Les genoux et les hanches usés de Roger Federer, Rafael Nadal ou Andy Murray n'en seront sans doute pas mais en automne 2021, c'est Turin qui accueillera pour la première fois les finales ATP, qui réunissent les huit meilleurs joueurs de tennis pour désigner un champion du monde officieux. C'est un cap important pour le tennis professionnel masculin, qui prend donc congé de la O2 Arena de Londres et de Chris Kermode (54 ans), qui a déplacé l'épreuve de Shanghai à Londres en 2009 et en a fait un succès commercial.
...

Les genoux et les hanches usés de Roger Federer, Rafael Nadal ou Andy Murray n'en seront sans doute pas mais en automne 2021, c'est Turin qui accueillera pour la première fois les finales ATP, qui réunissent les huit meilleurs joueurs de tennis pour désigner un champion du monde officieux. C'est un cap important pour le tennis professionnel masculin, qui prend donc congé de la O2 Arena de Londres et de Chris Kermode (54 ans), qui a déplacé l'épreuve de Shanghai à Londres en 2009 et en a fait un succès commercial. L'Anglais préside l'Association of Tennis Professionals depuis 2013 mais est en conflit avec Novak Djokovic depuis un certain temps. Le numéro un mondial serbe plaide depuis des années pour une augmentation drastique des primes alors que Kermode préfère une adaptation progressive. Il s'est ainsi poussé lui-même vers la sortie. Il a perdu l'élection de mars. " Un coup orchestré par Novak Djokovic ", a titré The Guardian. Kermode avait besoin de quatre des six voix, il n'a obtenu que les trois voix des organisateurs de tournois. Les délégués des joueurs - David Edges, Alex Inglot et Justin Gimelstob - ont voté contre lui et le président doit donc s'en aller en fin d'année, au grand désespoir de la plupart des vedettes du circuit. Roger Federer a tenté de faire changer Djokovic d'idées mais le Serbe " n'avait pas de temps à consacrer à un entretien ". Nadal était tout aussi furieux de cette prise de pouvoir. " Les représentants des joueurs ne sont-ils pas censés demander notre avis ? Ils ne l'ont pas fait. " La plupart des observateurs estiment que les faits ont été déformés. Cette année, les joueurs éliminés au premier tour de Wimbledon rentreront avec 51.000 euros, ce qui représente une augmentation de 66% depuis que Kermode est à la tête du tennis masculin. C'est une concession du Londonien, un self-made man qui s'est enfui de chez lui à seize ans pour tenter de gagner un peu d'argent de poche en disputant des petits tournois en Australie. Il a donné cours à la princesse Diana mais il est surtout doté de talents commerciaux. Il est à l'origine des Next Generation ATP Finals de Milan et de la World Team Cup, qui sera mise sur pied pour la première fois en 2020. Sans lui. C'est un secret de polichinelle : Djokovic souhaite qu'un des trois dissidents - Gimelstob - devienne président mais c'est mal parti. L'ancien joueur professionnel, âgé de 42 ans, ancien coach de John Isner et analyste de Tennis Channel, vient de comparaître en justice à Los Angeles, pour coups et blessures. Gimelstob, qui a gagné deux grands chelems en double, a été condamné à trois ans de prison avec sursis et à 60 jours de travaux d'intérêt général. Il doit aussi suivre un cours de gestion de l'agressivité. La semaine passée, il a remis son mandat à la disposition de l'ATP...