Louis van Gaal a décidé de démissionner de son poste de sélectionneur des Pays-Bas après le match amical au Danemark. D'après ce qu'on raconte, ce n'est pas à cause du maigre résultat obtenu (1-1) mais du comportement peu professionnel de Kluivert, Davids et Frank de Boer, qui ont organisé une partie fine avec un modèle danois nu, avant le match. Ce fut la goutte de trop, après de nombreux autres problèmes, sportifs ou non. Il devient difficile de délivrer un certificat de bonnes vie et moeurs aux footballeurs. Récemment, en Espagne, Kluivert a été inculpé pour conduite en état d'ivresse, Davids et De Boer viennent de purger une suspension pour utilisation ...

Louis van Gaal a décidé de démissionner de son poste de sélectionneur des Pays-Bas après le match amical au Danemark. D'après ce qu'on raconte, ce n'est pas à cause du maigre résultat obtenu (1-1) mais du comportement peu professionnel de Kluivert, Davids et Frank de Boer, qui ont organisé une partie fine avec un modèle danois nu, avant le match. Ce fut la goutte de trop, après de nombreux autres problèmes, sportifs ou non. Il devient difficile de délivrer un certificat de bonnes vie et moeurs aux footballeurs. Récemment, en Espagne, Kluivert a été inculpé pour conduite en état d'ivresse, Davids et De Boer viennent de purger une suspension pour utilisation de nandrolone et en Angleterre, le tribunal de Hull a rendu un verdict fort peu sévère à l'encontre des deux joueurs de Leeds United, Bowyer et Woodgate, qui ont battu un étudiant d'origine asiatique dans une discothèque, il y a un an. Non, les footballeurs n'ont pas bonne réputation. En Angleterre, une enquête de Sports England a révélé que, des pratiquants des sports nationaux, football, golf, cricket et tennis, les footballeurs étaient les plus mal notés, pour leur comportement sur le terrain et en-dehors. Les footballeurs ont trop d'argent, lit-on, et ils se laissent facilement corrompre. Ils se comportent mal à l'égard des arbitres et acceptent les tactiques les plus négatives pourvu qu'ils gagnent. Au hit-parade des joueurs qui réagissent le plus agressivement, touchent des salaires excessifs et sont insatiables, les noms d' Eric Cantona et de David Beckham reviennent le plus souvent. Les tennismen, les golfeurs et les joueurs de cricket ont également leurs petits péchés mais quand on établit la liste des sportifs professionnels qui pourraient être des modèles de bon comportement, les golfeurs atteignent 87%, les tennismen 85%, les joueurs de cricket 70% et les footballeurs à peine 40%. 90% des golfeurs témoignent du respect aux officiels, contre 24% des footballeurs. On reproche surtout aux golfeurs leur lenteur et leur comportement asocial. En tennis, le pire semble être la colère des joueurs suite à une décision difficilement acceptable des officiels mais on admet que la retraite de John McEnroe, le pire de tous sur ce plan, a fait perdre au tennis une de ses figures les plus attractives... En cricket, on n'apprécie pas les différentes manipulations de la balle et on fait état de corruption. Le football obtient également de mauvaises notes quand on évoque la simulation de chutes et les maillots tirés. 88% des personnes questionnées estiment qu'il s'agit de formes inacceptables de tromperie, qui doivent être sanctionnées plus sévèrement. Elles ne sont pas conformes au comportement qu'on attend des joueurs. Ils sont souvent élevés dans un environnement où l'appât du gain et la victoire sont considérés comme les moyens les plus rapides d'accéder à l'élite, quel qu'en soit le prix. Les footballeurs ont un handicap: ils proviennent souvent d'un milieu défavorisé, où chaque individu doit lutter pour survivre, dès son plus jeune âge, et est plus ou moins livré à lui-même. C'est encore davantage le cas des joueurs qui viennent des pays africains ou d'autres parties défavorisées du monde. L'enquête de Sports England arrive à la conclusion que la télévision peut jouer un rôle important dans l'amélioration du comportement des sportifs en général et des footballeurs en particulier. On pourrait tenir compte des ralentis pour aider l'arbitre lorsqu'il a pris des décisions difficiles. Ainsi, les sportifs seraient convaincus que seul un comportement correct produit des résultats corrects et leur vaut une image positive. Mick Michels