La chute est pour le moins impressionnante. Le champion-surprise de 2009, encore vice-champion en 2015 sous l'impulsion de Julian Draxler, lutte désormais pour le maintien. Comme l'année dernière, il regarde dans le rétroviseur en tremblant : la seizième place contraint son occupant à un double match de barrage contre le troisième de deuxième Bundesliga.
...

La chute est pour le moins impressionnante. Le champion-surprise de 2009, encore vice-champion en 2015 sous l'impulsion de Julian Draxler, lutte désormais pour le maintien. Comme l'année dernière, il regarde dans le rétroviseur en tremblant : la seizième place contraint son occupant à un double match de barrage contre le troisième de deuxième Bundesliga. Wolfsbourg a employé des ténors internationaux tels que Kevin De Bruyne, Edin Dzeko, Ivan Perisic, Mario Gomez et Luiz Gustavo. En sept ans, il a usé six entraîneurs, dont trois cette saison. Après Felix Magath (mars 2011-octobre 2012), Lorenz-Günther Köstner (octobre 2012-décembre 2012), Dieter Hecking (janvier 2013-octobre 2016), Valérien Ismaël (octobre 2016-février 2017) et Andries Jonker (février-septembre 2017), le Suisse Martin Schmidt (50 ans) a démissionné de manière totalement inattendue, après moins de cinq mois - exactement 154 jours, durant lesquels il n'a gagné que 20 points sur 57, dont seulement trois victoires pour onze nuls. Depuis le départ du manager général Klaus Allofs en décembre 2016 et le dieselgate de Volkswagen, c'est la crise au VfL, où trois de nos connaissances se produisent : le gardien titulaire Koen Casteels, Divock Origi, mis à la disposition du club par Liverpool, et Landry Dimata, réserve. Le directeur sportif Olaf Rebbe (39), peu expérimenté à ce poste et dénué de passé footballistique, est sous le feu des critiques. On lui reproche une mauvaise gestion des transferts et un manque de personnalité. Il place tous ses espoirs en Bruno Labbadia (52), un ancien international qui a la réputation de motiver ses troupes et qui est considéré comme un expert des missions impossibles. L'ancien attaquant a déjà fait ses preuves de ce point de vue au HSV, à Leverkusen et au VfB Stuttgart. Ses armes ? Sa clarté et l'assurance qu'il insuffle très rapidement à son équipe, lui permettant ainsi de se sublimer.