Apres six années passées en D1, La Louvière retourne en division inférieure : la D2 voire la... D3, ce que personne ne souhaite. Cette campagne fut un véritable calvaire pour cette ville et pour ce club bien sympathique mais c'était finalement prévisible.
...

Apres six années passées en D1, La Louvière retourne en division inférieure : la D2 voire la... D3, ce que personne ne souhaite. Cette campagne fut un véritable calvaire pour cette ville et pour ce club bien sympathique mais c'était finalement prévisible. Dès l'entame de la saison, sous les ordres d' Emilio Fererra, ce ne fut guère brillant. Les transferts arrivaient au compte-gouttes et la qualité n'était plus celle des années précédentes. Il fallait donc s'attendre à passer une saison difficile mais cela n'a jamais effrayé personne dans cette région où l'on sait très bien ce que cela signifie que de se serrer les coudes pour atteindre un objectif. Les joueurs ainsi que la direction ont tout essayé afin d'y parvenir mais l'engagement et la volonté n'ont pas suffi et le talent a fait cruellement défaut. Mais on en a vu de toutes les couleurs cette saison au Tivoli. Trois entraîneurs en l'espace de dix mois (c'est un signe qui ne trompe pas), l'histoire déplorable des matches truqués et finalement des joueurs et une direction complètement déstabilisés par tous ces événements. La chute au classement était inévitable ainsi que l'énorme pression inhérente dès qu'on reste en zone reléguable. C'est dommage car j'habite à une dizaine de kilomètres de là et je peux vous assurer que cette ambiance très simple, chaleureuse et sympathique manquera à notre D1. Et que dire de la musique qui retentissait lors de chaque but des loups, la petite gaiolle, un des symboles de cette région ? Je tiens à rappeler que La Louvière a obtenu pas mal de satisfactions en six saisons. Notamment l'accession à la Coupe UEFA grâce à sa victoire historique en Coupe de Belgique sous les ordres d' Ariel Jacobs. C'est lui qui fut, avec le président Filippo Gaone, à la base de tout et j'ai trouvé les déclarations du président très intéressantes lorsqu'il disait que rien de tout cela ne serait arrivé s'il avait pu retenir son entraîneur. Malheureusement, ce fut impossible et regrettable. Cette saison aura, malgré tout, permis aux observateurs de découvrir certains jeunes talents, et espérons que ce vivier permettra au club de repartir sur de bons rails. Un souhait : revoir les Loups le plus vite possible parmi l'élite.johan wAlem consultant à belgacom tv