" Le duo mortel est de retour ! ", a titré le quotidien espagnol Marca il y a dix jours. Le journal sportif parlait des avants de Séville, Carlos Bacca et Kevin Gameiro, auteurs chacun de 21 buts la saison passée, toutes compétitions confondues. L'avant français revenait de blessure quand l'article est paru. Le transfert des deux killers, durant l'été 2013, a été une réussite. Le FC Séville, qui se déplace jeudi à Liège pour affronter le Standard en Europa League, possède une tradition en matière d'avants : Julio Baptista, Frédéric Kanouté, Luis Fabiano, Alvaro Negredo... Ils ont tous effectué un détour par ...

" Le duo mortel est de retour ! ", a titré le quotidien espagnol Marca il y a dix jours. Le journal sportif parlait des avants de Séville, Carlos Bacca et Kevin Gameiro, auteurs chacun de 21 buts la saison passée, toutes compétitions confondues. L'avant français revenait de blessure quand l'article est paru. Le transfert des deux killers, durant l'été 2013, a été une réussite. Le FC Séville, qui se déplace jeudi à Liège pour affronter le Standard en Europa League, possède une tradition en matière d'avants : Julio Baptista, Frédéric Kanouté, Luis Fabiano, Alvaro Negredo... Ils ont tous effectué un détour par le sud de l'Espagne, durant la dernière décennie, et ont cassé la baraque en Andalousie. Comme Séville a généralement aligné un seul attaquant la saison passée, Bacca et Gameiro n'ont pas souvent joué de concert. L'ancien Brugeois était souvent préféré au Français. Il a d'ailleurs été titularisé lors de la finale de l'Europa League contre Benfica, en mai dernier, tandis que Gameiro est entré au jeu dans les prolongations, pour remplacer Marko Marin, blessé. Au terme des 120 minutes, le score était toujours vierge et les deux attaquants ont converti leur tir au but. Bacca s'est chargé du premier, Gameiro du dernier, décisif. Score final, 4-2. Séville a brandi le trophée pour la troisième fois, après 2006 et 2007. L'équipe qui s'est produite au Juventus Stadium a perdu plusieurs joueurs. Ivan Rakitic, le régisseur croate, a rejoint le FC Barcelone. Federico Fazio, le défenseur central argentin, a signé à Tottenham et Alberto Moreno, l'arrière gauche espagnol, a mis le cap sur Liverpool. Sa place est reprise par Benoît Trémoulinas (28 ans), un produit de l'école des jeunes de Bordeaux qui a tenté sa chance au Dinamo Kiev la saison passée mais a été loué à Saint-Etienne après quelques mois. Au coeur de la dernière ligne, l'ancien Anderlechtois Nicolas Pareja, une valeur sûre de l'équipe d'Unai Emery, est flanqué d'un Français de 23 ans, Timothée Kolodziejczak, issu de l'OGC Nice, ou du Portugais Daniel Carriço, également apte à évoluer au milieu défensif. Rakitic laisse un grand vide dans l'entrejeu. La saison passée, il a marqué quinze buts et délivré douze assists, en championnat et en Coupe d'Europe. Le club a consenti de gros investissements pour renforcer sa deuxième ligne : 5,5 millions pour le médian défensif Grzegorz Krychowiak (24 ans), international polonais, 3,5 millions pour Aleix Vidal (25 ans, Almeria) et deux millions pour l'Argentin Ever Banega de Valence. Séville loue aussi Gerard Deulofeu, un prometteur extérieur espagnol, et Denis Suarez, un jeune médian offensif qui appartiennent à Barcelone. Emery, qui évolue généralement en 4-2-3-1 mais passe parfois au 4-3-3, ne semble pas encore avoir trouvé son équipe-type. Il pratique la rotation en championnat, où il s'est niché dans le top cinq, comme la saison dernière. Mais rotation ou pas, le FC Séville ne sera pas un client facile pour le Standard... PAR STEVE VAN HERPESéville a beaucoup investi dans l'entrejeu où le départ de Rakitic a laissé un grand vide.