L'expression est de Jules Dethier. Elle date du 2 mai, soit le lendemain du rachat du matricule 4 par le nouveau président et ses proches : " Liège est un S.T.F. un club sans terrain fixe tant pour l'équipe Première que pour l'école des jeunes. La Ville de Seraing a mis le FC Liège dehors à cause de son ardoise et le site de Wihogne où s'entraînaient les jeunes réclame les 65.000 euros qu'on leur doit avant de reprendre des négociations ".
...

L'expression est de Jules Dethier. Elle date du 2 mai, soit le lendemain du rachat du matricule 4 par le nouveau président et ses proches : " Liège est un S.T.F. un club sans terrain fixe tant pour l'équipe Première que pour l'école des jeunes. La Ville de Seraing a mis le FC Liège dehors à cause de son ardoise et le site de Wihogne où s'entraînaient les jeunes réclame les 65.000 euros qu'on leur doit avant de reprendre des négociations ". Entre-temps, Guy Mathot, le bourgmestre de Seraing, qui avait accordé gratuitement les installations pour les barrages, avait fait savoir qu'il était prêt à trouver un accord avec la nouvelle direction en vue de la saison prochaine et même de la suivante. Quant au complexe Baré, Jules Dethier a fait une proposition de rachat de l'ensemble du site mais il n'a toujours pas reçu de réponse. La situation du club semblait interpeller Willy Demeyer, le bourgmestre de la Cité ardente. Il a proposé que le club revienne à Liège et soit relogé à Naimette-Xhovémont. Le site dépend de la Province et le gouverneur Paul Bolland ainsi que GastonGérard, le député permanent ayant le sport dans ses attributions, ont rapidement rejeté la proposition. Selon eux, il est difficile de faire cohabiter l'athlétisme et le football dans l'état actuel des infrastructures. Une nouvelle étape vient d'être franchie : Michel Daerden, bourgmestre en titre de Ans, a proposé une convention à Jules Dethier, selon laquelle le club pourrait trouver asile dans sa commune. Ans possède trois sites : le premier, le terrain de la rue Gilles Magnée, comporte deux terrains et demi et abrite le club de Ans (4e Provinciale) ; le deuxième à Alleur où, en plus de la piste d'athlétisme et du vélodrome, il y a trois terrains de foot ; et enfin, le site de Loncin (trois terrains de foot où joue Loncin en 2e Provinciale). Michel Daerden, qui est également vice-président du Gouvernement wallon et ministre du Budget de la Communauté française, a prétendu que cette idée de venir en aide au club a commencé à germer dans sa tête le 1er mai après que des gens l'ont interrogé sur le sujet lors de ses meetings à Liège, Seraing, Huy et Waremme. L'annonce officielle de cette convention était prévue pour ce mardi. Les supporters du FC Liège croisent les doigts pour que son application soit immédiate. Le temps leur a appris à se montrer méfiants, surtout en période électorale. Ils espèrent que les belles paroles ne seront pas oubliées le lendemain du 13 juin prochain et que le match de gala contre le Sporting de Charleroi prévu le 14 juillet pourra avoir lieu. Un détail sentimental enfin : la route qui mène au terrain de la rue Magnée est sur la commune de Ans et de l'autre côté, on est à Rocourt. (N. Ribaudo)