premiers matches de Stanciu sont prometteurs, il montre de temps à autre des échantillons de son stupéfiant talent mais il est décevant après la trêve hivernale. Anderlecht restait sur six matches sans succès contre le Standard - le dernier remontait au 27 avril 2014 -. Cette fois, le Sporting rafle les trois points. En fin de match, René Weiler réalise le remplacement de l'année : Lukasz Teodorczyk sort au profit de l'arrière gauche Olivier Deschacht. " Un remplacement tactique. Je savais que le Standard allait balancer les ballons à notre droite et Deschacht, avec son expérience, devait nous aider à conserver notre avantage. Je veux que mes joueurs puissent évoluer à plusieurs positions ", explique Weiler à l'issue du match. Trois semaines plus tard, Oli entame le match au Club Bruges à... l'arrière droit. La crise couve après la défaite 3-2 à Zulte Waregem. Les Bruxellois ont perdu trois matches sur cinq et se maintiennent tout juste dans le top six. René Weiler boit le calice jusqu'à la lie : le capitaine Sofiane Hanni critique publiquement sa tactique à l'issue du match. À ce moment, personne ne parie plus un centime sur l'avenir de Weiler au RSCA. Le Suisse sauve sa peau en battant Qabala et en permettant à Anderlecht de passer l'hiver en Europe. Un 7-0 contre Mouscron parachève l'action sauvetage. Beaucoup de joueurs diront plus tard que la défaite au Gaverbeek a été le tournant de la saison. Frank Boeckx défend le but dans un match officiel pour la première fois en un an et demi. À 1-1, il intercepte un penalty. Sans le savoir, Frank The Tank pose les jalons de son come-back en Azerbaïdjan. Il reste dans la cage au détriment du premier gardien, Davy Roef, qui trouve refuge au Deportivo La Corogne. Le gardien, plaisantin attitré du vestiaire, est même le meilleur de Belgique avec treize clean sheets en 22 matches de championnat. Illustre inconnu, Lukasz Teodorczyk, sur une voie de garage au Dynamo Kiev, a gagné les coeurs mauves en 66 minutes. C'est le coup de foudre : Teodorczyk fait trembler les filets d'emblée, contre Courtrai, et il va continuer à marquer à la chaîne en championnat régulier et en coupe d'Europe. Les supporters mauves, d'un naturel critique, sont fous de leur buteur polonais. Ils lui pardonnent même ses play-offs décevants. À chaque match, ils hurlent massivement Teeeooo. Si un Anderlechtois est implacable et personnifie la nouvelle mentalité, c'est bien Uros Spajic. Même sa fracture du nez ne le retient pas. Le rude Serbe reporte son opération au terme de la saison et est sur le terrain, au coup d'envoi au stade Arc-en-ciel, avec un masque. Anderlecht gagne son premier match des PO1 à la force de ses mollets. C'est un premier pas vers le 34e titre. Faute d'efficacité en attaque, ce sont surtout Spajic et Kara qui se distinguent durant les play-offs I. Anderlecht atteint les quarts de finale de l'Europa League mais a la malchance d'affronter Manchester United, le favori de l'épreuve. À domicile, le RSCA contient les Mancuniens grâce à Leander Dendoncker et àOld Trafford, il ne doit s'avouer vaincu qu'aux prolongations. Les deux fois, Dendoncker impressionne José Mourinho et Cie. Le Flandrien de 22 ans est celui qui a disputé le plus de minutes de jeu en Europe. Seul le médian de Leicester City, Wilfred Ndidi, ex-Genk, approche son temps de jeu. Weiler et son staff ont mué Anderlecht en machine dotée de joueurs capables d'enfiler les marathons. Une semaine après avoir été pris à partie par le public, Sofiane Hanni se distingue à Ostende. D'une action digne de Messi, Hanni se joue de cinq adversaires avant de battre cliniquement Silvio Proto. Marc Coucke se lâche sur Twitter : " KVO-Messi 0-1. " Hanni, qui est froid en temps normal, laisse libre cours à ses émotions. D'un subtil geste de la main, il fait taire ses détracteurs. Hanni est sans doute le meilleur investissement d'Anderlecht cette saison, par son rapport qualité-prix.