On ne sait toujours pas très bien pourquoi Kosmos Holding, une société d'investissement (sport et médias) appartenant à Gerard Piqué, a acheté le FC Andorre en décembre dernier. Le club d'Andorre-la-Vieille, capitale du petit état pyrénéen, évoluait la saison dernière en Primera Catalana, le cinquième échelon du football espagnol. Un peu l'équivalent de notre première provinciale.

" Personne ne pensait que le FC Andorre puisse être intéressant mais, après analyse, nous avons constaté qu'il avait un grand potentiel ", dit Ferran Vilaseca, directeur de Kosmos Holding. Piqué argumente à son tour : " La grosse différence avec les autres clubs du championnat d'Espagne est que le FC Andorre est soutenu par tout un pays. Nous ne voulons pas seulement investir, nous voulons être impliqués dans l'équipe et l'amener plus haut. "

Le premier pas a été effectué puisque le FC Andorre a été champion la saison dernière et évoluera désormais en quatrième division. Depuis la reprise du club par Piqué, plusieurs personnalités sont arrivées à Andorre. L'entraîneur n'est autre que Gabri et son adjoint, Albert Jonquera. Tous deux ont porté le maillot de Barcelone.

Pour Gabri (40), qui a dirigé les jeunes du Barça et le FC Sion, la transition n'a pas été facile. " Ma première impression était qu'il s'agissait d'une équipe d'amateurs aux moyens limités. Les joueurs travaillent pendant la journée et s'entraînent le soir. " Mais très vite, le club a fait appel à des joueurs formés à La Masia : l'Argentin Fede Bessone (35), Marti Riverola (28) et Adrià Vilanova (22), le fils du regretté Tito.

La saison prochaine, après 24 ans d'absence, le FC Andorre disputera à nouveau la Copa. Mais Vilaseca dit que les choses n'en resteront pas là. " Le rêve de Gerard, c'est d'entendre l'hymne de la Ligue des Champions à Andorre. "

On ne sait toujours pas très bien pourquoi Kosmos Holding, une société d'investissement (sport et médias) appartenant à Gerard Piqué, a acheté le FC Andorre en décembre dernier. Le club d'Andorre-la-Vieille, capitale du petit état pyrénéen, évoluait la saison dernière en Primera Catalana, le cinquième échelon du football espagnol. Un peu l'équivalent de notre première provinciale. " Personne ne pensait que le FC Andorre puisse être intéressant mais, après analyse, nous avons constaté qu'il avait un grand potentiel ", dit Ferran Vilaseca, directeur de Kosmos Holding. Piqué argumente à son tour : " La grosse différence avec les autres clubs du championnat d'Espagne est que le FC Andorre est soutenu par tout un pays. Nous ne voulons pas seulement investir, nous voulons être impliqués dans l'équipe et l'amener plus haut. " Le premier pas a été effectué puisque le FC Andorre a été champion la saison dernière et évoluera désormais en quatrième division. Depuis la reprise du club par Piqué, plusieurs personnalités sont arrivées à Andorre. L'entraîneur n'est autre que Gabri et son adjoint, Albert Jonquera. Tous deux ont porté le maillot de Barcelone. Pour Gabri (40), qui a dirigé les jeunes du Barça et le FC Sion, la transition n'a pas été facile. " Ma première impression était qu'il s'agissait d'une équipe d'amateurs aux moyens limités. Les joueurs travaillent pendant la journée et s'entraînent le soir. " Mais très vite, le club a fait appel à des joueurs formés à La Masia : l'Argentin Fede Bessone (35), Marti Riverola (28) et Adrià Vilanova (22), le fils du regretté Tito. La saison prochaine, après 24 ans d'absence, le FC Andorre disputera à nouveau la Copa. Mais Vilaseca dit que les choses n'en resteront pas là. " Le rêve de Gerard, c'est d'entendre l'hymne de la Ligue des Champions à Andorre. "