Le Club Brugeois a enrôlé deux internationaux, le médian Serebrennikov, du Dinamo Kiev, et le défenseur central slovaque Spilar, qui évoluait à Sigma Olomouc, un club tchèque. Ces deux joueurs sont expérimentés, droitiers mais aptes à être alignés à gauche. Le Club n'a pas transféré de gardien ni de centre avant. Peut-être est-ce pour plus tard.
...

Le Club Brugeois a enrôlé deux internationaux, le médian Serebrennikov, du Dinamo Kiev, et le défenseur central slovaque Spilar, qui évoluait à Sigma Olomouc, un club tchèque. Ces deux joueurs sont expérimentés, droitiers mais aptes à être alignés à gauche. Le Club n'a pas transféré de gardien ni de centre avant. Peut-être est-ce pour plus tard. Lembi est parti avec un an de retard à Kaiserslautern. Le défenseur central est le départ le plus marquant. Simic est loué pour un an à Salonique, en Grèce, Dewulf à Tromsö (Norvège). Lesnjak, Sani, Ceh, Nemec, Ristic et Sillah peuvent, doivent ou veulent partir. On leur cherche un employeur. DEFENSEVerlinden (39 ans), le nouveau capitaine, est le gardien numéro un. Stijnen (22 ans) est promu deuxième gardien. Doué, grand, bourré de culot, il manque d'expérience. Il devra prouver ses qualités le jour où il devra remplacer Verlinden. Il n'est pas dénué de chances de jouer car les dernières saisons, Verlinden a rarement été épargné par les blessures. Ce qui est étonnant, c'est que Stijnen a fort peu joué durant la préparation. Le troisième gardien est encore plus jeune. Deux portiers sont en lice: Mollez (19 ans) et Verbauwhede (17 ans). Le Club aligne un quatuor en zone, occasionnellement un trio qui est alors plus défensif. Spilar rayonne de sérénité, de maturité et de confiance. Jusqu'à présent, il s'est montré moins spectaculaire que Lembi mais au moins aussi efficace. Il forme un duo expérimenté, sans être rapide ni très mobile, avec Clement. De Brul prépare son retour, Maertens, la révélation de la saison passée, est susceptible d'évoluer à d'autres positions. A gauche, Van der Heyden est une certitude. De Cock, l'arrière droit, est sa doublure, sans oublier Van de Ven, Ristic et Sani. De l'autre côté, De Cock, opéré de la cheville gauche, entre en concurrence avec Maertens et Cornelis, au tempérament plus défensif. ENTREJEUSous l'égide de Trond Sollied, l'entrejeu du Club évolue en triangle, généralement offensif: Simons comme médian défensif, Englebert (à droite) et le nouveau, Serebrennikov (à gauche) dans un registre offensif. L'Ukrainien n'a pas encore été en mesure d'offrir le plus qu'on espère de lui. Smolders constitue la première alternative pour un rôle offensif. Il est en pleine forme, après une année perdue à cause d'une opération aux abdominaux. Il a des pieds magiques et est capable d'écarteler une défense fermée d'une passe ou d'une action et d'influencer le cours d'un match, ce qui reste le problème de Bruges. Les autres options sont Geeraerts (défensif), Roelandts, Sillah, Van de Ven, Ceh, Martens et Hermans. ATTAQUETrond Sollied s'en tient à trois attaquants. La saison dernière, Verheyen évoluait à droite, Lange dans l'axe et Mendoza à gauche. Ils ont inscrit respectivement 10, 20 et 15 buts. Il faut rappeler que Verheyen évolue à droite contre son gré, que Lange dépend complètement de l'équipe et que Mendoza rate les occasions les plus évidentes. Les alternativessont Sillah (à gauche), Martens (à droite) et Duarte (centre-avant). CONCLUSIONSi la défense est plus stable grâce à Spilar et que l'entrejeu marque davantage grâce à Serebrennikov et Smolders, comme Bruges l'espère,il peut viser le titre. Mais la qualité de la saison du Club dépendra dans une large mesure de la façon dont Verheyen, qui n'est absolument pas sur la même longueur d'ondes que l'entraîneur, se comportera. S'il a vraiment l'intention de faire éclater la bombe, reste à voir combien de partisans il trouvera et à combien se chiffrera l'indemnité de licenciement de Trond Sollied. L'ampleur du noyau (30 hommes), dont une douzaine se sent de trop, ne constitue pas non plus un gage de bonne ambiance. Ces éléments peuvent peser lourd sur une saison.Christian Vandenabeele