L'Argentine est en pleine trêve estivale. Boca Juniors a perdu dimanche son dernier match de l'année en championnat à Rosario Central mais fait toujours partie du trio de tête0 La compétition reprend ses droits le 26 janvier avec un derby entre Boca et Indepediente. Daniele De Rossi (36 ans) en sera-t-il ? On peut se poser la question car depuis des semaines, on parle de son retour en Italie.

Tout dépend des élections pour la présidence de Boca, qui se sont déroulées dimanche dernier. Nicolas Burdisso, l'homme qui a attiré De Rossi à Buenos Aires, est directeur sportif mais son poste pourrait être menacé s'il y avait un changement de pouvoir. De Rossi perdrait-il aussi son job ?

Son passage en Argentine n'est pas un succès. L'équipe tourne bien mais sans l'architecte, qui devait y jouer jusque l'été prochain, avec une option pour six mois supplémentaires, avant de prendre sa retraite. Motif : de nombreuses blessures. Depuis l'officialisation de son transfert le 26 juillet, De Rossi n'a disputé que cinq matches de championnat : deux en août, le clasico contre River Plate, le 1er septembre, 25 minutes fin novembre et une septentaine dimanche dernier. La plupart du temps, il a fait banquette puis a rejoint l'infirmerie. Sur le terrain, il avait manifestement du mal à soutenir le rythme et à supporter l'agressivité de ses adversaires. Il était arrivé en Argentine sans préparation et avec peu de rythme.

Il a aussi joué ici et là, en Copa Libertadores et en Coupe d'Argentine, mais Boca Juniors a été éliminé et il n'a pas convaincu l'entraîneur Gustavo Alfaro. Celui-ci sentait qu'il était risqué de former une équipe en fonction d'un homme sur lequel il ne pouvait guère compter et il s'en est abstenu.

Quel est le bilan de De Rossi ? Va-t-il retourner en Italie, pas comme footballeur mais dans un rôle d'adjoint ? Comme assistant de Roberto Mancini, par exemple, en équipe nationale ? La Nazionale fait partie des favorites à l'EURO et va disputer ses matches de poule à Rome, la ville de De Rossi. Tout est possible. Réponse en janvier.

L'Argentine est en pleine trêve estivale. Boca Juniors a perdu dimanche son dernier match de l'année en championnat à Rosario Central mais fait toujours partie du trio de tête0 La compétition reprend ses droits le 26 janvier avec un derby entre Boca et Indepediente. Daniele De Rossi (36 ans) en sera-t-il ? On peut se poser la question car depuis des semaines, on parle de son retour en Italie. Tout dépend des élections pour la présidence de Boca, qui se sont déroulées dimanche dernier. Nicolas Burdisso, l'homme qui a attiré De Rossi à Buenos Aires, est directeur sportif mais son poste pourrait être menacé s'il y avait un changement de pouvoir. De Rossi perdrait-il aussi son job ? Son passage en Argentine n'est pas un succès. L'équipe tourne bien mais sans l'architecte, qui devait y jouer jusque l'été prochain, avec une option pour six mois supplémentaires, avant de prendre sa retraite. Motif : de nombreuses blessures. Depuis l'officialisation de son transfert le 26 juillet, De Rossi n'a disputé que cinq matches de championnat : deux en août, le clasico contre River Plate, le 1er septembre, 25 minutes fin novembre et une septentaine dimanche dernier. La plupart du temps, il a fait banquette puis a rejoint l'infirmerie. Sur le terrain, il avait manifestement du mal à soutenir le rythme et à supporter l'agressivité de ses adversaires. Il était arrivé en Argentine sans préparation et avec peu de rythme. Il a aussi joué ici et là, en Copa Libertadores et en Coupe d'Argentine, mais Boca Juniors a été éliminé et il n'a pas convaincu l'entraîneur Gustavo Alfaro. Celui-ci sentait qu'il était risqué de former une équipe en fonction d'un homme sur lequel il ne pouvait guère compter et il s'en est abstenu. Quel est le bilan de De Rossi ? Va-t-il retourner en Italie, pas comme footballeur mais dans un rôle d'adjoint ? Comme assistant de Roberto Mancini, par exemple, en équipe nationale ? La Nazionale fait partie des favorites à l'EURO et va disputer ses matches de poule à Rome, la ville de De Rossi. Tout est possible. Réponse en janvier.