Sa surprenante deuxième place la saison dernière a engendré l'euphorie, un sentiment rapidement remplacé par l'incertitude. La saga du matricule, les tensions entre le CEO Patrick Decuyper et Francky Dury,à propos de ce feuilleton, puis du nouveau poste de l'ancien adjoint, David Gevaert, successivement nommé manager sportif puis conseiller sportif. Il y a eu aussi la perte de Jonathan Delaplace, et le départ possible d'autres piliers tels que Franck Berrier, Junior Malanda et Thorgan Hazard, sans parler de l'absence de renforts. Le soulagement a été grand quand Chelsea a décidé de louer Hazard au Essevee une saison de plus. Cela va peut-être inciter Malanda et Berrier à prolonger leur séjour au Gaverbeek et la direction à procéder à une injection de qualité directe et cons...

Sa surprenante deuxième place la saison dernière a engendré l'euphorie, un sentiment rapidement remplacé par l'incertitude. La saga du matricule, les tensions entre le CEO Patrick Decuyper et Francky Dury,à propos de ce feuilleton, puis du nouveau poste de l'ancien adjoint, David Gevaert, successivement nommé manager sportif puis conseiller sportif. Il y a eu aussi la perte de Jonathan Delaplace, et le départ possible d'autres piliers tels que Franck Berrier, Junior Malanda et Thorgan Hazard, sans parler de l'absence de renforts. Le soulagement a été grand quand Chelsea a décidé de louer Hazard au Essevee une saison de plus. Cela va peut-être inciter Malanda et Berrier à prolonger leur séjour au Gaverbeek et la direction à procéder à une injection de qualité directe et conséquente - ce qui n'est pas sans importance, compte tenu du début difficile de saison et des tours préliminaires de Coupe d'Europe. Dans le but, Sammy Bossut a un deuxième concurrent, après Sébastien Bruzzese : Salvatore Crimi (Lille), âgé de 20 ans. Compte tenu de son expérience, le Flandrien conserve sa place mais il n'a plus droit à l'erreur. En défense, Dury compte toujours sur De fauw-D'Haene-Colpaert-Verboom, son quatuor attitré depuis octobre dernier. En fin de saison et au début des play-offs, Bruno Godeau a constitué une excellente alternative à Bryan Verboom, blessé. Celui-ci possède cependant plus d'atouts offensifs, cruciaux dans le système de Dury, qui mise sur des arrières audacieux. C'est là que réside la principale qualité de De fauw, auteur de cinq assists et de quatre passes préparatoires en championnat ainsi que de quatre buts dans les play-offs. Le Essevee possède en Frédéric Duplus un back-up valable à l'arrière droit ainsi que pour le poste de D'Haene. L'entrejeu devait sa stabilité à un duo complémentaire, Delaplace et Malanda. Le marathonien français, qui a signé à Lille, laisse un grand vide : il comblait les brèches et servait d'homme de liaison entre défense et attaque. Hernan Hinostroza est très prisé mais il est frêle et joue par éclairs. Il n'évolue pas tout à fait dans le même registre et il n'atteint pas encore un rendement suffisant. Dury insiste depuis des semaines pour obtenir un médian défensif supplémentaire. Le poste de Malanda, qui a rompu son contrat mais opère un revirement, est actuellement occupé par l'Islandais Ofalur Skulason, moins bon techniquement mais fort dans les duels et prompt à se présenter devant le but. Suite au retour de Hazard, Dury dispose de plus d'options offensives, surtout si Berrier reste. Il a utilisé celui-ci dans un registre plus défensif pendant la préparation, faute d'alternatives, mais le Français est décisif à droite ou au numéro dix. Hazard peut également jouer sur le flanc comme dans l'axe et doit s'imposer davantage comme patron. Ibrahima Conte, Jens Naessens,Aleksandr Trajkovski et Ilias Maatoug, un jeune de 17 ans loué par Woluwé, apportent leur bagage et leur vitesse sur les flancs. La saison dernière, Dury est fréquemment passé du 4-2-3-1, avec Mbaye Leye en pointe, au 4-4-2, avec Naessens en soutien du Sénégalais. Pendant la préparation, il a préféré cette option, avec Habib Habibou, de retour de Leeds, à l'avant, et Leye dans son dos. Ivan Lendric est une alternative mais il est encore trop léger pour pouvoir prétendre à une place de titulaire. Si Hazard conserve la force qu'il détient depuis janvier, que Malanda et Berrier restent et que Delaplace est bien remplacé, Zulte Waregem sera bien armé pour viser à nouveau les PO1 et un billet pour les poules de l'Europa League - la Ligue des Champions serait un cadeau empoisonné. Si ces conditions ne sont pas remplies, le lourd agenda du début de saison et d'éventuelles blessures pourraient jouer de sales tours à un noyau relativement étriqué. Waregem n'en possède pas moins suffisamment de qualités et d'automatismes pour éviter les problèmes. PAR JONAS CRETEUR